Skip to content

Réalité augmentée pour les forces armées

« Notre travail consiste à reprendre le monde extérieur tel qu’il est et d’y incruster des avatars », explique Christophe Bruzy.

« Afin d’offrir un entraînement de qualité, il est essentiel de disposer d’une analyse minutieuse du réel : hauteur de l’herbe, configuration des routes, hauteur des trottoirs, etc. »

Cette intégration du virtuel dans le réel a pris un nouveau tournant avec le programme SCORPION de l’armée de terre qui vise à optimiser les capacités de combat des Groupements Tactiques Interarmes (de 500 à 1 800 hommes) à partir de 2018, en les dotant de plateformes de combat modernes interconnectées.

lire l’article sur Thales News

Un commentaire »

%d blogueurs aiment cette page :