Identification biométrique : un processus d’identification chiffré basé sur la reconnaissance des veines du doigt en 3D

Dernière mise à jour le 01/10/2017

Les empreintes digitales sont trop faciles à falsifier, et les moyens de vérification biométriques actuels ne sont pas assez sûrs. C’est le constat des chercheurs de l’EPFL qui se sont intéressés à l’identification biométrique via la reconnaissance des veines, un procédé qui intéresse beaucoup les milieux médicaux, la police ou encore les banques.

Aujourd’hui, le Laboratoire de sécurité et de cryptographie de l’EPFL et la start-up Global ID ont mis au point un nouveau système d’identification encore plus sûr, puisqu’il combine un traitement des données davantage sécurisé que les normes actuelles, et se base sur la vision des veines en 3D développée par l’institut Idiap à Martigny, la HES-SO-Valais-Wallis et la start-up Global ID.

voir le communiqué EPFL

Publié par

Jaesa

iatranshumanisme.com est rapidement devenu le site de référence sur le thème du transhumanisme et de l'intelligence artificielle. C'est un lieu d’échanges et de discussions sur les préoccupations du monde d’aujourd’hui et de demain – de craintes pour les uns, d'espoirs pour les autres. Nous bâtissons un espace porteur de réflexions. Afficher tous les articles par Jaesa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.