Skip to content

Séminaire sur « le soldat augmenté »

Organisé par le CREC Saint-Cyr avec le soutien de la DGA et du Service de Santé des Armées,

le lundi 19 juin 2017

Grand Amphi Victor – Site de Balard, 15 avenue de la Porte de Sèvres 75015 Paris

Crédit ESCC / DIRCOM

Présentation

Le centre de recherche des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan avec le soutien de l’IRBA et de la DGA, organise le 19 juin 2017 une journée d’études sur « les besoins et perspectives de l’augmentation des capacités du combattant », dans le but d’être plus efficient en opération.

Ce séminaire est l’opportunité de présenter les besoins opérationnels exprimés pour l’amélioration des performances des combattants ou des agents des forces de l’ordre, sous un angle technologique mais aussi physiologique et psychologique. Ces besoins seront également confrontés aux enjeux sociologiques, éthiques et juridiques qui découlent de ces pratiques et possibles perspectives.

Il marque une étape dans les travaux en cours. Réservé au personnel civil et militaire des ministères de la Défense et de l’Intérieur, et des chercheurs et industriels travaillant pour ces ministères, il présentera les axes de réflexion engagés par les groupes de travail qui se sont constitués pour problématiser et répondre aux enjeux liés aux :

  • augmentations des capacités cognitives et soutien psychologique du futur combattant
  • augmentations des capacités physiques et soutien physiologique du futur combattant
  • politiques de gestion de l’augmentation par les forces

L’analyse portera dans un premier temps sur une clarification d’ordre sémantique de la définition même de l’augmentation, puis se poursuivra par le recensement des besoins exprimés par des opérationnels dans le cadre de scénarios qu’ils ont écrits. Ils en feront l’analyse à la lumière des solutions d’augmentation qui pourraient leur être proposées dans un futur plus ou moins proche.

Pour illustrer l’implication en cours des industriels de la Défense sur ces questions, des solutions technologiques industrielles seront présentées au cœur de cette journée d’études dont certaines feront l’objet de démonstrations.

Pour enrichir ces réflexions, ce séminaire accueillera quelques témoignages du monde civil ou militaire, un regard historique des anciennes pratiques des combattants ainsi que la vision et travaux par des pays étranger du soldat du futur et de ses perspectives d’augmentation.

Le débat ainsi ouvert sous un angle pluridisciplinaire a pour ambition d’ouvrir une réflexion qui s’inscrit dans l’évolution notable de l’environnement dans lequel se déploient nos combattants.

Cette réflexion se veut également inclure les différentes possibilités offertes par les avancées technologiques, à la croisée des mondes civil et militaire, et susceptibles de changer les modes opératoires des missions de défense et de sécurité.

Organisation scientifique

Docteur Jean-Michel Le Masson, chercheur associé au CREC Saint-Cyr, chef du service de santé zonal du secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur, zone Ouest médecin chef (e.r) du service de santé des armées.

Gérard de Boisboissel, ingénieur de recherche du CREC Saint-Cyr.

Contact et inscriptions

Gérard de Boisboissel : 02 90 40 40 04 (inscriptions closes)

pour toute question contacter : soldat.augmente@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr

Programme Colloque Soldat Augmenté

Un commentaire »

  1.  » Inquiétant, déshumanisant, une course à l’armement qu’il faut combattre à tout prix  » diront les esprits chagrins tout gonflés d’humanisme. Les visions genre  » Terminator  » font hurler les bienpensants.
    Et si cela constituait au contraire un progrès ? En 14, on distribuait du pinard aux soldats avant de les envoyer à l’assaut. Résultat: des dizaines de millions de morts de part et d’autre dans des souffrances souvent inouïes. Depuis quelques décennies, la dernière « hécatombe  » de soldats lors de conflits armés date de la guerre du Vietnam pour les américains et la guerre d’Algérie pour la France. Depuis, le moindre militaire succombant lors d’un accrochage fait l’objet des news à la télé et d’une cérémonie par les Autorités. Imaginez ce que les dites Autorités auraient eu comme cérémonies à présider si la sensibilité collective avait été la même lors de la première guerre mondiale. C’est aussi un progrès formidable que l’on nous annonce sous le vocable de  » soldat augmenté  » avec son exosquelette intelligent qui l’aidera dans sa progression, dans sa force de frappe, dans sa localisation et neutralisation de l’ennemi. Sans compter qu’avec les exosquelettes, même les handicapés physiques pourront participer au combat. Au nom de la reconnaissance du handicap, c’est aussi un progrès.
    Les esprits chagrins et passéistes brandiront le mot d’ordre de  » désarmement général  » contre ces projets guerriers. On ne peut leur en vouloir mais leur naïveté est juste touchante car ils oublient que le monde civilisé dans lequel on vit tous, et plutôt confortablement, s’est bâti sur le principe de la conquête souvent armée et que même les deux guerres mondiales ont été porteuses d’énormes progrès scientifiques et technologiques.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :