Contrôles biométriques pour favoriser la distanciation sociale

Le recours à la reconnaissance faciale se poursuit dans le monde entier pour soutenir les mesures de distanciation sociale et de réduction de la transmission du virus covid-19. Dans certains cas, les technologies existantes ou les programmes prévus sont mis à jour, tandis qu’en Pologne et ailleurs, la reconnaissance faciale est déployée spécifiquement pour lutter contre la propagation du covid-19.

La Pologne a lancé une application biométrique pour smartphone afin de confirmer que les personnes mises en quarantaine pendant 14 jours à cause du coronavirus restent chez elles, selon l’AFP.

Un porte-parole du ministère du numérique a déclaré à l’AFP que les personnes en quarantaine pouvaient télécharger l’application ou attendre une visite des autorités.

Les personnes qui regagnent la Pologne depuis l’étranger doivent télécharger l’application, qui enregistre leur géolocalisation, et se soumettre à des contrôles biométriques pour prouver que vous êtes bien celui que vous êtes censé être (vous) et que vous êtes bien là où vous êtes censé être (chez vous).

Après l’enregistrement d’un selfie initial, des demandes de confirmations supplémentaires sont émises tout au long de la journée, la police étant alertée en cas d’absence de réponse dans les 20 minutes. Les amendes varient entre 118 et 1 180 dollars selon les autorités policières locales.

Toutes les écoles en Pologne seront fermées jusqu’à Pâques et les frontières sont fermées aux étrangers. Selon les derniers chiffres, la Pologne compte 749 cas confirmés et huit décès au moment de la rédaction.

Portal Gov.pl, Warsaw (AFP)