Skip to content

RTL : Comment l’électronique va rentrer à l’intérieur de notre corps

Payer ses courses, prendre le métro ou ouvrir sa voiture d’un seul geste de la main : ce sera bientôt possible grâce à des puces sans contact sous la peau. Les explications de la directrice de Futur en Seine.

 

Samedi 13 juin, une dizaine de personnes ont participé à une « Implant party ». Au cours de cet événement venu de Suède, elles se sont fait implanter une puce sans contact sous la peau à l’occasion du festival Futur en Seine .

Cette puce de la taille d’un grain de riz est implantée sous la peau entre le pouce et l’index. Ceux qui se seront fait « pucer » pourront par exemple déverrouiller leur smartphone via cette puce. À terme, ces puces permettront de payer, de prendre le métro, d’ouvrir des portes… Tout ce qu’on peut déjà faire avec des badges sans contact ou son smartphone.

N’est-ce par un peu Orwell d’avoir de l’électronique dans le corps ? « Cela pose des questions sur la frontière de plus en plus tenue entre l’homme et la machine, et sur la protection des données personnelles », concède Camille Pène, directrice de Futur en Seine. « C’est justement pour cela qu’on organise cette événement, pour ne pas rester passif face à l’évolution de ces usages sans qu’on puisse les maîtriser« , ajoute-t-elle.

C’est quand même une technologie relativement sécurisée

Camille Pène, directrice du festival Futur en Seine

 

%d blogueurs aiment cette page :