La Russie prétend construire un bombardier stratégique hypersonique capable de frapper des ogives nucléaires depuis l’espace

Via le site Sputnik, la Russie dit construire une mini-navette robotique, un peu comme une petite réplique, commandée à distance de la Station Spatiale Internationale (International Space Spation) – remplie d’armes nucléaire.

Le plan robotique, similaire à la mini-navette robotique secrète X-37B  de l’US Air Force, sera chargé avec des têtes nucléaires, et peut lancer une attaque n’importe où dans le monde en seulement deux heures. L’armée russe affirme que le projet est en bonne voie et un prototype pourrait être opérationnel d’ici 2020.

« L’idée est que le bombardier PAK-DA va décoller depuis un aérodrome pour patrouiller l’espace aérien russe », a déclaré le lieutenant-colonel Aleksei Solodovnikov. Il ascensionnera sur commande vers l’espace extérieur, tirera une cible avec des missiles nucléaires puis retournera à sa base. » « Je pense que sa masse de décollage devrait être 20-25 tonnes métriques pour qu’il soit un avion de combat. » « Il sera capable d’accélérer à la vitesse hypersonique en mode fusée. »

D’après Foreign Policy, Sputnik, qui est entièrement détenue par le gouvernement fédéral de Russie et contrôlé par l’agence Rossiya Segodnya, a gagné la réputation d’être un média de propagande biaisé, avec peu, voire aucune crédibilité. Cependant l’information semble être confirmée par Observer et DalyMail, suite aux mêmes déclarations sur RIA Novosti.

Traduction Benjamin Prissé

ScienceAlert

dailymail

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.