Skip to content

Première implantation d’un implant céramique chargé en antibiotique

Le sternum sur fond d'opération © Pascal LACHENAUD

Le sternum sur fond d’opération © Pascal LACHENAUD

Pour la première fois au monde, un implant céramique de la société I.CERAM contenant un antibiotique a été implanté sur un patient atteint d’une médiastinite (infection du médiastin, zone anatomique en arrière du sternum). Cette opération a été réalisée en juin 2016 par le docteur François Bertin, (praticien hospitalier dans le service de Chirurgie Cardiaque, Thoracique et Vasculaire) au CHU de Limoges.

L’implantation d’une céramique chargée en gentamicine marque un tournant dans la chirurgie des infections osseuses. La structure poreuse de l’implant permet un relargage intégral et local de l’antibiotique au moment de l’implantation et jusqu’à quatre jours après l’opération. La présence de gentamicine au cœur même de l’implant prévient le risque infectieux de l’opération et des premières étapes de cicatrisation. La concentration locale et inédite d’antibiotique, offerte par cette nouvelle alternative chirurgicale et au cœur même du squelette, éradique les bactéries sensibles à celui-ci.

Pourquoi avoir décidé d’ajouter un chargement antibiotique ?
Au vu de l’importante fragilité du patient, les techniques utilisées habituellement comme le modelage de ciment ou les prothèses métalliques présentaient des risques infectieux trop importants. Avec cette intervention et le chargement du sternum avec un antibiotique, cela me donnait une sécurité supplémentaire par rapport au risque infectieux de cette dernière chirurgie.

A l’avenir, utiliserez-vous systématiquement une céramique chargée avec des antibiotiques ?
Pour le moment, je pense réserver ce type d’implant pour les patients chez qui le risque infectieux d’une telle reprise chirurgicale est important, comme par exemple ceux qui ont une cicatrice désunie de façon chronique, comme c’était le cas pour ce patient. Cependant, le chargement en antibiotique pourrait être utilisé dans d’autres chirurgies.

Ce succès pour le patient résonne également comme un succès pour la collaboration entre la société I.CERAM et le CHU de Limoges.

Si une première collaboration (voir vidéo ci-dessous) avait déjà permis de réaliser une première mondiale en chirurgie sternale en mai 2015 avec l’implantation d’un sternum en céramique d’alumine poreuse (Céramil®) non-chargé, cette seconde collaboration, suite aux travaux de la société I.CERAM, permet de franchir une nouvelle étape en matière d’implantation : l’intégration d’antibiotiques.

C’est en combinant le savoir-faire du Dr François Bertin, de l’ensemble de l’équipe du CHU de Limoges et l’expertise de la société I.CERAM sur les céramiques que cette solution a pu être imaginée et réalisée au service du patient.

André Kérisit (PDG de la société I.CERAM) et François Lefebvre (Directeur Général du CHU de Limoges) se réjouissent de ce succès et désirent continuer à collaborer. Ils espèrent obtenir un Programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) multicentrique porté par le CHU de Limoges pour étudier l’implantation des futurs sternums chargés.

Intérêts de la technologie Céramil®

• Une biocompatibilité totale
• Une porosité qui permet une intégration osseuse
• Une radio-transparence pour un meilleur suivi (contrairement aux implants métalliques, le chirurgien pourra réaliser des radiographies ou des scanners sans artefact).
• Un gain de temps opératoire de 30 à 45 minutes réduisant le risque infectieux
• La capacité à être chargée en antibiotique


A propos d’I.CERAM :
Créée en 2005 à Limoges, la société I.CERAM conçoit, fabrique et commercialise des implants orthopédiques innovants (10 brevets internationaux) et des implants en céramique offrant une biocompatibilité unique. S’appuyant sur son savoir-faire et une expérience de plus de 30 ans de ses dirigeants, la société a décidé d’accélérer fortement son développement sur les biocéramiques. I.CERAM est labellisée « entreprise innovante », certifiée ISO 9001, ISO 13485 et bénéficie du marquage CE. Fort de 42 salariés et d’un outil de production à la pointe de la technologie, I.CERAM bénéficie d’un très fort potentiel de développement.

A propos du CHU de Limoges
Le CHU de Limoges a été créé en 1974 et a trois missions de service public : les soins, l’enseignement, la recherche et l’innovation. Les personnels exercent au sein de ses 6 hôpitaux (l’hôpital Dupuytren, l’hôpital Jean Rebeyrol, l’hôpital du Cluzeau, l’hôpital de la mère et de l’enfant et l’EHPAD Dr Chastaingt) et d’un Centre de biologie et recherche en santé. Les instituts de formation et la faculté de médecine et pharmacie de Limoges permettent aussi de former les personnels soignants et médicaux de demain. Les équipes labellisées Inserm et les différents et nombreux projets reconnus au niveau national et européen illustrent l’excellence de l’engagement du CHU dans le développement de ses activités de recherche. Les docteurs Laskar, Azorin et Bertin avaient déjà réalisé en 2004, au CHU de Limoges, la première greffe de trachée à partir d’un prélèvement de l’aorte. C’est aussi au CHU de Limoges, en 2006, que le Dr Joël Brie, responsable du service de chirurgie-maxillo-faciale avait réalisé la 1ère pose au monde d’un implant crânien en céramique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :