Skip to content

Les chercheurs pourraient bientôt être autorisés à étudier les embryons humains au delà de 14 jours

Au cours des 40 dernières années, les scientifiques ont convenu de ne jamais permettre aux embryons humains de se développer au-delà de deux semaines dans leurs laboratoires. Aujourd’hui, un organe scientifique clé est prêt à supprimer cette limite de 14 jours.

L’International Society for Stem Cell Research a élaboré un projet de recommandations visant à faire passer ces recherches de la catégorie des activités scientifiques “interdites” à une catégorie de recherches pouvant être autorisées après examen éthique et en fonction des réglementations nationales.

Les scientifiques sont motivés pour faire croître les embryons plus longtemps afin d’étudier – et potentiellement manipuler – le processus de développement. Ils pensent que des découvertes pourraient découler de l’étude prolongée des embryons, par exemple des améliorations de la FIV ou la découverte d’indices sur les causes des malformations congénitales.

Mais ces techniques soulèvent la possibilité de faire un jour la gestation d’animaux en dehors de l’utérus jusqu’à la naissance, un concept appelé ectogenèse. Et la croissance à long terme des embryons pourrait créer une plateforme pour explorer le génie génétique des humains.

ScienceMag, MIT Technology Review

LIRE AUSSI 🔖  NVISION Eye Centers a posé avec succès son premier implant télescope miniature

1 Comment »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Facebook fabrique un bracelet qui vous permet de contrôler les…
Défiler vers le haut