Skip to content

Des Robots et des exosquelettes sont introduits à l’aéroport de Tokyo-Haneda

La prochaine fois que vous allez au Japon, vous pouvez voir une partie du personnel, de l’aéroport de Tokyo-Haneda, porter des exosquelettes robotiques. La société japonaise Cyberdyne a fait équipe avec l’aéroport d’Haneda pour introduire des « robots de la prochaine génération » et exosquelettes à l’aéroport.

Cyberdyne fournira des robots pleinement opérationnels qui aideront au nettoyage de l’aéroport et pour soulever des charges lourdes dans les terminaux. Les robots pourraient être fournis dans d’autres aéroports du Japon et du monde.

« Je veux l’étendre à tous les autres aéroports du Japon, et aussi pour les aéroports dans le monde entier, »  a déclaré le président de Japon Airport Terminal Co., Isao Takashiro dans une interview avec Bloomberg.

Les robots sont de plus en plus populaires au Japon, surtout avec le problème du vieillissement, qui provoque une diminution de la population active. En fait, environ 26 % de la population japonaise a plus de 65 ans, ce qui est plus élevé que dans tous les autres sept premiers pays industrialisés.  Il est donc logique, que le Japon est l’un des leaders mondiaux dans le développement de robots, qui pourrait aider à amortir le choc de la population active en diminution.

Cyberdyne est dirigée par Yoshiyuki Sankai, professeur à l’Université de Tsukuba. Il est surtout connu pour son exosquelette motorisé « HAL » (Hybrid Assistive Limb). HAL, ou « membre d’assistance hybride », est un dispositif qui est porté sur les membres de l’utilisateur et permet d’améliorer sa force et sa vitesse. La technologie est également utile pour les patients victimes d’accidents ou de maladies, et aide un certain nombre de patients en réadaptation.

Le modèle utilisé par le personnel de l’aéroport est appelé HAL for Labor Support « pour le soutien du travail », et pèse environ 6,6 livres (~ 3kg), et peut contenir une charge pour un maximum de trois heures. Il se glisse simplement sur la taille de l’utilisateur et comprend un certain nombre de capteurs qui captent les signaux bio-électriques provenant des muscles de l’utilisateur. Ça permet de supporter un poids élevé.

« Le port de HAL conduit à une fusion de « l’homme », « machine » et « information ». HAL aide une personne à mobilité réduite à se déplacer et lui permet d’exercer une plus grande énergie motrice que d’habitude », déclare Cyberdyne sur son site Internet. « HAL est également considéré comme un système qui accélère l’apprentissage moteur de nerfs cérébraux. »

Japon Airport Terminal a également demandé à Cyberdyne d’expérimenter et de développer plus de robots qui peuvent aider à la sécurité de l’aéroport. Ceux-ci aideront les touristes à trouver leur chemin autour de l’aéroport.

sources : Tech Times et Cyberdyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :