Skip to content

Un stockage de données 5D éternel pourrait préserver l’histoire de l’humanité pour 14 milliards d’années

Vous n’avez plus à vous soucier de ce qui va arriver à vos données, les chercheurs ont haussé le stockage et la durée de vie du verre de quartz. Vos données peuvent être stockées en toute sécurité pour 14 milliards d’années !

Pour rappel :

  • La terre est vieille de 4,534 milliards ans
  • L’univers est âgé de 13,82 milliards années

Dans cette optique, vos données sont sécurisées pour toujours.

Des chercheurs de l’Université de Southamton au Royaume-Uni ont mis au point une technique de stockage de données numériques à l’aide de la lumière laser. 360 téraoctets d’informations peuvent tenir sur une lamelle de quartz nanostructurés. Avec cette technologie, nous pouvons stocker littéralement toute l’histoire humaine.

La technique utilise des impulsions de laser femtoseconde pour écrire des données dans la structure 3D de quartz à l’échelle nanométrique. Les impulsions créent trois couches de points nanostructurés, séparés les un des autres d’une distance de 5 microns seulement.

C’est considéré comme un périphérique de stockage 5D. Ceux-ci incluent les trois dimensions de l’espace, qui sont responsables de la description de l’emplacement physique du point et deux dimensions supplémentaires qui sont codées par la polarité et l’intensité du faisceau qui crée le point.

Le système de stockage, en plus d’être de longue durée, est également assez sûr — le quartz peut supporter jusqu’à 157 degrés Celsius (350 degrés Fahrenheit).

De la même manière que la Plaque de Pioneer est censée être un outil de communication entre nous et toute vie extraterrestre, ces systèmes de stockage minuscule pourraient un jour informer d’autres êtres (peut-être nos descendants très lointains) à propos de la terre et de l’humanité après que nous ayons disparu depuis longtemps.

L’équipe de recherche a écrit une série d’œuvres majeures sur les petits disques de verre. Ce sont des œuvres qui survivront des générations :

Universal Declaration of Human Rights recorded into 5D optical data

Cette nouvelle avancée dans le stockage donne un véritable moyen d’archiver de grandes quantités d’informations à perpétuité. Nous n’avons plus à craindre la perte associée à des tragédies comme la Bibliothèque d’Alexandrie.

source : Université de Southamton

Un commentaire »

  1. Après le mode de sauvegarde dans les nuages (le Cloud Computing) arrive ce tout nouveau concept assez original. Sinon, je reste quand même assez perplexe en ce qui concerne l’utilisation de la lumière laser. Est-ce que cela n’engendrerait pas des conséquences néfastes sur la santé des gens? Ou bien, est-ce que les chercheurs ont déjà pensé à tous?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :