Skip to content

Un test génétique diagnostiquant l’âge biologique de votre corps – l’heure de votre mort

s13059-015-0750-x-1

Development, validation and clinical application of ageing diagnostic. Overview of the selection process and use of RNA probe-sets for the development and validation of the healthy physiological age classifier. We identified useful probe-sets from a possible starting number of ~54,000 during step one [e.g. probe-sets with leave-one-out cross-validation (LOOCV) performance ≥ 90 %]. We then evaluated the performance of the top-ranked 150 probe-sets in a number of independent muscle, brain, and skin samples, demonstrating that the signature was diagnostic for age. We then applied the 150-probe-set healthy ageing signature to several clinical studies, as illustrated at the end of the workflow. Key features included discarding the training data set immediately after selecting the 150 probe-sets and relying on LOOCV and full external validation processes Sood et al. Genome Biology 2015 16:185 doi:10.1186/s13059-015-0750-x

L’information  vient d’être publiée ce matin dans Genome Biology : Une équipe internationale dirigée par le professeur James A. Timmons (XR Genomics Ltd, King’s College London) a publié un article dans lequel il annonce avoir mis au point un test génétique diagnostiquant l’état réel de vieillissement de votre corps, à partir d’un simple prélèvement de sang.

Les scientifiques disent que cela pourrait aider à prédire quand une personne va mourir :

« Regarder «l’âge biologique» est plus utile que d’utiliser une date de naissance ».

Cette découverte suscite également, pour d’autres raisons, l’intérêt des compagnies d’assurances.

Cependant, le travail, publié dans Genome Biology, ne fournit aucun indice quant à la façon de ralentir le processus de vieillissement.

L’équipe de chercheurs a retenu 150 gènes qui permettent d’établir une « signature du vieillissement » qui est commun à tous nos tissus et il semble être un bon pronostic  pour un certain nombre de choses, y compris la longévité et le déclin cognitif, a déclaré le professeur Jamie Timmons, à la BBC. Il est utilisable à partir de 40 ans.

Un brevet protégeant leur découverte, détenu par la société XRGenomics, a déjà été déposé par les principaux signataires.

Texte intégral en PDF : A novel multi-tissue RNA diagnostic of healthy ageing relates to cognitive health status


Open AccessThis article is distributed under the terms of the Creative Commons Attribution 4.0 International License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided you give appropriate credit to the original author(s) and the source, provide a link to the Creative Commons license, and indicate if changes were made. The Creative Commons Public Domain Dedication waiver (http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/) applies to the data made available in this article, unless otherwise stated.

3 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :