Skip to content

Des limites du principe de précaution : OGM, transhumanisme et détermination collective des fins

Dernière mise à jour le 05/06/2020

Dominique Bourg et Alain Papaux, « Des limites du principe de précaution : OGM, transhumanisme et détermination collective des fins », Économie publique/Public economics [En ligne], 21 | 2007/2, mis en ligne le 23 septembre 2008. URL : http://economiepublique.revues.org/7932

Après une discussion de la position d’Olivier Godard, nous élargissons la réflexion à une comparaison entre le principe responsabilité selon Hans Jonas et le principe de précaution. Cette comparaison permet de mettre au jour les limites du principe de précaution, lequel reste borné à la sûreté des moyens et demeure pour cette raison impuissant face à des risques touchant notre humanité même.

Auteurs
Dominique Bourg
Institut de politiques territoriales et d’environnement humain – Université de Lausanne.

Alain Papaux
Faculté de droit et des sciences criminelles – Cellule PHIDREV (Philosophie et droit de l’environnement et du vivant), Université de Lausanne.

LIRE AUSSI 🔖  La France contre les robots

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
In Saecula Saeculorum: Transhumanist Philosophy, Biogerontology, and the Roman Catholic…
Défiler vers le haut