Elon Musk a reçu l’approbation de construire un Hyperloop reliant New York à Washington DC en 29 minutes

Elon Musk a annoncé sur Twitter qu’il avait reçu l’approbation de construire un Hyperloop reliant New York, Philadelphie, Baltimore et Washington – et que dans l’avenir, il envisage d’apporter la technologie au Texas. Par conséquent, on pourrait passer de New York à D.C. en seulement 29 minutes.

Il convient de noter que l’approbation n’est que verbale à ce stade. Ce qui signifie qu’il n’est pas gravée dans le marbre. Musk devra toujours faire face à des préoccupations réglementaires et à certaines formalités administratives. Il a noté, cependant, que «le soutien serait très apprécié», entre-temps.

Musk n’a pas non plus révélé d’où provenait l’approbation ou donné des détails concernant le début et la fin du projet – bien qu’il ait révélé plus tard qu’il envisageait de construire un Hyperloop au Texas et sur la côte Ouest.

L’Hyperloop semble déjà perturber l’industrie du transport en raison des temps de parcours incroyablement courts et des conséquences environnementales positives.

Mise à jour

Elon Musk a confirmé que l’approbation qu’il avait reçue pour le DC-New York Hyperloop provenait au niveau fédéral. Musk demande aux habitants des villes touchées de rejoindre leurs élus pour obtenir l’approbation régionale du projet.

The Department of Transportation referred Business Insider to a White House spokesperson, who sent the following statement:

“We have had promising conversations to date, are committed to transformative infrastructure projects, and believe our greatest solutions have often come from the ingenuity and drive of the private sector.” – Business Insider

Dubaï accélère l’avenir pour ouvrir la voie à l’innovation

Trente entreprises ont accepté de participer à un programme de 12 semaines où ils travailleront avec les sept autorités gouvernementales participantes à la Dubai Future Accelerators, une initiative de la Dubai Future Foundation, pour développer et tester des produits et des solutions dans les secteurs économiques et stratégiques pour les défis auxquels sont confrontées les villes du 21e siècle des Émirats Arabes Unis.

Les plus grands noms de la liste sont Hyperloop One, qui développe un système de transport pour dépasser la vitesse de la lumière ; Next Future Transportation (voir notre interview), spécialisée dans les solutions de transport en commun et les véhicules auto-conduits ; Concensys, le plus grand fournisseur de logiciels du monde pour les développeurs d’applications et les entreprises Blockchain; Construction Robotics, spécialisée dans les solutions de construction ; Honeywell, travaillant sur le développement de systèmes numériques de pointe pour le secteur de la santé.

voir la liste des participants

Lire le communiqué sur Thomson Reuters Zawya ; Emirates 24/7 News ; Futurism

Premier test réussi pour Hyperloop

Sur un site d’essai à North Las Vegas, mercredi 11 mai, Hyperloop One a réalisé une démonstration publique de son système de propulsion. Un traîneau a été lancé à 185 km/h sur une distance de 450 mètres, validant une première étape technique cruciale.

La société veut faire d’Hyperloop une réalité avec de nouveaux partenariats. Les nouveaux investisseurs (80 $ millions) comprennent 137 Ventures, Khosla Ventures, Fast Digital, Western Technology Investment (WTI), SNCF et GE Ventures. Les partenariats mondiaux – Aecom, Amberg Group, Arup, Bjarke Ingels Group/BIG, Deutsche Bahn Engineering and Consulting, KPMG, Systra – seront essentiels pour faire de Hyperloop One le prochain mode de transport, d’après le communiqué.

https://hyperloop-one.com/

L’avenir du voyage : Le projet Hyperloop franchit une nouvelle étape

Le projet de technologie « Hyperloop » reçoit un nouvel apport de capitaux provenant de Khosla Ventures, estimés à 26 millions $.

Nouveau financement

Il y a quelques années, le cofondateur de Tesla, Elon Musk a annoncé qu’il croyait que nous pourrions construire un tunnel qui transporterait rapidement les personnes à travers le territoire continental des États-Unis en seulement quelques minutes. L’idée de base du projet Hyperloop est que des tubes à vide à basse pression pourraient permettre un mode de transport très rapide.

Si cette technologie se réalise pleinement, comme le note Musk, les avantages seraient énormes : “comment ne pas aimer quelque chose qui ne peut jamais tomber en panne, est à l’abri des conditions météorologiques, qui va 3 ou 4 fois plus rapidement que le train à grand vitesse…il va à une vitesse moyenne de deux fois ce qu’un avion ferait …”

Le projet Hyperloop, un système de transport à grande vitesse ambitieux, est prêt à sortir de terre, mais à une échelle beaucoup plus petite que celle envisagée par Musk (il faut noter que Musk n’est pas affilié avec le projet en cours d’Hyperloop). Et maintenant l’équipe vient d’annoncer un nouveau financement de $ 26 millions de la part de Khosla Ventures faisant partie d’un plus vaste financement de $ 80 millions.

Lors du sommet de conférence Web à Dublin, le PDG Rob Lloyd a annoncé le nouveau financement apporté par Khosla Ventures, la société fondée par des investisseurs de la Silicon Valley et ancien co-fondateur de Sun Microsystems, Vinod Khosla. Les autres investisseurs étaient Formation8 et Sherpa Capital. Khosla Ventures prévoit de collecter le reste du montant d’ici à la fin de 2016. Hyperloop avait déjà soulevé $ 8.5 millions.

Un projet de 8 milliards de $

Hyperloop est sur le point de sortir de terre pour construire une piste de test de 400 miles (640 km) entre San Francisco et Los Angeles. Bien que le nouveau financement aide l’Hyperloop à faire un pas de plus pour rendre le voyage ultra-rapide réel, le projet a toujours besoin d’argent. La construction de l’ensemble du projet Hyperloop en Californie est estimé à 8 milliards $.

Fortune

traduction Buendía Carlos*


* Nous recherchons des traducteurs bénévoles, pour plus d’infos