Skip to content

Biotechnologies : un roman d’anticipation sur la PMA-GPA, l’euthanasie et le transhumanisme

couv

L’auteur
Docteur en génie chimique, Christine Voegel-Turenne est enseignante. Elle s’intéresse de près aux questions que soulèvent les avancées sociétales et les nouvelles biotechnologies.

En l’an 240 de la Nouvelle Ère, grâce à l’avancée des biotechnologies, l’homme a réussi à soumettre la nature à ses désirs. Au seuil d’un transhumanisme qui se fait de plus en plus officiel, l’obscure ligue Émeraude menace cette nouvelle liberté, et nul ne sait jusqu’où elle peut aller…

Louis, fabriqué comme le pur fruit de ces nouvelles normes, porte fièrement à l’âge de sa maturité sa filiation multiple. Malgré les déterminismes, la rencontre d’étranges personnages – le vieux sage Adrien ou l’énigmatique Alex – suscite en lui bien des interrogations et réveille son intelligence. Avec sa demi-sœur Lucie, il décide de partir à la recherche de ses origines et de son identité profonde.

Lire l’interview de Christine Voegel-Turenne

Extrait :

4 mars 240 NE
J’ai réussi le concours d’entrée. À vrai dire, ça ne me fait ni chaud ni froid. Les autres, les candidats malheureux à la loterie de la vie, ils sont partis jouer les belles au bois dormant sur une étagère du congélateur. Peut-être qu’un jour on viendra les réveiller. Ou pas. On m’a sorti de mon flacon et on m’a installé dans un endroit inconnu. C’est sombre, chaud et humide…

[…]

Extrait :

« – Oui… Mais comment on fait les enfants ?

Depuis des mois, les deux hommes avaient essayé d’anticiper, s’interrogeant longuement à ce sujet. Il fallait que l’explication soit à la portée du jeune enfant. Ne pas entrer dans des considérations techniques, ne pas le choquer non plus… La thèse des bébés trouvés dans des choux était tentante ; elle pouvait être mise au goût du jour et déclinée en plusieurs versions : bébé trouvé dans un magasin, bébé livré dans une éprouvette… Ou encore, on pouvait aussi adapter l’histoire de la cigogne, en remplaçant l’oiseau par un gentil docteur… Mais cela ne les satisfaisait pas entièrement. Ils avaient fini par se mettre d’accord sur une sorte de parabole végétale, mais David n’avait aucune envie de s’y coller lui-même.

– Jackie va t’expliquer, fit-il en s’éclipsant. Moi, j’ai beaucoup de travail aujourd’hui.
– Eh bien, voilà, commença Jackie lorsqu’il eut disparu. Pour que tu puisses exister, j’ai pris une petite graine…
– Une petite graine ? fit Louis. Et tu l’as achetée où ?
– Je ne l’ai pas achetée. Je l’avais déjà.
– Et il t’en reste d’autres ? Tu pourras me les montrer, dis ? Ça ressemble à quoi, une graine de bébé ?
– Écoute, si tu m’interromps tout le temps, on n’y arrivera jamais.
Louis promit de se taire, mais c’était pour lui mission impossible…
– Donc, j’ai pris une de mes petites graines, reprit Jackie, et je l’ai plantée.
– Et c’est pour ça que je suis ton fils ? Parce que tu as planté ta graine pour m’avoir ?
– Exactement, fit Jackie.
Il était soulagé. Finalement, ça n’avait pas été si difficile…

– Et David aussi, il a donné sa petite graine ?
L’homme hésita. Il était sans conséquence de masquer la réalité, ou du moins de la simplifier… Pourtant, par goût de la vérité, il répondit finalement :
– Non.
– Pourtant, Justin m’a dit, une fois, qu’il fallait deux petites graines pour faire un bébé…
– Pas toujours.
– Alors, pourquoi David est mon père ?
– Il… il a aidé à planter ma graine.
– Ah bon ? Ça compte aussi pour être père ?
– Oui, ça compte.
– Ça compte autant que d’apporter sa graine ?
– Euh… oui, autant…
– Et où est-ce que vous l’avez plantée, la graine qui allait devenir moi ?
– Dans un endroit chaud et humide.
– Une serre ? demanda Louis, qui se souvenait d’une sortie scolaire au jardin des Plantes.
– Oui, c’est ça, une sorte de serre. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :