Les rapports sur la biométrie

Les rapports spéciaux fournissent des analyses et des renseignements sectoriels concurrentiels pour l’industrie mondiale de la biométrie, y compris la taille du marché, les segments multiples de l’industrie, le capital-risque et d’autres opportunités commerciales, ainsi que des profils approfondis sur les meilleures sociétés et solutions émergentes.

La biométrie et la sécurité des frontières

Ce livre blanc fournit une mise à jour concernant l’application de la biométrie pour la sécurité des frontières.

Le rapport prévoit une croissance continue de l’utilisation de la biométrie pour la sécurité des frontières par le gouvernement des États-Unis. Les effets permanents de ces exigences sont que d’autres pays auront également besoin de documents de voyage améliorés qui encapsulent la biométrie. La crise européenne des réfugiés et des migrants augmentera également l’utilisation biométrique au niveau des ports d’entrée internationaux.

Les rapports spéciaux sont parrainés par des entreprises de premier plan dans le secteur de la biométrie et ce rapport est parrainé par Crossmatch.

Special Report: Biometrics and Border Security

BiometricUpdate

Le marché de la biométrie militaire augmentera de plus de 7 % du taux croissance annuel (CAGR*) jusqu’en 2020
L’aéroport de Londres-Luton installe de nouveaux portiques ePasseport
La police nationale française utilise le dernier logiciel de reconnaissance faciale Morpho
La France a dévoilé ses plans pour une base de données contenant les données biométriques de 60 millions de citoyens
Déploiement de la reconnaissance faciale dans les aéroports et les gares pour la surveillance
Reconnaissance de l’iris pour le programme alimentaire des réfugiés syriens de Zaatari
Fichier PNR : surveillance électronique de masse ou nouveau paradigme de la sécurité ?
Le FBI a aussi collecté 430 000 iris
Le système de reconnaissance faciale du FBI a accès à 411 millions de photos
Préparez-vous à vous faire relever les empreintes digitales pour vos futures vacances européennes


Biométrie et banque

Ce rapport fournit un aperçu actualisé et synopsis du marché de la biométrie pour le secteur financier mondial. Il estime que le secteur des services financiers est devenu le principal marché des utilisateurs finaux de la technologie biométrique à l’échelle mondiale. D’ici la fin de 2016, nous croyons que les recettes continueront d’augmenter pour atteindre 2,2 milliards de dollars américains et nous estimons que le marché de la biométrie financière finira par représenter près d’un tiers des recettes totales du marché biométrique d’ici 2020. Il prévoit également que le marché croîtra à un taux de croissance annuel composé (CAGR) de plus de 50 pour cent de 2016 à 2020.

Ce rapport est parrainé par HID Global et la biométrie dans les services bancaires et financiers par IQPC.

Download PDF: Special Report – Biometrics and Banking

BiometricUpdate

Safran Identity & Security et IDEX sont partenaires pour commercialiser les cartes à puce biométriques
Le Groupe français Partouche en phase pilote d’une carte à puce MeReal Biometrics
Les consommateurs britanniques sont plus favorables à l’analyse d’iris pour la biométrie bancaire
NEC développe la reconnaissance faciale pour les paiements
SoftBank investit dans la puce électronique pour faire de la singularité une réalité
Les banques indiennes testent la blockchain, l’IA, la biométrie, les API ouvertes et les paiements
Technavio publie un rapport sur la sécurité global des paiements mobiles pour 2016-2020
Les mots de passe disparaîtront progressivement d’ici 2025
Expérience de Bitcoin avec une puce NFC : une clé privée implantée
Les banques utilisent la biométrie pour détecter les fraudeurs
HSBC : la première banque biométrique
Biométrie : Une nouvelle vague d’authentification bancaire
HSBC face à la disruption bancaire


Application de la loi et de la biométrie

Ce rapport fournit un bref aperçu actualisé de la taille du marché et des technologies biométriques disponibles pour le marché de l’application de la loi aux États-Unis.

Dans ce rapport, Biometrics Research Group, Inc. discute comment la taille du marché pour les applications biométriques dans le segment de l’application des lois des États-Unis continue de croître à un taux exponentiel. En ce qui concerne les technologies biométriques, les systèmes automatisés d’identification des empreintes digitales (AFIS) et les technologies biométriques d’empreinte digitale représentent la part la plus importante des dépenses en biométrie dans le secteur de la police des États-Unis, suivies des technologies biométriques de reconnaissance faciale, iris, et de reconnaissance vocale.

Bien que la reconnaissance des empreintes digitales, la biométrie des empreintes palmaires, la reconnaissance du visage et de l’iris soient considérées comme des domaines de croissance, l’entreprise prétend que l’ADN jouera un rôle de plus en plus important en tant que modalité biométrique émergente utilisée avec plus de régularité par les organismes d’application de la loi aux États-Unis.

Ce rapport a été parrainé par Cognitec, IDGA et MorphoTrak.

Download PDF: Special Report – Law enforcement and biometrics

BiometricUpdate


Analyse du marché de la biométrie mobile

Ce rapport examine les moteurs croissants de l’authentification biométrique mobile et les modes de standardisation biométrique. Le rapport estime que l’inclusion de la biométrie dans les appareils mobiles générera environ 9 milliards de dollars de recettes d’ici 2018 pour l’industrie de la biométrie, non seulement par le déverrouillage des appareils mobiles à travers des applications de sécurité, mais aussi par des services d’authentification multi-facteurs et l’approbation des paiements électroniques instantanés.  Le rapport note également que la consumerisation informatique (IT) agira en fin de compte comme catalyseur de la croissance totale des revenus de l’industrie pour la biométrie mobile. Un facteur majeur qui contribuera à la croissance de la biométrie mobile sera la demande croissante de dispositifs personnels qui peuvent mener des transactions financières sécuritaires, ainsi que la croissance accommodante de la tendance « apportez votre propre appareil » (AVPA) à l’entreprise. Ces facteurs conduiront à une normalisation de l’authentification biométrique.

Ce rapport a été parrainé par Cognitec, VoicePIN et AppliedRecognition.

Download PDF: Special Report – Mobile Biometrics Market Analysis

BiometricUpdate

Le marché de la biométrie militaire augmentera de plus de 7 % du taux croissance annuel (CAGR*) jusqu’en 2020

Technavio a publié une nouvelle étude intitulée « Global Military Biometrics Market 2016-2020 », qui prévoit que le marché mondial de la biométrie militaire devrait croître à un TCAC de plus de 7 % pendant la période de prévision.

Le rapport d’étude de marché comprend également une analyse de marché et des prévisions à jour pour les différents segments et toutes les régions géographiques.

“Le marché mondial de la biométrie militaire devrait connaître un rythme soutenu en raison des préoccupations croissantes en matière de sécurité et de l’augmentation de la migration illégale de personnes dans le monde”, a déclaré Moutushi Saha, analyste principal de Technavio pour la recherche sur la défense. “De nombreux pays ont mis en place des infrastructures biométriques pour contrôler les flux illicites de personnes.”

L’analyse des études de marché catégorise le marché mondial de la biométrie militaire en quatre grands segments de produits, y compris l’identification des empreintes digitales, la reconnaissance faciale, la reconnaissance de l’iris, et d’autres.

Le marché mondial de l’identification biométrique des empreintes digitales dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de 7 % pendant la période de prévision, ce qui en fait le plus largement adopté parmi les technologies biométriques en raison de son faible coût des systèmes matériels et la mise en œuvre facile.

L’adoption croissante de la biométrie mobile et portative a encore accru l’adoption de la technologie biométrique des empreintes digitales.

L’armée américaine envisage de moderniser sa biométrie tactique avec Identity Dominance System 2. (IDS 2) (système multimodal de collecte de données biométriques : empreinte digitale, iris, visage)

Les militaires ont inscrit les empreintes digitales des citoyens de l’Afghanistan dans le système Secure Electronic Enrollment Kit (SEEK-II) de CrossMatch, qui comprend un lecteur d’empreinte digitale intégré, un appareil photo numérique et un scanner à iris.

U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, left, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, scans a man’s retinas using a secure electronic enrollment kit during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

Le lecteur d’empreinte digitale SEEK II nécessite le déroulement du doigt pour obtenir une impression complète, en plus des impressions à plat.

An Afghan man is finger printed using a secure electronic enrollment kit by U.S. Marine Corps Capt. Bob J. Sise, right, from Wrightsville Beach, N.C., and assigned to Georgian Liaison Team-9, during Operation Northern Lion in Mohammadabad, Helmand province, Afghanistan, June 24, 2013. Northern Lion was a Georgian-led operation conducted to deter insurgents, establish a security presence, and gather human intelligence in the area. (U.S. Marine Corps photo by Cpl. Alejandro Pena/Released)

Le marché mondial de la biométrie par reconnaissance faciale dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de près de 9 %.

La biométrie de reconnaissance faciale est actuellement largement utilisée dans la sécurité et la surveillance des frontières en raison des activités terroristes croissantes et de l’immigration clandestine en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Pour lutter contre ces problèmes, les gouvernements investissent de plus en plus dans la mise en place de caméras de surveillance avec reconnaissance faciale pour identifier les criminels potentiels.

Le marché mondial de la biométrie par reconnaissance de l’iris dans le secteur militaire devrait croître à un TCAC de plus de 9 %. La technologie est de plus en plus utilisée, car elle est considérée comme la technologie biométrique d’identification la plus précise.

Les pays du monde entier adoptent rapidement la technologie de l’iris pour ses programmes de sécurité, y compris les passeports électroniques, les mécanismes d’authentification multiples et avancés, le programme américain intitulé indicateurs du statut des visiteurs et immigrants aux ÉtatsUnis (US-VISITVisitor and Immigration Status Indicator Technology), le système d’identification biométrique automatisé de nouvelle génération (NG-ABISNext Generation Automated Biometric Identification System), le projet d’identification conjointe du personnel (JPI-Joint Personnel Identification), le projet d’identification unique de l’Inde (UIDAI-Unique Identification (Number) Authority of India) et ABIS.

Le rapport souligne les principaux fournisseurs du marché, dont 3M Cogent, Crossmatch, M2SYS Technology, NEC et Safran.

Biometric Update

* CAGR – Compound Annual Growth Rate (TCAC : Taux de Croissance Annuel Composé) : Le CAGR est le taux de croissance annuel moyen d’un investissement sur une période de temps déterminée. CAGR n’est pas le rendement réel dans la réalité. Il permet de comparer le retour sur investissement de deux investissements avec des investissements initiaux différents, des variations annuelles différentes dans le temps mais avec la même durée. (source : futuris.ch)

IA et automatisation : seulement 1,5 % des emplois perdus pourraient être remplacés par les emplois créés

Joblift étudie les effets de l’intelligence artificielle et de l’automatisation sur le marché de l’emploi

Hambourg / Berlin, le 23 septembre 2016 – Le rythme du développement de l’industrie de l’intelligence artificielle (IA) et de l’automatisation en France s’impose comme un grand défi sur plusieurs secteurs d’emplois. Les postes de livreurs, facteurs et réceptionnistes comptent parmi les nombreux emplois à risque en raison de la place grandissante qu’occupe l’IA et l’automatisation. Selon une étude menée par Davos, sept millions d’emplois en France seront éliminés en raison de l’automatisation d’ici à 2020. Par contre, l’arrivée de l’automatisation promet tout de même certaines débouchées. En effet, le méta-moteur de recherche d’emploi Joblift estime une demande de plus de 210 752 emplois dans les secteurs de l’IA et l’automatisation d’ici les quatre prochaines années. Malgré l’effervescence qu’engendre le développement de l’IA et l’automatisation, le secteur reste très spécifique et les opportunités d’emploi demeurent réservées à un bassin de candidats limité. Ainsi, l’arrivée de la vague d’emplois en lien avec l’informatique représente un maigre 1,5 % des sept millions de postes qui sont amenés à disparaître à cause de ces même secteurs.

L’embauche dans les industries de l’intelligence artificielle et de l’automatisation est en pleine croissance, soit de 37 % de plus en moyenne au cours de la dernière année

Joblift affiche plus de 5 296 offres actives dans le domaine de l’IA, incluant les emplois dans le secteur de l’automatisation. Selon l’étude, au cours des 12 derniers mois, le marché démontre une croissance de 37 % dans les secteurs de l’IA et de l’automatisation. En se fiant sur la croissance notée par l’étude, il est possible d’estimer la création d’au moins 210 752 nouveaux emplois d’ici 2020 en lien avec l’IA et l’automatisation. Il est important de préciser que cette information prend pour acquis une croissance fixe, et ne prend pas en compte l’arrivée de nouveaux emplois à ce jour. En comparaison avec les statistiques de l’étude du cabinet Davos, cela ne représente que 1,5 % des sept millions d’emplois qui seront supprimés dû aux avancements technologiques.

39 % des employeurs dans le domaine de l’intelligence artificielle et l’automatisation sont à la recherche de diplômés ayant un Bac+5

Selon l’étude, 50 % des emplois dans le secteur de l’IA et de l’automatisation exigent une formation académique d’un minimum de Bac+4. Parmi ces 50 %, plus des trois quarts des employeurs recherchent un Bac+5. Du coup, le marché d’emploi étroit se réserve à un bassin de candidats hyper-qualifiés. Une grande partie des formations académiques exigées sont directement en lien avec des études en informatique. Par contre, ce sont les diplômés en génie qui dominent. La banque de données démontre que 18 % des emplois dans ce secteur affichent le titre d’ingénieur, 11 % ont des titres de développeur, ainsi que 9 % sont des emplois de technicien. Ces emplois représentent 39 % de la totalité des offres affichés du secteur de l’IA et de l’automatisation.

Les développeurs de Pokemon Go et FAIR (Facebook Artificial Intelligence Research) recrutent en France

Le plus grand recruteur dans l’industrie de l’IA et de l’automatisation en France est l’entreprise de jeux vidéo Niantic. Connue comme étant le développeur du jeu de réalité augmentée Pokemon Go, Niantic affiche plus de 160 offres d’emplois sur Joblift. La majorité des emplois de Niantic se trouve à Paris. La banque de données dévoile que 25 % de tous les postes reliés à l’IA et l’automatisation sont situés de fait à Paris. La capitale accueille notamment FAIR, la branche de IA de Facebook. À la tête des opérations de FAIR se trouve Yan Le Cun. L’importante présence d’Inria, le centre de recherche dédié au numérique, ainsi que l’arrivée prestigieuse de Facebook, donne lieu à un positionnement à la France comme étant le centre du développement de l’AI et l’automatisation en Europe.

source : http://joblift.fr

A propos de Joblift:

Joblift est un meta moteur de recherche mettant actuellement en ligne plus de 1.000.000 d’offres d’emplois en Allemagne et travaille avec une centaine de sites partenaires. La technologie et l’accompagnement des candidats restent une des priorités. Créé en 2015 par Lukas Erlebach et Malte Widenka, Joblift emploie une vingtaine de personnes réparties à Hambourg et Berlin.

ING Focus Belgique – les emplois les plus « robotisables » (PDF)
L’évolution de l’intelligence artificielle pourrait sonner le glas de nombreuses professions
La Banque d’Angleterre et Bank of America Merrill Lynch annoncent une apocalypse de l’emploi

Enregistrer

Technavio publie un rapport sur la sécurité global des paiements mobiles pour 2016-2020

9 août 2016 – Technavio a publié un nouveau rapport sur le marché mondial des logiciels de sécurité des paiements mobiles, qui analyse les tendances clés qui devraient influer sur les perspectives du marché à partir de 2016-2020.

Dans le rapport, les analystes de recherche de Technavio sur les TIC, identifient les trois principales tendances émergentes qui conduisent le marché mondial des logiciels de sécurité des paiements mobiles comme l’introduction de la biométrie mobile, le développement d’authentification à facteurs multiples (multi-facteurs) et l’adoption accrue de la biométrie multimodale.

Application de la loi du marché mondial de la biométrie
Biometrics Research Group, Inc. publie un rapport sur marché de la biométrie mobile
Les mots de passe disparaîtront progressivement d’ici 2025
Biométrie : Une nouvelle vague d’authentification bancaire

L’analyste en chef de Technavio, Amrita Choudhury, explique que les occurrences croissantes du vol de données financières privées a conduit de plus en plus de clients à adopter des logiciels de sécurité de paiements mobiles pour les Smartphones.

La mise en place de ces mesures de sécurité freinera les fraudeurs de violer les informations des cartes de crédit et de débit puisque « toute la transaction de paiement nécessite une autorisation entre l’acquéreur et la banque émettrice du commerçant. »

« Avec une augmentation de l’utilisation des périphériques mobiles pour effectuer des transactions financières et de commerces électroniques, la sécurité des données personnelles est devenue une préoccupation majeure, » a déclaré Choudhury. « Un certain nombre de technologies biométriques comme la reconnaissance des empreintes digitales, la reconnaissance vocale, la reconnaissance de l’iris, la reconnaissance de la signature, la reconnaissance de frappe et la reconnaissance faciale, sont intégrées dans les appareils mobiles, qui assureront un accès autorisé aux données personnelles transmises par le biais du réseau sans fil. Elles vont assurer la sécurité des données et empêcher (prévenir) les activités frauduleuses. »

Dans le secteur de la vente au détail, l’intégration des technologies biométriques dans les appareils mobiles permet de reconnaître les clients enregistrés et à autoriser les transactions sur leur carte de crédit ou de débiter un compte, selon le rapport.

Par exemple, la biométrie mobile est utilisée pour un certain nombre d’applications de PDV (point de vente) pour authentifier les utilisateurs finaux.

Le rapport souligne également que la biométrie mobile est utilisée pour les transactions bancaires à autoriser les particuliers, comme la Royal Bank of Scotland, permettant à ses clients d’utiliser le capteur tactile d’empreintes digitales d’Apple (Touch ID) pour se connecter à leurs comptes bancaires.

Biometric News

La Russie prétend construire un bombardier stratégique hypersonique capable de frapper des ogives nucléaires depuis l’espace

Via le site Sputnik, la Russie dit construire une mini-navette robotique, un peu comme une petite réplique, commandée à distance de la Station Spatiale Internationale (International Space Spation) – remplie d’armes nucléaire.

Le plan robotique, similaire à la mini-navette robotique secrète X-37B  de l’US Air Force, sera chargé avec des têtes nucléaires, et peut lancer une attaque n’importe où dans le monde en seulement deux heures. L’armée russe affirme que le projet est en bonne voie et un prototype pourrait être opérationnel d’ici 2020.

« L’idée est que le bombardier PAK-DA va décoller depuis un aérodrome pour patrouiller l’espace aérien russe », a déclaré le lieutenant-colonel Aleksei Solodovnikov. Il ascensionnera sur commande vers l’espace extérieur, tirera une cible avec des missiles nucléaires puis retournera à sa base. » « Je pense que sa masse de décollage devrait être 20-25 tonnes métriques pour qu’il soit un avion de combat. » « Il sera capable d’accélérer à la vitesse hypersonique en mode fusée. »

D’après Foreign Policy, Sputnik, qui est entièrement détenue par le gouvernement fédéral de Russie et contrôlé par l’agence Rossiya Segodnya, a gagné la réputation d’être un média de propagande biaisé, avec peu, voire aucune crédibilité. Cependant l’information semble être confirmée par Observer et DalyMail, suite aux mêmes déclarations sur RIA Novosti.

Traduction Benjamin Prissé

ScienceAlert

dailymail

L’UE annonce que tous les articles scientifiques européens seront en libre accès à partir de 2020

Communiqué de presse du 27 mai 2016

Cette semaine a été révolutionnaire pour les sciences, certains des leaders mondiaux les plus éminents ont annoncé une initiative qui affirme que les documents scientifiques européens vont être mis gratuitement à disposition à tous d’ici à 2020.

En 2020, tous les articles scientifiques seront librement accessibles en Europe. Les États membres entendent ainsi optimiser la réutilisation des données de la recherche. Ils élaborent également un visa valable dans toute l’UE pour les start-up. Par ailleurs, la nouvelle réglementation européenne devra désormais, conformément au principe d’innovation, tenir compte de son impact sur cette dernière. Ce sont là les principaux résultats du Conseil Compétitivité qui s’est tenu à Bruxelles le 27 mai.

Partage libre des connaissances
Libre accès
Réutilisation des données de la recherche
Impact social accru
Améliorer le climat d’implantation et d’investissement
Visa pour les start-up
Le programme de recherche Horizon 2020

Télécharger le communiqué sur EU2016 (PDF), ou via notre site (PDF)

Stratobus, le futur dirigeable stratosphérique

En 2020 devrait voler le premier Stratobus, un dirigeable « dronisé » qui pourra rester un an dans la stratosphère, alors que les meilleurs ne tiennent actuellement que quelques dizaines d’heures. Les explications de Jean-Philippe Chessel, le responsable de ce programme de Thales Alenia Space.

Situés à seulement une vingtaine de kilomètres au-dessus de la Terre, les dirigeables stratosphériques de Thales Alenia Space, les futurs Stratobus, pourraient remplir certaines missions actuellement confiées à des satellites mais pour un coût bien inférieur. © Thales Alenia Space

Le projet Stratobus dévoilé lors de la deuxième édition des InnovDays de Thales, en mars 2014, et dont nous nous étions fait l’écho, a bien avancé. « C’est aujourd’hui un programme et une ligne de produits chez Thales Alenia Space » nous explique Jean-Philippe Chessel, le responsable du programme Stratobus. Le projet de recherche et développement a officiellement été lancé mardi 26 avril. L’idée de départ est de développer « un nouveau concept de plateforme stratosphérique autonome à mi-chemin entre les satellites et des drones » pour fournir des services complémentaires de ceux des satellites, avec des applications évidentes dans de nombreux domaines. Elle devrait se concrétiser à l’horizon 2020.

lire la suite sur Futura Sciences, voir le communiqué de presse de Thales Alenia Space

Cette vidéo passe en revue le programme Stratobus avec ses points forts, les missions envisageables et les principaux choix techniques.
© Thales Alenia Space

Préparez-vous à vous faire relever les empreintes digitales pour vos futures vacances européennes

Les pays européens cherchent à introduire un nouveau système de contrôle automatisé aux frontières qui enregistrera les photos et les empreintes digitales des personnes lors de leur visite pour affaires ou loisirs. La proposition fait partie d’un effort des pays européens pour lutter contre le terrorisme et renforcer la sécurité.

