Skip to content

Chine : le chien augmenté

A naturally occurring DNA mutation in the myostatin gene leads to highly muscled whippets, at left, as reported in the journal Neuromuscular Disorders. Scientists in China say they can now engineer the same change into other dogs.

Des scientifiques chinois du Key Laboratory of Regenerative Biology Guangzhou Institutes of Biomedicine and Health (GIBH) ont utilisé l’édition de gène (CRISPR-cas9) pour produire des chiens personnalisés : un lévrier a le double de sa masse musculaire habituelle par la suppression d’un gène appelé myostatine.

Selon les chercheurs :

« L’objectif de la recherche est d’explorer une approche de génération de nouveaux modèles de chiens pour la recherche biomédicale. Les chiens sont très proches de l’homme en termes de caractéristiques métaboliques, physiologiques et anatomiques. »

lire l’article sur le MIT
voir l’étude publiée dans The Journal of Molecular Cell Biology

voir aussi : Faut-il « augmenter » les animaux ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :