La police de New York déploie un chien robot

Au grand dam des habitants du quartier, le service de police de la ville de New York a sorti son tout dernier jouet : un chien robot. Le chien robot, un modèle Spot fabriqué par Boston Dynamics, a fait une apparition dans un immeuble de logements sociaux. Des vidéos prises sur place montrent le chien robot entrant et sortant du hall de l’immeuble.

Le spectacle a suscité l’indignation de nombreux passants qui ont exprimé de manière audible leur mécontentement face à cette apparence dystopique digne de “Black Mirror”.

“Je n’ai jamais rien vu de tel de toute ma vie”, déclare la personne qui filme la vidéo.

La police a déclaré au New York Times que le robot, surnommé “Digidog”, n’a pas joué un rôle actif dans l’opération. Le chien robot n’a peut-être pas joué un rôle actif dans l’arrestation, mais le fait qu’un escadron de police armé déploie un robot sur une scène de crime active suscite des inquiétudes quant aux libertés civiles et à l’avenir de la police.

L’American Civil Liberties Union (ACLU) dénonce depuis longtemps l’utilisation de chiens robots par les forces de l’ordre comme un abus de pouvoir flagrant.

“L’une des choses qui rendent ces robots si inquiétants, c’est que tout le monde comprend implicitement que la possibilité de les armer continuera de planer comme un fruit défendu tentant pour les forces de l’ordre”, a déclaré Jay Stanley, analyste politique principal.

La vidéo fait suite à plusieurs cas de déploiement du chien robot par le personnel de la police sur la voie publique. La police a affirmé qu’elle utilisait les robots pour sauver des vies.

“La police de New York utilise des robots depuis les années 1970 pour sauver des vies lors de prises d’otages et d’incidents liés aux matières dangereuses. Ce modèle de robot est testé pour évaluer ses capacités par rapport à d’autres modèles utilisés par notre unité de service d’urgence et notre équipe de déminage.”

L’armée française teste le chien robot de Boston Dynamics

Boston Dynamics a tenté de se justifier sur le fait que ses produits sont utilisés non seulement par les services de police du monde entier, mais aussi par les forces armées.

Credit: Saint-Cyr Coëtquidan

Récemment, on a appris que la principale école militaire de l’armée française, l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, avait déployé un chien robot Spot lors d’un exercice d’entraînement de deux jours.

Au cours de l’exercice, les soldats ont simulé la prise d’un carrefour, des actions défensives de nuit et de jour, et un test de combat en milieu urbain, selon un article blog Ouest-France. Les sources citées dans l’article affirment que les robots ont ralenti les opérations mais ont contribué à assurer la sécurité des troupes.

Ils ont ajouté que l’un des problèmes était la durée de vie de la batterie de Spot : il est apparemment tombé à court de jus pendant un exercice et a dû être évacué.

Qu’il soit utilisé pour la reconnaissance ou le combat actif, l’avenir de Spot est tout sauf certain.

L’Inde vient d’assermenter son premier robot policier

L’Inde vient d’assermenter son premier officier de police robotique, nommé KP-Bot.

La machine d’aspect animatronique a obtenu le grade de sous-inspecteur et opérera à la réception du siège de la police de Thiruvananthapuram, selon India Today.

Le robot a été accueilli avec un salut de Pinarayi Vijayan, le ministre en chef du Kerala. India Today rapporte que le robot a ” répondu par un salut parfait “.

Hormis le geste symbolique d’intégrer la robotique dans la police, KP-Bot ne fait pas grand-chose. À l’heure actuelle, il peut s’asseoir derrière la réception d’un poste de police pour enregistrer les plaintes et diriger les visiteurs vers le bon service selon les besoins.

Il peut également saluer les officiers supérieurs, selon India Today. À l’avenir, il pourrait être équipé d’un logiciel de reconnaissance faciale ou être capable de détecter des bombes.

Le KP-Bot est également sexué, le député adjoint de la police Manoj Abraham déclarant explicitement que le robot est une femme.

“L’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes ont été prises en compte lors de la décision sur le sexe du premier robot”, a déclaré Loknath Behra, le directeur général de la police. “Nous avons également pris en compte le fait que la plupart des emplois de front office sont gérés par des femmes.”

India Today

IA : dimensions socio-économiques, politiques et éthiques

L’avenir de l’humanité dans le monde de l’intelligence artificielle-biosynthétique

Dans quelques siècles ou peut-être quelques décennies, l’intelligence artificielle et l’ingénierie biosynthétique seront perfectionnées dans la mesure où les androïdes ressembleront étroitement aux humains et les humains conçus biosynthétiquement ressembleront aux androïdes. Malgré les cauchemars d’une telle perspective pour certains scientifiques, savants humanistes et théologiens, l’intelligence artificielle sera un rêve devenant réalité pour ceux qui épousent la philosophie Transhumaniste de Max More : un mouvement dont l’objectif est d’améliorer la condition humaine physiquement et intellectuellement grâce à l’application de moyens scientifiques et technologiques… Lire la suite

https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/intelligence-artificielle-dimensions-socio-economiques-politiques-et-ethiques/

Dubaï veut des robots pour composer 25% de sa police d’ici 2030

Dubaï a lancé un nouveau robot policier qui marque la première phase de l’intégration des robots dans la police. Cette version modifiée du robot REEM (conçu par PAL Robotics) est capable d’alimenter la vidéo dans un centre de commandement, transmettre les crimes signalés à la police, régler les amendes, la reconnaissance faciale et parler neuf langues. Il fonctionnera dans la plupart des centres commerciaux et des attractions touristiques.

Dubaï estime que les robots constitueront 25 pour cent de sa force de police d’ici 2030, la prochaine étape étant de les utiliser comme réceptionnistes dans les postes de police. Le brigadier Khalid Nasser Alrazooqi, directeur général du Département des services intelligents de la police de Dubaï, a déclaré à CNN qu’ils voulaient finalement libérer un “robot entièrement fonctionnel qui peut fonctionner comme un policier normal”.

Vers une police 3.0 : enjeux et perspectives à l’horizon 2025
Hitachi : une IA capable de prédire les crimes avant qu’ils se produisent
Patrouille du futur : plutôt cop ou Robocop ?

Les policiers ou les soldats robotiques sont une ancienne idée de science-fiction, mais ils sont de plus en plus une réalité. En février, la Chine a commencé à utiliser AnBot qui utilise la reconnaissance faciale pour identifier les criminels et est capable de les suivre jusqu’à l’arrivée de la police. Le robot russe, Final Experimental Demonstration Object Research (FEDOR), a suscité des comparaisons avec Robocop lorsqu’une vidéo l’a montré en tirant avec une précision mortelle, en soulevant des haltères et en marchant.

La plus grande préoccupation éthique soulevée par ces développements concerne les personnes coupables si un robot prend une mauvaise décision et blesse quelqu’un dans une situation criminelle. Elon Musk, Steven Hawking et d’autres scientifiques prolifiques ont identifié l’IA comme un grave risque existentiel, arguant que les robots ne devraient jamais être autorisés à tuer des gens. Alan Winfield, professeur d’éthique robot à l’Université de l’Angleterre de l’Ouest, écrit sur ce sujet sur son blog. “Le problème, c’est que vous ne pouvez pas rendre une machine responsable de ses erreurs”, a déclaré Winfeild dans une interview à CNN. “Comment le punir ? Comment le sanctionnez-vous ? Vous ne pouvez pas.”

CNN

Elysium le fim

Elysium, en l’an 2154. Deux catégories séparent les hommes : les riches, privilégiés, vivent sur la station spatiale parfaite créée par les hommes appelée Elysium, station où il n’y a pas de pauvreté, pas de guerre, pas de maladies. Les autres, pauvres, vivent sur la Terre surpeuplée et ruinée. La population vivant sur la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cesse de se propager. Max, un homme ordinaire, pour qui rejoindre Elysium est devenu vital, est la seule personne pouvant rétablir l’inégalité qui sépare ces deux mondes. Suite à un accident, alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, hésite à prendre part à cette mission plus que dangereuse : S’opposer à la secrétaire Delacourt et ses forces armées. En revanche, s’il réussit, il sauvera non seulement sa vie, mais également celle de millions d’autres personnes sur Terre…(sorti en 2013).