Mark Zuckerberg Facebook Libra

Le gouvernement américain interroge Zuckerberg sur ses plans en matière cryptomonnaie

Dernière mise à jour le 22/10/2020

Mark Zuckerberg a tenté d’expliquer et de justifier les plans de Facebook pour sa cryptomonnaie Libra devant un Congrès américain hostile (The Verge). Maxine Waters, présidente de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, ainsi que de nombreux autres législateurs, ont exprimé des doutes quant à la légitimité et à la fiabilité de Facebook, déclarant à Zuckerberg que “nous sommes très préoccupés par votre projet de créer une monnaie numérique mondiale qui menacerait le dollar américain.

La crypto-monnaie de Facebook s’effondre devant nos yeux

Les critiques disent que la Libra de Facebook menace le pouvoir américain. Zuck dit qu’ils ont tout faux.

Comme l’écrit Mike Orcutt, le PDG de Facebook a une nouvelle stratégie visant à recueillir le soutien des politiciens américains pour son projet de lancement d’une monnaie numérique : faire appel à leur patriotisme. Plutôt qu’un rival du dollar, les régulateurs devraient considérer la Libra comme un instrument du pouvoir géopolitique américain, a déclaré Mark Zuckerberg à plusieurs reprises lors d’une audition de six heures devant le comité du House Financial Services, mercredi.

MIT Technology Review

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.