merck corona

Merck va cesser de développer ses deux vaccins Covid-19

Dernière mise à jour le 25/01/2021

Après l’institut Pasteur, c’est au tour de Merck d’annoncé l’arrêt du développement de ses deux vaccins contre la Covid-19, mentionnant des réponses immunitaires insuffisantes. L’annonce marque un revers choquant pour l’un des fabricants de vaccins les plus connus.

Merck a déclaré qu’il reste engagé dans la recherche Covid-19 et se concentrera sur deux traitements qu’il développe. Le premier est un médicament antiviral contre le SRAS-CoV-2. L’autre est un médicament qui vise à aider les patients hospitalisés en réduisant la surréaction du système immunitaire au virus ; il s’est déjà révélé prometteur lors d’études cliniques.

“Nous sommes déçus par ce résultat”, a déclaré Nick Kartsonis, vice-président chargé des maladies infectieuses et des vaccins des laboratoires de recherche Merck, dans une interview accordée à STAT. “Mais cela nous permet également de continuer à nous concentrer sur nos candidats thérapeutiques et de les faire progresser”.

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Une réflexion sur « Merck va cesser de développer ses deux vaccins Covid-19 »

  1. On a donc des vaccins développés trop rapidement qui finissent aux oubliettes, des vaccins à l’efficacité douteuse et des vaccins efficaces contre certaines des souches en cours de diffusion. On peut se demander, dès lors, sur quoi se fondent les passeports d’immunité qui sont imposés par un nombre croissant de pays.

    Il faut s’attendre à l’émergence deux formules:
    1) Le passeport d’immunité a priori qui sera interrompu pour une durée indéterminée si une personne rate un test de dépistage.
    2) Le passeport d’immunité acquis qui sera attribué pour une durée déterminée à celui qui passe une batterie de test dépistage.
    Avec différentes formules de certification: tampon sur le passeport, code smartphone, carte électronique.

    Ce sera un chaos à moins qu’un système global soit mis en place. Il faut alors s’attendre à ce que les certifications soient octroyés par des entreprises agréées … comme c’est le cas pour la plupart des labels créés par les pouvoirs publics.

    Pour ceux qui se demandent à quoi ressemblera le Monde d’Après, mettons en conjonction deux évolutions:
    a. Le désengagement social des Etats qui poussent les entreprises à stimuler les salariés ou s’attacher des spécialistes par une politique sociale interne. Le pack comporte une ou plusieurs assurance-groupe, des formules de prêts, l’accès à l’actionnariat.
    b. L’exploitation progressive des marchés en relation avec les risques sanitaires: vaccins, dépistage, passeports d’immunité et tous les biens devenus à la mode. Il y a les escroquerie et les produits valables. Tous les types d’entrepreneurs peuvent tirer leur épingle du jeu s’ils ont la bonne idée au bon moment. Naturellement, les activités liées au Covid nécessitent des apports de capitaux et suscitent de nouveaux marchés financiers.

    On peut donc se demander si l’on ne va pas voir émerger de nouveaux groupes sociaux prenant la forme d’entreprises garantissant la protection sociale et sanitaire de leur personnel, lequel sera plus fidèle à l’employeur qu’aux mandataires élus. Pas étonnant au vu de ce que les élus sont encore capables d’offrir aux administrés quand ils se soucient du sort des administrés plutôt que des attentes des lobbies.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.