Skip to content

Découpe du cancer : la modification génétique CRISPR pourrait rendre les mutations cancéreuses inactives

The genome scissor CRISPR/Cas9 can help to distinguish mutations that drive cancer cell growth from mutations less relevant for the development of cancer. (© Frank Buchholz/ TU Dresden)

The genome scissor CRISPR/Cas9 can help to distinguish mutations that drive cancer cell growth from mutations less relevant for the development of cancer. (© Frank Buchholz/ TU Dresden)

Un groupe de chercheurs du Centre National de Dresde pour la maladie tumorale (NCT), la faculté de médecine de la Technische Universität (TU) de Dresde et le German Consortium for Translational Cancer Research (DKTK), ont trouvé un moyen d’utiliser CRISPR-Cas9 pour identifier et découper les gènes du cancer qui font progresser les mutations.

« Les mutations dans les cellules cancéreuses sont identifiées de plus en plus à travers le séquençage de la nouvelle génération, mais nous ne savons généralement pas, lesquelles de ces mutations conduisent à la maladie et celles qui sont plutôt bénignes, » a déclaré Frank Buchholz, chercheur.

Sur plus de 500 000 mutations cancéreuses identifiées, les chercheurs ont pu confirmer que plus de 80 % peuvent subir un clivage à l’aide des ciseaux CRISPR-Cas9.

Une des plus grandes difficultés dans la recherche sur le cancer est la distinction entre les mutations conductrices et passagères. (driver and passenger mutations). Les premières sont des mutations qui contribuent effectivement à répandre les gènes cancéreux. Ces dernières sont des cellules mutées qui ne répandent pas de mutation supplémentaire. Les chercheurs ont pu identifier et cliver avec succès des cellules pilote dans une mutation courante du cancer, sans affecter les gènes sains et déterminer qu’elles étaient les mutations conductrices de cancer.

Selon Buchholz, « c’est une avancée importante, car nous pouvons maintenant séparer rapidement les mutations conductrices et passagères. Il s’agit actuellement d’un goulot d’étranglement dans la recherche sur le cancer. Parce que chaque cancer montre une combinaison spécifique de nombreuses mutations, cette approche scientifique pourrait améliorer le diagnostique du cancer puisque les mutations qui favorisent la croissance du cancer pourraient être spécifiquement identifiées. »

Les mutations les plus importantes peuvent, par conséquent, être diagnostiquées plus rapidement.

EurekAlert!, DOI: 10.1093/jnci/djw183 JNCI

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :