Skip to content

Henri Atlan : La science est-elle inhumaine ?

LaScience2.inddHenri Atlan est biologiste et philosophe. Il a été membre du Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé. Il est aussi professeur émérite de biophysique et directeur du centre de recherche en biologie de l’hôpital universitaire d’Hadassah, à Jérusalem, et directeur d’études à l’EHESS. Il est l’auteur entre autres de Les étincelles de hasard, L’utérus artificiel et De la fraude (Seuil).

Il y a dix ans, Henri Atlan résumait dans ce petit livre les convictions qui étaient devenues siennes tout au long de ses recherches en biologie. La liberté ne doit pas être entendue au sens d’un libre arbitre grâce auquel nous serions seuls à décider de nos actes mais au sens d’une libre nécessité, reposant sur la connaissance des déterminismes. La science devenait alors, contre les accusations croissantes d’une partie de l’opinion, un facteur massif d’émancipation. Depuis, les sujets polémiques se sont multipliés, pointant la menace de techniques débridées et la domination d’une science déshumanisée. C’est justement sur l’un des sujets les plus controversés et les plus brûlants qu’Henri Atlan a décidé de revenir dans une nouvelle préface : le désir d’enfant et la procréation médicalement assistée. A quel moment ce désir légitime devient-il aliénant et surtout pourquoi ? Que recoupe la notion d’enfant naturel au moment où la PMA est une réalité partagée par de nombreux couples ? La liberté apparaît bien encore du côté de la reconnaissance des limites et d’obstacles insurmontables, plutôt que de l’acharnement thérapeutique.

Par Idir Benard : « Henri Atlan plaide pour un approfondissement de la philosophie comme pratique de pensée et de vie. La place prépondérante que prennent les technosciences dans la construction de nos vies au quotidien en fait en effet un besoin impérieux, et que cela soit le clonage, l’utérus artificiel ou le transhumanisme, les possibilités offertes par la science se doivent d’être considérées avec recul dans un débat où les savoirs, en particulier techniques, sont le plus largement diffusés. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :