Skip to content

Une thérapie de cellules-souches peut inverser l’ostéoporose

EP-131029456Plus 200 millions de personnes dans le monde souffrent d’ostéoporose, une affection liée au vieillissement qui provoque une diminution de la masse osseuse, laissant l’os plus mince, moins dense et finit par perdre sa fonction. Elle est responsable de 8,9 millions fractures par an, y compris les fractures de la hanche qui causent la perte de la mobilité et, dans les cas extrêmes, la mort.

Une dernière étude révèle qu’une injection de cellules-souches peut inverser les effets du vieillissement dans les os.

Ils ont découvert qu’il y avait une corrélation directe entre les souris atteintes d’ostéoporose liée à l’âge et les CSM faibles ou défectueuses (cellules-souches mésenchymateuses) « Nous avons pensé que si les CSM défectueux sont responsables de l’ostéoporose, la transplantation de cellules-souches mésenchymateuses sains devrait être en mesure de prévenir ou traiter l’ostéoporose » déclare le professeur William Stanford, principal auteur de l’étude.

Pour vérifier leur théorie, ils ont injecté les CSM sur des souris souffrant d’ostéoporose provenant de souris saines. Six mois après que les souris ont été injectées avec des cellules-souches mésenchymateuses, l’os ostéoporotique s’est amélioré en un os sain et fonctionnel.

« Nous avions espéré une augmentation générale de la santé des os » a déclaré John E. Davies, professeur à l’Institut des biomatériaux et génie biomédical (IBBME – Institute of Biomaterials & Biomedical Engineering) et de la faculté de médecine dentaire à l’Université de Toronto et co-auteur de l’étude. « Mais la grande surprise a été de constater que l’architecture interne de la structure osseuse des animaux injectés — qui est gravement compromise dans l’ostéoporose — a été restaurée à la normale. »

Avec la possibilité de devenir des cellules osseuses, ces CSM peuvent être transplantés d’une personne à une autre, indépendamment de si oui ou non le donneur et le receveur correspondent, sans la possibilité pour les cellules d’être rejeté. Ceci pourrait bientôt voir un meilleur traitement voir même arrêter complètement l’apparition de l’ostéoporose.

Actuellement, l’ostéoporose liée à l’âge n’est traitable seulement que par un médicament qui peut maintenir son efficacité pendant deux ans.

voir le Communiqué de presse de l’Université de Toronto