Skip to content

Une puce pour mettre fin à l’expérimentation animale

https://i2.wp.com/img.over-blog-kiwi.com/1/04/76/23/20150207/ob_dd653b_organs-on-a-chip-microfluidics-e142329.jpg?w=878

L’institut Wyss de l’université d’Harvard a mis au point une série de puces pouvant imiter le fonctionnement d’organes complets. Inspirée par la biologie autant que la micro-électronique, la technologie présentée a pour ambition de révolutionner la recherche en remplaçant les tests cliniques et l’expérimentation animale.

Les méthodes à la base des découvertes médicales et les développements pharmaceutiques dans le monde moderne sont depuis longtemps controversées. Le secteur recherche et développement a vu sa productivité chuter pendant 50 ans, exigeant un temps et des moyens toujours plus importants : « Pour chaque milliard de dollars investi, (…) nous mettons de moins en moins de médicaments approuvés sur le marché » explique Geraldine Hamilton, scientifique en chef de l’institut Wyss, lors de la conférence TED 2013 de Boston. (pour en savoir plus sources : Sciences Avenir, Citizen)

DSC_0036

 

 

Shares