Le système est censé entrer en vigueur d’ici à 2020, en prenant quatre empreintes digitales et une photo du visage des visiteurs qui ne détiennent pas un passeport délivré par un pays de l’Union européenne. Les données vont être stockées dans un système centralisé pendant cinq ans.

La technologie sera exécutée par les membres de l’espace Schengen, qui comprend la plupart des pays de l’UE, ainsi que l’Islande, le Lichtenstein, la Norvège et la Suisse.

Le Royaume-Uni ne participera pas, mais recueille déjà des données biométriques dans certains cas.

Le département américain de la Sécurité intérieure (U.S. Department of Homeland Security) dispose d’un système de prise d’empreinte digitale similaire pour les visiteurs étrangers qui est conçu pour rechercher les personnes soupçonnées de terrorisme, les criminels et ceux qui violent l’immigration.

L’agence américaine a déclaré que son système biométrique a aidé à arrêter des milliers de personnes qui n’étaient pas admissibles à entrer aux États-Unis.

La Commission européenne, qui a publié la proposition le mercredi 6 avril 2016, a déclaré que le nouveau système « n’était pas une réponse directe à la crise des réfugiés, bien qu’il contribue au renforcement global de notre gestion des frontières. »

Environ 1,2 millions de personnes ont demandé l’asile dans l’UE l’an dernier, et plus de la moitié d’entre eux provenaient de la Syrie, l’Afghanistan et d’Irak.

La proposition devra gagner le soutien des États membres et l’approbation du Parlement européen, qui passe en revue les lois européennes.

Le système devrait coûter environ 480 millions d’euros ($ 546 millions).

CNNMoney (London)

L’administration Obama est sur le point d’annoncer un plan pour l’avenir des voitures autonomes

Les voitures autonomes sont prévues pour être mises en circulation sur les autoroutes américaines d’ici à 2020 ; Toutefois, elles peuvent être confrontées à certains règlements du gouvernement.

Au Salon international de l’auto nord-américain, le secrétaire américain aux Transports Anthony Foxx annoncera des plans pour le développement des voitures autonomes. En fin de compte, le gouvernement vise à accélérer le processus d’avoir des voitures autonomes sur les routes où, à ce jour, seuls quelques États permettent actuellement ces voitures autonomes, qui incluent le Michigan, la Californie et le Nevada, où chacun a travaillé sur ses propres règles. Il n’existe pour l’instant aucune législation nationale aux États-Unis.

L’objectif est de veiller à ce qu’il y ait des lois fédérales concernant le développement de la technologie.

Foxx a déclaré dans une interview avec Recode, “Sur ces types de questions, nous devons fournir des orientations sur la façon dont nous allons aborder cette technologie – et comment nous voulons que l’industrie l’aborde. L’orientation est en cours d’élaboration au moment où nous parlons. Je pense dans les prochains jours et semaines, je vais être en mesure de faire un peu d’annonces à ce sujet “.

Il a été rapporté que le cadre réglementaire est prévu pour être réglé avant que le président Obama quitte son bureau à la fin de 2016.

Les entreprises de véhicules autonomes tels que Google, Nissan et Tesla ont confirmé qu’ils assisteront à l’événement pour attendre l’annonce de Foxx.

Il est prévu que le Président inclura ce sujet dans sa prochaine allocution sur l’État de la Nation.

Les défis majeurs des compagnies automobiles sont maintenant les diverses lois mises en œuvre par les différents États. Récemment, Google a été déçu par l’exigence de la Californie d’avoir un permis de conduire au volant d’une voiture autonome.

Les entreprises engagées dans le développement et la production technologique des voitures autonomes ont dit qu’ils avaient peur des conséquences juridiques si un accident ou une mésaventure se produit.

Malgré certaines zones grises, cette annonce est certainement un pas gigantesque pour l’avenir des véhicules autonomes.

Source : The Verge