Rob Spence le premier Eyeborg

Le Canadien Rob Spence est le premier eyeborg autoproclamé.

Rob Spence a 9 ans quand il est victime d’un accident alors qu’il tire au fusil chez son grand père, perdant ainsi son œil droit. Aveuglé d’un œil pendant toute son adolescence, Rob décida il y a bientôt 10 ans d’installer une micro caméra sans fil à la place de son œil de verre et de se lancer dans la réalisation.

La première version de l’eyeborg – élue comme l’une des meilleures inventions de l’année 2009 par le Time Magazine – voit le jour en 2009. Conçue avec l’aide de Steve Mann, professeur au Massachusetts Institute of Technology et expert en technologie “cyborg“, cet œil bionique filme et enregistre en permanence ce que vit le réalisateur. Si cette caméra n’est pas encore connectée à son nerf optique et n’a pas permis à Rob de recouvrir la vue de son œil droit, celle-ci permet à Rob d’en mettre plein la vue sur les plateaux télé !

Rob Spence a son credo : nous sommes tous des cyborgs et la fiction ne tardera pas à supplanter la réalité, c’est d’ailleurs avec cette phrase que le réalisateur aime se présenter. Souvent comparé au héros cyborg Adam Jensen du jeu vidéo cyberpunk « Deus Ex – Human Revolution », ayant subi lui aussi des greffes mécaniques, Rob a été contacté par Square Enix, le studio ayant produit le fameux jeu vidéo. Celui-ci lui commande la réalisation d’un documentaire sur ces humains augmentés qui “s’upgradent“ au fil des évolutions technologiques. Entre prothèses et humain augmenté, le documentaire “ Deus Ex: The Eyeborg Documentary“ retrace le parcours des pionniers d’une humanité de cyborgs.

Sony brevette des lentilles de contact mimant un appareil photo
Un brevet de Google révèle la vision pour un implant oculaire cyborg

Tracks ARTE : Bienvenue chez Bionyfiken, implanteurs de puces électroniques

L’humain du futur sera-t-il bardé de puces électroniques ?

Zoltan Istvan, candidat transhumaniste – Tracks ARTE

Que la technologie bénisse l’Amérique. Zoltan Istvan est le candidat du Parti Transhumaniste aux prochaines élections présidentielles américaines. Sa promesse électorale : une vie éternelle pour tous.

Tracks ARTE – Natasha Vita-More

Natasha Vita-More, transhumaniste, est la femme la plus célèbre, et l’une des rares de ce mouvement qui veut fabriquer l’homme de demain. A 64 ans, elle lève de la fonte tous les jours et possède un corps d’acier qui préfigure celui qu’elle a imaginé : the “primo posthuman“.