Skip to content

La startup Karmagenes développe un test ADN pour cerner 14 traits de personnalité

ggk

Le test génétique Karmagenes consiste à examiner des régions spécifiques de l’acide désoxyribonucléique (ADN) liée à des caractéristiques comportementales d’une manière simple, innovante et scientifique.

Start-up valaisanne implantée au parc technologique BioArk de Monthey depuis février 2015, Karmagenes affirme être capable de formuler 14 traits de caractère d’un individu à partir d’un test ADN, via un échantillon de salive, associé à des informations d’ordre psychologique et biographique.

«Les facteurs génétiques façonnent une part importante de notre personnalité» affirme le co-fondateur de la start-up, Omaya Dudin.

Les kits de Karmagenes sont vendus sur Internet 149 francs suisse. Les échantillons d’ADN récoltés sont séquencés dans un laboratoire suisse avant d’être analysés. «Puis, les algorithmes de Karmagenes entrent en jeu. «En fonction des données obtenues, la start-up envoie un rapport avec des résultats chiffrés sur quatorze traits de caractère, à l’exemple du niveau de sociabilité, de la capacité à innover, à prendre des décisions ou à être bon vivant, de la spontanéité, l’optimisme, l’émotivité, la tolérance au stress ou la confiance en soi».

En France, l’usage de tests ADN est très encadré, notamment par l’article 16-11 du code civil. Il se pratique généralement dans un cadre judiciaire, afin d’identifier les criminels ou dans un contexte familial de reconnaissance de paternité, sur autorisation de la justice et si les différentes parties sont d’accord.

L’article 226-28 du Code pénal indique les sanctions à tout manquement :

« Le fait de rechercher l’identification par ses empreintes génétiques d’une personne (…) à des fins qui ne seraient ni médicales ni scientifiques ou en dehors d’une mesure d’enquête ou d’instruction (…) est puni d’un an d’emprisonnement ou de 1.500 euros d’amende. »

pour en savoir plus : Le Temps.ch, La Tribune

voir aussi : Alerte à l’ADN : les scientifiques manipulateurs de gènes saisis de vertige face à leurs propres recherches
Premier réseau neuronal artificiel fait d’ADN
Google lance le traitement de votre ADN dans son cloud

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :