Skip to content

Chine : la première modification génétique d’embryons humains

Des chercheurs ont publié ce 18 avril, dans la très sérieuse revue Protein & Cell, des résultats d’expériences portant sur la modification génétique d’embryons humains. Cette « première mondiale » soulève de nombreuses questions éthiques, alors que de nombreux pays prohibent explicitement ces manipulations.

Les expériences de l’équipe du généticien chinois Junjiu Huang ont été menées sur des embryons « non-viables » (qui n’auraient pu conduire au développement à terme d’un bébé). Leur objet : la modification d’un gène responsable d’une bêtathalassémie (anomalie de la structure des globules rouges entraînant une anémie).

La technique de « retouche génétique » employée par les chercheurs est la désormais incontournable « CRISPR/Cas9« . Derrière ces chiffres et ces lettres se trouve une méthode – parmi d’autre – par laquelle une zone précise de l’ADN d’une cellule peut être ciblée, coupée et, éventuellement, remplacée par un autre fragment d’ADN.

L’ambition de soigner des maladies génétiques peut paraître louable. Mais, objectent certains généticiens, rien ne prouve que la manipulation CRISPR/Cas9 est pérenne sur plusieurs générations. D’autres notent qu’une fois la technique au point, la tentation sera grande « d’améliorer » notre descendance sur catalogue. Qui aura le portefeuille bien rempli pourra ajuster les aptitudes physiques futures de sa progéniture.

lire la suite sur Allodocteurs.fr

1 Comment »

  1. Ce n’est que le début ! Lisez donc le passionnant roman de Rémi Gageac, « Life++ ». Bluffant. Évidemment, vu de notre petite lorgnette de 2015, ses hypothèses peuvent passer pour futuristes. Mais quand on lit ensuite ce genre d’articles… on se dit que la réalité ne va pas tarder à dépasser la fiction ! En tout cas, vous passerez un bon moment, enfin moi je me suis régalée. 🙂

Shares