Skip to content

Le marché de la biométrie militaire augmentera de plus de 7 % du taux croissance annuel (CAGR*) jusqu’en 2020

Technavio a publié une nouvelle étude intitulée « Global Military Biometrics Market 2016-2020 », qui prévoit que le marché mondial de la biométrie militaire devrait croître à un TCAC de plus de 7 % pendant la période de prévision.

Le rapport d’étude de marché comprend également une analyse de marché et des prévisions à jour pour les différents segments et toutes les régions géographiques.

« Le marché mondial de la biométrie militaire devrait connaître un rythme soutenu en raison des préoccupations croissantes en matière de sécurité et de l’augmentation de la migration illégale de personnes dans le monde », a déclaré Moutushi Saha, analyste principal de Technavio pour la recherche sur la défense. « De nombreux pays ont mis en place des infrastructures biométriques pour contrôler les flux illicites de personnes. »

L’analyse des études de marché catégorise le marché mondial de la biométrie militaire en quatre grands segments de produits, y compris l’identification des empreintes digitales, la reconnaissance faciale, la reconnaissance de l’iris, et d’autres.

Le marché mondial de l’identification biométrique des empreintes digitales dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de 7 % pendant la période de prévision, ce qui en fait le plus largement adopté parmi les technologies biométriques en raison de son faible coût des systèmes matériels et la mise en œuvre facile.

L’adoption croissante de la biométrie mobile et portative a encore accru l’adoption de la technologie biométrique des empreintes digitales.

L’armée américaine envisage de moderniser sa biométrie tactique avec Identity Dominance System 2. (IDS 2) (système multimodal de collecte de données biométriques : empreinte digitale, iris, visage)

Les militaires ont inscrit les empreintes digitales des citoyens de l’Afghanistan dans le système Secure Electronic Enrollment Kit (SEEK-II) de CrossMatch, qui comprend un lecteur d’empreinte digitale intégré, un appareil photo numérique et un scanner à iris.

U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, left, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, scans a man's retinas using a secure electronic enrollment kit during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, left, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, scans a man’s retinas using a secure electronic enrollment kit during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

Le lecteur d’empreinte digitale SEEK II nécessite le déroulement du doigt pour obtenir une impression complète, en plus des impressions à plat.

An Afghan man is finger printed using a secure electronic enrollment kit by U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, right, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

An Afghan man is finger printed using a secure electronic enrollment kit by U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, right, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

Le marché mondial de la biométrie par reconnaissance faciale dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de près de 9 %.

La biométrie de reconnaissance faciale est actuellement largement utilisée dans la sécurité et la surveillance des frontières en raison des activités terroristes croissantes et de l’immigration clandestine en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Pour lutter contre ces problèmes, les gouvernements investissent de plus en plus dans la mise en place de caméras de surveillance avec reconnaissance faciale pour identifier les criminels potentiels.

Le marché mondial de la biométrie par reconnaissance de l’iris dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de plus de 9 %. La technologie est de plus en plus utilisée, car elle est considérée comme la technologie biométrique d’identification la plus précise.

Les pays du monde entier adoptent rapidement la technologie de l’iris pour ses programmes de sécurité, y compris les passeports électroniques, les mécanismes d’authentification multiples et avancés, le programme américain intitulé indicateurs du statut des visiteurs et immigrants aux ÉtatsUnis (US-VISITVisitor and Immigration Status Indicator Technology), le système d’identification biométrique automatisé de nouvelle génération (NG-ABISNext Generation Automated Biometric Identification System), le projet d’identification conjointe du personnel (JPI-Joint Personnel Identification), le projet d’identification unique de l’Inde (UIDAI-Unique Identification (Number) Authority of India) et ABIS.

Le rapport souligne les principaux fournisseurs du marché, dont 3M Cogent, Crossmatch, M2SYS Technology, NEC et Safran.

Biometric Update

* CAGR – Compound Annual Growth Rate (TCAC : Taux de Croissance Annuel Composé) : Le CAGR est le taux de croissance annuel moyen d’un investissement sur une période de temps déterminée. CAGR n’est pas le rendement réel dans la réalité. Il permet de comparer le retour sur investissement de deux investissements avec des investissements initiaux différents, des variations annuelles différentes dans le temps mais avec la même durée. (source : futuris.ch)

Laisser un commentaire

Shares