Skip to content

Premier réseau neuronal artificiel fait d’ADN

Des chercheurs de l’Institut Technologique de Californie ont mis au point le premier réseau neuronal artificiel fait d’ADN.

Ce réseau présente la faculté d’être « intelligent », et même s’il est très lent (il peut mettre jusqu’à 8h pour donner sa réponse), il ne se trompe jamais. Pour prouver cette théorie par une expérience concrète, les chercheurs ont mis au point un petit jeu de memory où il faut identifier 4 scientifiques simplement avec des questions binaires Oui/Non.

Alors bien sûr, ils ne lisent pas les questions et les réponses aux brins d’ADN, mais injectent plutôt dans l’éprouvette où se trouve ce réseau neuronal, les brins d’ADN représentant un jeu de réponses. Le réseau neuronal se penche alors là dessus car il est capable de reconnaitre des « schémas » de fonctionnement moléculaires qui lui permettent de prendre des « décisions » et une fois la réponse correcte trouvée, les brins d’ADN de celui-ci envoient des signaux fluorescents.

Selon les scientifiques qui mènent ces expériences, les systèmes moléculaires peuvent montrer des comportements autonomes similaires à ceux du cerveau. Actuellement, ce réseau neuronal n’est constitué que de 112 brins d’ADN alors que le cerveau humain en a plus de 100 milliards mais typiquement, ce genre de techno pourrait permettre par exemple à diagnostiquer certaines maladies, simplement en allant bosser en association avec les cellules du corps humain.

source : 1, 2, 3, 4

A ne pas manquer !  Les États-Unis prennent enfin au sérieux la sécurité sur l'Internet des objets avec ce procès
Recommandé
Voici un documentaire sur le "transhumanisme", c'est-à-dire, cette vision de…
Défiler vers le haut