Skip to content

Une mère retrouve son enfant décédé en RV

Souhaitez-vous revoir un être cher décédé – dans un monde virtuel ?

En 2016, Nayeon, la fille de sept ans de Jang Ji-sung, est morte d’une maladie incurable. Trois ans plus tard, la mère sud-coréenne a retrouvé Nayeon – en quelque sorte – dans un monde virtuel créé pour un documentaire télévisé.

La Munhwa Broadcasting Corporation a diffusé sur sa page YouTube un extrait du documentaire spécial intitulé « I Met You », dont les images se situent entre le « monde réel » et le monde virtuel.

Dans un premier temps, Jang se tient devant un écran vert massif tout en portant à la fois un casque VR et ce qui semble être une sorte de gants haptiques. Puis, elle et sa fille discutent, se tiennent la main et organisent même une fête d’anniversaire avec un gâteau.

La rencontre avec la réalité virtuelle est, comme on peut s’y attendre, extrêmement émouvante. Jang semble se mettre à pleurer dès qu’elle voit sa fille virtuelle, tandis que le reste de la famille – le père, le frère et la sœur de Nayeon – regarde les retrouvailles se dérouler avec des expressions plus sombres et quelques larmes occasionnelles.

« Peut-être que c’est le vrai paradis », a déclaré Jang à propos des retrouvailles en RV, selon l’Aju Business Daily. « J’ai retrouvé Nayeon, qui m’a appelée avec un sourire, pendant une très courte durée, mais c’est un moment très joyeux. Je crois que j’ai réalisé le rêve que j’ai toujours souhaité ».

Selon Aju Business Daily, l’équipe de production a passé huit mois sur le projet. Ils ont conçu le parc virtuel d’après celui visité par la mère et la fille dans le monde réel, et ont utilisé la technologie de capture de mouvement pour enregistrer les mouvements d’un enfant acteur qu’ils pourraient ensuite utiliser comme modèle pour représenter leur Nayeon virtuel.

A ne pas manquer !  Philippe Boulanger : l'implant cérébral en 2061

Tout cela pour dire que le processus n’est peut-être pas si simple et que le produit final n’est probablement pas parfait, mais nous disposons maintenant de la technologie nécessaire pour recréer les morts en RV – de manière suffisamment convaincante pour émouvoir leurs proches jusqu’aux larmes.

Les implications sont impossibles à prévoir. Quel type d’impact cela aura-t-il sur le processus de deuil ? Le fait de voir un être cher en RV aidera-t-il les gens à tourner la page et à aller de l’avant après un décès ? Certaines personnes deviendront-elles dépendantes de ce monde virtuel, en y passant de plus en plus de temps et de moins en moins dans le monde réel ? Et cela s’arrêtera-t-il avec la RV ? Ou est-ce seulement la première étape vers des androïdes conçus pour imiter nos proches décédés, tant dans leur apparence que dans leur personnalité ?

Plusieurs startups préparent le terrain pour ce futur, en compilant des données sur les personnes vivantes et décédées afin de pouvoir créer des « avatars numériques » de ces personnes. D’autres entreprises construisent déjà des clones robotisés de personnes réelles.

Aju Business Daily, DailyMail

1 Comment »

  1. Je ne suis pas franchement ému par la mère de famille qui étreint un personnage de jeu vidéo; tant mieux si cela l’aide à faire son deuil mais j’ai trouvé cela assez sinistre. Cette simulation est un exercice de style en RV qui donnera peut-être naissance à un marché de niche: les rencontres virtuelles de nantis avec des proches décédés.

    Je pense que la RV décollera plus sûrement si l’on crée des MMORPG de science-fiction (ou médfan) avec un système de conversion monétaire comme celui de Second Life. En gros, une personne désoeuvré, recevant éventuellement un revenu de base inconditionnel, pourrait gagner plus en exerçant une activité lucrative fictive dans un univers virtuel. Ce n’est sans doute pas sain mais ce ne l’est pas plus que de vendre son sang deux fois par semaine.

    Les progrès de l’automatisation génère de nouveaux métiers surqualifiés et un masse croissante de chômeurs sous-qualifiés. L’un des intérêts de ce système serait de recycler les chômeurs sous-qualifiés en « pronétaires-consommateurs ». Un MMORPG pourraient mettre en scène des sociétés plus ou moins dépaysantes incorporant des technologies plus ou moins futuristes, disponibles à échéance plus ou moins courte dans le monde réel. Dans l’optique d’un univers de SF, les joueurs pourraient intégrer une société déjà existante ou en créer une autre.

    On pourrait d’ailleurs imaginer que ces univers soient peuplées partiellement de PNJ inspirés de personnes décédés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Les cerveaux des personnes violentes sont différents - d'une manière…

Change Pricing Plan

We recommend you check the details of Pricing Plans before changing. Click Here


Active

Unlimited daysPackageUnlimited regular & 0 featured listings



€15365 daysPackage1 regular & 1 featured listings



€30365 daysPackage1 regular & 1 featured listings