Skip to content

La plus grande usine de clonage du monde située dans la zone de développement de Tianjin

La Chine envisage de construire le plus grand centre de clonage commercial d’animaux au monde à Tianjin, a rapporté lundi l’agence Chine nouvelle se référant au comité d’administration de la zone de développement économique et technologique de Tianjin (ZDETT).

Le comité pour le développement de la province de Tianjin a signé un accord de coopération avec la société Yingke Boya Gene Technology, une filiale du groupe chinois Boyalife Group Ltd, leader chinois en matière d’étude des cellules souches, précise l’agence.

D’ici 7 mois, le groupe Boyalife possédera le plus grand établissement de clonage au monde. Cet établissement devrait être en capacité de cloner des bovins à des fins alimentaires, des chiens et des chevaux de race.

Cette année, un accord a été signé entre le groupe Boyalife, l’Académie internationale de biotechnologie et de médecine de Tianjin, la Fondation Sooam de recherche en biotechnologie de Corée du Sud et la Zone de développement économico-technologique de Tianjin pour l’injection de 200 millions de RMB (29 millions €) dans la société Yingke Boya Gene Technology. Cet investissement devrait permettre d’établir un laboratoire de 15 000 m², une animalerie, une banque de gènes stockant jusqu’à 5 millions de cellules congelées et un centre d’exposition scientifique.

Le centre a pour objectif de cloner 100 000 vaches dans un premier temps et de passer à 1 million de bovins d’ici l’horizon 2020 à des fins alimentaires. La société projette aussi de cloner des chiens policiers renifleurs et des chevaux de course pur-sang et de garantir la biodiversité en clonant des espèces menacées ou disparues. Le groupe chinois envisage aussi le clonage d’êtres humains si les mentalités vis-à-vis de cette pratique évoluent.

La question du clonage est encore un sujet controversé.

sources : Boyalife, Agefi, ChinaDaily, Ecns.cn, Le Figaro

Un commentaire »

  1. Pourquoi l’usine de clonage de vaches en Chine est un projet survendu ?

    Le groupe chinois Boyalife compte ouvrir cet immense site de production d’ici sept mois à Tianjin, en Chine. Le biologiste Denis Duboule s’interroge sur la crédibilité de ce projet démesuré.

    Lire la suite sur letemps.ch

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :