Skip to content

Brainprint : les scientifiques peuvent vous identifier par vos ondes cérébrales avec une précision de 100 %

Une équipe de chercheurs de l’Université de Binghamton, dirigée par Sarah Laszlo et Zhanpeng Jin, a trouvé le moyen le plus efficace pour identifier les gens — à l’aide des ondes cérébrales. Ils ont découvert que les gens réagissent à des stimuli assez différemment et qu’il est possible de créer une signature unique, une brainprint, qui pourrait un jour remplacer les empreintes digitales dans un certain nombre de cas.

Cela a conduit les chercheurs à examiner comment cela pourrait être appliqué à la sécurité et à l’identification. Ils ont examiné l’activité cérébrale de 50 personnes qui portaient des dispositifs d’électroencéphalogramme pendant qu’ils regardaient une série de 500 images conçues spécifiquement pour obtenir des réponses uniques – par exemple, des images de pizza, Anne Hathaway, un bateau et des mots. Chaque image a « flashé, clignoté » sur un moniteur pendant seulement une demi-seconde.

Le résultat montre des différences significatives dans l’activité cérébrale pour définir un « brainprint » avec une précision de 100 %. Les résultats suggèrent que les ondes cérébrales peuvent être utilisées par des systèmes de sécurité pour vérifier l’identité d’une personne.

Photo: Maksim Kabakou/Shutterstock

Photo: Maksim Kabakou/Shutterstock

Les applications futures de cette technologie ne seront probablement pas utilisées pour déverrouiller des smartphones. Cependant, elle pourrait être utilisée pour verrouiller des technologies beaucoup plus élevées. L’équipe voit un grand potentiel pour elle en termes de paramètres de haute sécurité, où un nombre limité d’utilisateurs autorisés ont besoin d’accéder à un niveau ultra haut.

Les brainprints sont plus efficaces à de telles fins, étant donné que les données biométriques du cerveau d’un individu sont très difficile à voler, et dans l’éventualité, l’identificateur spécifique peut être facilement annulé et réinitialisé. À ce moment-là, l’utilisateur autorisé peut tout simplement créer un nouveau brainprint.

« Nous pensons que vous ne pouvez même pas menacer quelqu’un pour avoir son brainprint et le faire fonctionner, parce que si vous menacez quelqu’un avec violence, ça les rend stressé », dit Jin. « Lorsque vous êtes stressé, votre activité cérébrale change de façon spectaculaire. Nous pensons que le stress empêcherait une personne d’être en mesure d’utiliser l’empreinte de son cerveau pour authentifier le système ».

L’étude « CEREBRE » a été publiée récemment dans le IEEE Transactions on Information Forensics and Security.

Pour en savoir plus : Binghamton University Magazine

3 Comments »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :