Trois percées de l’IA qui transformeront l’IoT

Tout est connecté partout, des voitures aux robots industriels en passant par les hôtels. Les entreprises leaders utilisent les données issues des objets connectés pour réduire les coûts opérationnels, commercialiser les produits plus rapidement et augmenter la différenciation et la fidélité à la marque. Écoutez Kareem Yusuf, directeur général, IBM Watson IoT, pour en savoir plus sur les opportunités qui se présentent lorsque vous profitez des percées récentes dans le domaine de l’Internet des objets et de l’intelligence artificielle.

Comment les nouvelles technologies aident à ouvrir des perspectives et une plus grande valeur à partir d’objets connectés ?

IBM vient de s’engager à hauteur de 240 millions de dollars pour l’avenir de l’intelligence artificielle

IBM est officiellement en partenariat avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT) pour diriger un laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle. Cette initiative de recherche conjointe « MIT-IBM AI » sous la marque Watson – un partenariat d’acronymes – sera financée par IBM dans le cadre d’un investissement de 240 millions de dollars sur 10 ans et sera co-implantée au laboratoire de recherche d’IBM à Cambridge et sur le campus du MIT.

Credit: IBM Research

Selon un communiqué de presse d’IBM, le MIT-IBM Watson AI Lab sera l’une des plus importantes collaborations à long terme entre une université et un membre de l’industrie technologique.

Son objectif est de permettre à plus de 100 scientifiques, professeurs et étudiants de poursuivre des recherches axées sur des domaines tels que le développement d’algorithmes d’intelligence artificielle qui pourraient accroître les capacités d’apprentissage machine (machine learning), l’amélioration du matériel d’intelligence artificielle, l’exploration des avantages économiques et sociétaux de l’intelligence artificielle et l’identification des applications d’intelligence artificielle dans les industries clés.

L’équipe d’IBM sait qu’en dépit de toute l’attention accordée récemment sur ce que l’intelligence artificielle peut faire à l’heure actuelle, qu’il reste encore beaucoup de choses qu’elle ne peut pas faire.

« Le domaine de l’intelligence artificielle a connu une croissance et un progrès incroyables au cours de la dernière décennie », a déclaré John Kelly III, vice-président senior d’IBM pour les solutions cognitives et la recherche, dans le communiqué de presse. « Pourtant, les systèmes d’intelligence artificielle d’aujourd’hui, aussi remarquables qu’ils soient, nécessiteront de nouvelles innovations pour résoudre des problèmes de plus en plus difficiles dans le monde réel afin d’améliorer notre travail et notre vie. »

IBM et le MIT veulent travailler ensemble sur ces innovations, et leur partenariat pourrait être exactement ce qu’il faut pour mettre en pratique la promesse de l’intelligence artificielle dans le monde réel. IBM a déjà démontré le potentiel de l’IA Watson pour améliorer les soins de santé, et avec l’aide du MIT, ils pourraient être en mesure d’aller encore plus loin dans ce domaine et tant d’autres.

« Les véritables percées sont souvent le fruit d’une réflexion novatrice inspirée par de nouvelles équipes de recherche », a affirmé le président du MIT, L. Rafael Reif, dans le communiqué de presse d’IBM. « Les talents combinés du MIT et d’IBM apporteront un formidable pouvoir à un domaine qui possède un potentiel incroyable pour faire progresser les connaissances et aider à résoudre des défis importants. »

traduction Thomas Jousse

CNBC, IBM News Room

Intelligence artificielle : remplacer les banquiers par des robots ?

Votre conseiller bancaire sera-t-il un jour remplacé par une intelligence artificielle ? Les banques s’intéressent de plus en plus à cette technologie.
Franceinfo

https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18998-21.04.2017-ITEMA_21299761-0.mp3?_=1

Une IA a réalisé 360 000 heures de travail en quelques secondes
IBM Watson au Crédit Mutuel

#Watson réinvente le shopping grâce au commerce cognitif

Connue pour son usage de la technologie au service de l’expérience client, The North Face utilise Fluid XPS, une appli basée sur Watson et développée par Fluid Inc. Dans une version bêta publique, les acheteurs en ligne posent des questions en langage naturel et reçoivent des conseils sur-mesure. Que vous alliez escalader un glacier ou faire de la randonnée cet été, où que vous soyez, The North Face et Watson vous couvrent au sens propre comme au sens figuré.

IBM

https://www.flickr.com/photos/ibm_media/23639888442

The North Face, IBM and Fluid Launch New Interactive Shopping Experience using Artificial Intelligence (AI). New Platform Offers Personalized Product. Recommendations Based on Natural Conversation and Cognitive Data (Credit: The North Face and Fluid)


Ginni Rometty, CEO d’IBM, parle d’IBM Watson et de l’essor de la technologie cognitive. L’ère cognitive change notre façon de fonctionner et d’innover.  Quand votre business pense, vous pouvez “outthink“: les barrières tombent, vous pouvez repousser les frontières de la créativité ; la complexité s’atténue, vous pouvez surmonter vos plus grands défis ; l’impossible devient possible, vous pouvez distancer la maladie ; le risque n’est plus un frein, vous pouvez surpasser vos concurrents.

IBM Cognitive

IBM Watson au Crédit Mutuel

L’intelligence artificielle entre dans la banque

Watson arrive dans les agences du Crédit Mutuel

Crédit Mutuel Extrait Newsletter Nº03 15/11/2016 – Interview Frantz Rublé – Président Euro-Information

Watson, nouvelle solution innovante au service du réseau et de la relation-client.

Frantz Rublé, vous êtes Président d’Euro-Information, filiale technologique qui traite l’informatique de 15 fédérations du Crédit Mutuel et du CIC, qu’est-ce que Watson et pourquoi ce projet ?

Watson est une nouvelle solution informatique « cognitive » capable de traiter automatiquement le langage naturel et d’apprendre par l’exemple.

Ce progrès technologique nous ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives, pour mieux assister au quotidien les conseillers du groupe et mieux servir nos sociétaires et clients.

A quelles tâches Watson va-t-il répondre ?

Les deux premières solutions cognitives développées en 2016 visent à aider les chargés de clientèle de nos réseaux bancaires français dans leur quotidien :

  • nos chargés de clientèle doivent traiter un volume croissant de sollicitations par email. Ce traitement leur prend beaucoup de temps et interrompt les tâches en cours. Une solution cognitive (analyseur d’emails) assistera les conseillers dans le traitement des emails clients en identifiant automatiquement les demandes les plus fréquentes, en détectant l’urgence de la demande et en outillant l’exécution ou la délégation des tâches associées ;
  • nos chargés de clientèle sont des généralistes qui doivent vendre une gamme de produits toujours plus diverse et plus complexe. Pour répondre aux questions des clients, ils doivent fréquemment rechercher des réponses précises dans notre base documentaire interne (Pixis), ou solliciter des plateformes de support. Des solutions cognitives (assistants virtuels) vont aider les conseillers dans la recherche d’informations dans Pixis via un dialogue en langage naturel, respectivement dans le domaine de l’assurance de biens et dans le domaine de l’épargne aux particuliers.

Dans les deux cas, le conseiller reste maître des opérations réalisées et seul interlocuteur du client : ainsi pour l’analyseur d’emails, la solution propose des raccourcis vers les applications de gestion et des modèles de réponse à personnaliser, mais c’est le conseiller qui valide les opérations et qui répond à son client. [lire la suite …]

Nantes. Le juge donne son feu vert au Crédit Mutuel pour l’intelligence artificielle Watson

Le tribunal de grande instance de Nantes a validé l’utilisation du programme d’intelligence artificielle Watson, développé par IBM, par le Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre-Ouest. [lire la suite sur Le journal des entreprises]

pour en savoir plus : Comment IBM Watson aide les conseillers clientèle du Crédit Mutuel
L’arrivée de Watson au Crédit Mutuel suscite des inquiétudes pour l’emploi
FO Crédit Mutuel: Watson ou l’intelligence artificielle au service du business !
FO Crédit Mutuel : Au Crédit Mutuel – Watson pas élémentaire
FO Crédit Mutuel : juin 2016 – Watson Cette « solution cognitive » va considérablement changer notre quotidien dans les années à venir.
Watson, une IA au service du Crédit Mutuel

De l’intelligence artificielle à une intelligence augmentée, par Nicolas Sekkaki

Nicolas Sekkaki, diplômé de l’École nationale supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace, parle d’un des projets d’IBM : Watson. C’est un programme informatique d’intelligence artificielle qui a pour but de répondre à des questions formulées en langue naturelle. Est-ce l’avenir ? Nicolas Sekkaki est nommé Président d’IBM France le 1er juillet 2015. Il était Vice-président System & Technology Group pour l’Europe depuis 2012. Son parcours au sein d’IBM lui a permis d’acquérir une profonde connaissance de l’entreprise, de ses métiers et de ses marchés. En 24 ans de carrière, il a assumé de nombreuses responsabilités commerciales et managériales, tant en France qu’au niveau européen. Entre 2010 et 2012, il a occupé le poste de Directeur Général SAP France & Maghreb. Il a rejoint IBM en 1991 en tant qu’Ingénieur Commercial, en charge du secteur aéronautique puis assurance. Il a ensuite successivement occupé diverses fonctions de management y compris le poste de Vice Président, System and Technology Group entre 2002 et 2006 avant de prendre le poste de General Manager, Global Technology Services pour IBM France.

Ross, le premier avocat Robot du monde

Le cabinet d’avocats Baker & Hostetler a annoncé qu’il emploie l’IA Ross d’IBM, un expert juridique numérique, pour gérer le droit des faillites, qui, pour le moment, se compose de près de 50 avocats. Selon le PDG et co-fondateur Andrew Arruda, d’autres entreprises ont également signé des licences avec Ross et ils feront également des annonces d’ici peu.

Ross est construit sur l’informatique cognitive d’IBM Watson, il sait lire et comprend réellement vos questions. Il vous fournit une réponse très pertinente et instantanée (à votre question posée en langage naturel), avec des citations et suggère des lectures d’une grande actualité à partir d’une variété de sources de contenus (législation, jurisprudence, des conclusions et des sources secondaires). Soit, plus d’un milliard de documents, textes…, en une seconde. Il surveille aussi les changements de lois qui peuvent avoir une incidence positive/négative sur votre cas.

« Chez Baker & Hostetler, nous croyons que les technologies émergentes comme l’informatique cognitive et autres formes d’apprentissage automatique (machine learning) peuvent aider à améliorer les services que nous fournissons à nos clients », explique Bob Craig, chef de service de l’information de Baker & Hostetler.

« Baker & Hostetler utilise Ross depuis les premiers jours de son déploiement et nous sommes fiers de collaborer avec un véritable chef de file, que nous continuerons à développer des assistants juridiques d’IA supplémentaires » a-t-il ajouté.

Fortune (en cache)

IBM va racheter Merge Healthcare pour 1 milliard de dollars

Merge Healthcare est spécialisé dans les technologies de l’imagerie médicale. Le logiciel Watson va acquérir la capacité de «voir» en réunissant et combinant les capacités cognitives et d’analyse du programme d’intelligence artificielle avec les données et les images gérées par la plate-forme d’imagerie médicale.

Le projet Watson santé d’IBM vise à mobiliser d’énormes quantités de données sur les patients.

objectif : utiliser l’IA en médecine pour :
– aider les médecins à prendre de meilleures décisions (diagnostiquer et traiter les patients plus efficacement)
– identifier le cancer, les maladies cardiaques
– dans des domaines aussi variés que la radiologie, la cardiologie, l’orthopédie et l’ophtalmologie.

voir le communiqué (PDF)

sources : The Wall Street Journal, Merge Healthcare, IBM