Skip to content

De l’électronique injectée directement dans le cerveau

Une équipe internationale de chercheurs a inventé une méthode pour injecter des nanostructures électroniques dans le cerveau de souris. Cette innovation technologique permettrait d’enregistrer l’activité neurale, de stimuler les tissus, voire de favoriser la régénération de neurones.

Cela ressemble à de la science fiction mais la prouesse est bien réelle : dans une étude parue dans Nature Nanotechnology, des chercheurs de l’université de Harvard et du centre national pour les nanosciences et la technologie de Pékin décrivent comment ils ont réussi à injecter directement de l’électronique dans le cerveau de souris.

Implanter de l’électronique dans le cerveau, cela n’est pas complètement nouveau. La stimulation cérébrale profonde est en effet déjà utilisée pour traiter différentes pathologies depuis des décennies. Mais, comme l’explique Charles Lieber, principal auteur de ces travaux, les nanostructures dont il est question ici opèrent à une échelle complètement différente. De plus, les techniques existantes sont implantées de manière chirurgicale et présentent des inconvénients : elles peuvent causer une inflammation du tissu, d’où la nécessité de changer périodiquement la position de la sonde ou la stimulation.

 Cette maille souple de polymère conducteur peut être enroulée et injectée dans le cerveau de souris. © Lieber Research Group, Harvard University
Cette maille souple de polymère conducteur peut être enroulée et injectée dans le cerveau de souris. © Lieber Research Group, Harvard University

lire la suite sur  Futura Sciences

pour en savoir plus (PDF)

%d blogueurs aiment cette page :