Skip to content

Impact de l’intelligence artificielle sur l’économie – Laurent Alexandre au Sénat

Laurent Alexandre au Sénat le 19.01.2017 pour parler de l’impact de l’Intelligence Artificielle sur la société et l’économie française.

voir la vidéo complète de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques sur vidéos Sénat

2 Comments »

  1. Laurent Alexandre, je n’ai jamais entendu de ma (longue) vie raconter tant de bêtises sur intelligence artificielle ! Qui plus est sur ce ton docte et sans appel. Il n’y a dans le fatras de votre monologue absolument RIEN à retenir. L’intelligence artificielle qui raisonne existe en France depuis longtemps (depuis les années 1980 !). Elle est même vendue en entreprises depuis 1986. Mais vous qui savez tout vous n’en avez jamais entendu parler alors que c’est une invention franco-française dont nous devrions être fier (informez-vous sur l’IA « Pandora » de Jean-Louis Laurière par ex).

    Il n’existe ni IA « forte » ni IA « faible ». Quelle stupidité lue dans Wikipedia, un article rédigé par des gens qui n’ont jamais réalisé le moindre système-expert de leur vie ! Pour la bonne raison que l’intelligence n’est ni forte ni faible. Elle dépend simplement de la connaissance dont on dispose, sur laquelle on peut RAISONNER. Intelligence = raisonnement sur de la connaissance. Avec peu de connaissances on est plutôt bête (comme vous en matière d’IA !) avec beaucoup on est très… intelligent. L’intelligence est une fonction de base du vivant inventée il y a des milliards d’années qui raisonne pour assurer la survie de l’être vivant. Sans elle, c’est la mort immédiate et assurée. On la retrouve chez l’homme comme chez les animaux, les végétaux et même les êtres monocellulaires. La supériorité de l’homme est simplement due à l’évolution qui lui a donné un gros cerveau doté d’une extraordinaire mémoire.

    Par ailleurs, vous confondez conscience et intelligence alors qu’elles n’ont rien à voir. La conscience ne raisonne pas ! Elle fournit la matière sur laquelle l’intelligence va raisonner. La conscience du danger ne prend pas de décision. Elle entraîne l’être vivant à réfléchir sur ce qu’il SAIT de ce danger pour prendre la décision qu’il considère comme la meilleure pour éviter ce danger, et cela c’est le boulot de l’intelligence.

    Laurent Alexandre, avant de débiter des âneries sur l’intelligence artificielle, vous auriez dû simplement écrire « intelligence artificielle » dans Google, ce que font les gens « intelligents, et découvrir l’état de l’art…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :