SpaceX starlink

SpaceX Starlink a le vent en poupe

Starlink est un projet d’accès à Internet par satellite proposé par le constructeur aérospatial américain SpaceX reposant sur le déploiement d’une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications positionnés sur une orbite terrestre basse. Ces derniers mois ont été marqués par une activité intense de Starlink, dont voici quelques exemples.

Bill Gates s’intéresse depuis longtemps à l’Internet par satellite et, en septembre, Microsoft a annoncé son service de station terrestre Azure Obrital, qui permet l’accès par satellite à ses services cloud Azure. SES, Viasat et Intelsat ont été annoncés comme partenaires initiaux et SpaceX vient de s’inscrire. Starlink et Azure Orbital sera en concurrence avec la constellation de satellites d’Amazon et son service de station au sol.

⇒Pour en savoir plus sur Azure Orbital, podcast avec Nora Zhan, Product Manager, Microsoft

SpaceX a bénéficié d’une bonne publicité en fournissant sept terminaux utilisateurs à la Washington State Emergency Management Division pour un déploiement dans au moins une région durement touchée par les feux de forêt de l’été. Richard Hall, le responsable des télécommunications d’urgence de la division informatique du département militaire de l’État de Washington, a déclaré qu’il n’avait “jamais mis en place un équipement satellitaire tactique aussi rapide à installer et aussi fiable” que Starlink.

Après avoir reçu plus de 700 000 déclarations d’intérêt de la part des 50 États, SpaceX a demandé que le nombre de terminaux d’utilisateurs autorisés passe d’un million à cinq millions. Ils ont également annoncé qu’ils sont en mesure de fabriquer 200 satellites par mois, en respectant leur objectif de taux de lancement.

Les capitales de 17 nations européennes relativement riches se situent entre 44 et 52 degrés nord. SpaceX a fait une demande pour 3 stations terrestres de passerelle internet en France et serait à la recherche d’espace sur les toits des centres de données européens.

SpaceX a enregistré 14 sociétés écrans dans 13 pays étrangers (cliquez ici et entrez le numéro d’entité 10143028). Il semble qu’il s’agisse de boîtes postales plutôt que de bureaux. Huit d’entre elles portent le nom de “TIBRO” (orbite orthographiée à l’envers).

Une fuite révèle les détails du programme bêta du service internet Starlink de SpaceX

Morgan Stanley vient d’augmenter la valeur de SpaceX de 52 milliards de dollars en juillet à plus de 100 milliards de dollars et a spéculé qu’elle pourrait atteindre 200 milliards de dollars.

Lancement par SpaceX Falcon 9 de 57 satellites Starlink et de 2 vaisseaux spatiaux de BlackSky, un client de Spaceflight.

SpaceX confirme que l’Internet du satellite Starlink a des vitesses de téléchargement de 100 MBPS.

Microsoft et SpaceX ont annoncé leur collaboration dans le cadre du projet Starlink, le fameux projet d’accès à Internet par satellite imaginé par Elon Musk et ses équipes. Comme l’explique CNBC, il s’agit d’une collaboration autour de l’offre de cloud de Microsoft, Azure.

N’oubliez pas que nous n’en sommes encore qu’aux premiers jours d’une technologie et d’un marché non encore éprouvés dans un environnement géopolitique complexe. En outre, nous ne disposons pas du type de réglementation et d’harmonisation qui a évolué au fil des ans pour régir les mers, et des problèmes mondiaux tels que les débris spatiaux et la prévention des collisions ne sont toujours pas résolus.

⇒Les satellites plus sombres de SpaceX sont encore trop brillants pour les astronomes, Scientific American
⇒Les scientifiques : Les satellites SpaceX menacent “l’astronomie elle-même, The New York Times

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.