arme de modification de l'espace-temps brevets

L’US Navy aurait expérimenté une arme de modification de l’espace-temps

Selon des documents obtenus par The War Zone, la Navy (la division Naval Air Warfare Center Aircraft Division – NAWCAD) aurait réalisé des expériences sur des technologies ambitieuses, dont une “arme de modification de l’espace-temps” qui, selon les chercheurs, pourrait révolutionner les systèmes d’alimentation et de propulsion.

Ces technologies mystérieuses sont censées tirer parti de “l’effet Pais”, breveté par l’ingénieur aérospatial américain Salvatore Cezar Pais et qui pourrait finir par repousser les limites de la science conventionnelle – si, toutefois, il est prouvé que ces technologies fonctionnent réellement.

Il va sans dire que ces dispositifs n’ont pas encore fait l’objet d’une démonstration significative – mais, en même temps, le fait que l’armée américaine finance leur développement leur confère un vernis de crédibilité. Selon les documents nouvellement obtenus, la Navy a pris les idées de Pais suffisamment au sérieux pour verser des centaines de milliers de dollars dans leur développement.

L’arme de modification de l’espace-temps, basée sur un brevet de Pais pour un “plasma compression fusion device (PCFD)”, est censée libérer “des niveaux d’énergie extrêmement élevés” et “faire en sorte que la bombe à hydrogène ressemble davantage à un pétard, en comparaison”, selon les documents.

« Tout cela est fascinant car aucun physicien avec lequel nous avons discuté des brevets de Pais ne voit comment ces expériences sont réalisables, et pourtant la Navy semble avoir pensé le contraire et dépensé des fonds considérables pour explorer les idées sous forme d’expériences physiques » … « Nous ne pouvons toujours pas dire de façon probante ce qui se passe ici », déclare The War Zone. A suivre…

The War Zone | The Drive

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

2 réflexions au sujet de « L’US Navy aurait expérimenté une arme de modification de l’espace-temps »

  1. C’est apparemment le dernier projet futuriste du Docteur Salvatore Cezar Pais. On en parle sur Fredzone: https://www.fredzone.org/arme-us-navy-espace-temps-4324

    Bon, je ne sais pas si l’individu essaye réellement de développer “un canon à distorsion”, comme dirait les fans de WH40000, mais il semble en tout cas travailler à la conception d’un nouveau type de générateur surpuissant: le système de fusion à compression plasma. La Navy s’intéresse sans doute à cette technologie en prévision du déploiement de nouveaux destroyers dotés de canon à effet gauss.

    Les performances d’une catapulte électromagnétique dépende en grande partie de son alimentation énergétique: Plus elle reçoit de watt, plus sa portée et l’accélération du projectile augmentent. Naturellement, un générateur puissant est également un prérequis pour le développement de laser de combat, notamment les lasers destinés à la défense contre les missiles et autres projectiles.

  2. Jaesa – Paris – iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions.« Ce qui se conçoit s’énonce clairement » Boileau.
    Jaesa dit :

    DailyMail : US Navy files of so-called ‘UFO Patents’ reveal fusion reactor experiments for ‘Spacetime Modification Weapon’ that ‘would make the Hydrogen bomb seem more like a firecracker’ https://www.dailymail.co.uk/news/article-9195691/US-Navy-documents-dubbed-UFO-Patents-reveal-experiments-Spacetime-Modification-Weapon.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.