Un implant pour détecter les cellules tumorales dans le sang

Difficilement détectables dans le sang, les cellules tumorales circulantes sont pourtant un bon marqueur métastasique. Des chercheurs américains ont mis au point un implant, capable de les détecter dans le sang de souris, même en petite quantité.

L’équipe de recherche a créé un implant en biomatériaux qui capture ces cellules métastatiques chez des souris de laboratoire auxquelles elle avait inoculé un cancer du sein métastatique. Le dispositif mesure moins d’un demi centimètre. “Nous avons combiné cela avec un système d’imagerie qui nous permet de détecter la présence de cellules cancéreuses dans l’implant, ce qui nous permet de détecter de manière précoce les métastases“, a indiqué à l’AFP M. Shea, l’un des auteurs.

Cet implant innovant devrait, selon M. Shea, permettre de fournir “une fenêtre de tir pour traiter les métastases alors que le patient est encore en relativement bonne santé et avec peu de cellules cancéreuses“. Car, en piégeant les cellules tumorales, l’implant pourrait aussi permettre aux médecins de les analyser pour identifier le traitement le plus adapté.

Les travaux sont publiés dans Nature Communication

pour en savoir plus : francetvinfo

Google développe un bracelet contre le cancer

Le géant américain veut mettre au point un accessoire capable de détruire les cellules cancéreuses.

Comment ça marche ? Ce dispositif, pour l’instant baptisé “Nanoparticle Phoresis”, serait capable de cibler, de marquer et de détruire les cellules cancéreuses du système sanguin, avance la description du brevet technologique déposé par Google. Il ne s’agit encore que d’un projet et plusieurs pistes sont encore envisagées pour lui permettre d’aboutir : les radiofréquences, les champs magnétiques, les pulsations acoustiques ou encore les ondes infrarouges. “L’énergie est générée par l’appareil connecté qui est capable de la diriger vers la système vasculaire du porteur de l’appareil”, détaille Google. Ainsi, le système mis en place permettrait de “diminuer la propagation du cancer”.

lire la suite sur europe1

 

Des micro mains robotiques pour assister les chirurgiens

Les robots ont permis de grandes avancées dans le domaine médical en permettant de faciliter les interventions. Et prochainement, des micro mains robotiques pourraient assister un peu plus les chirurgiens.

Actuellement, certains robots spécialisés dans la chirurgie et la laparoscopie permettent de pratiquer des interventions très peu invasives, avec pour effet de réduire les temps de récupération des patients.

Malheureusement, aussi petits que soient les outils de ces robots, il leur est encore complexe d’intervenir dans des espaces très confinés. C’est pour cela que les chercheurs se penchent sur la robotique souple, un domaine dans lequel les outils robotisés sont flexibles pour mieux s’adapter aux corps humains.

Des chercheurs développent actuellement ce qu’ils présentent comme des mains robotiques souples capables d’aider dans les procédures chirurgicales et même d’aller délivrer des molécules médicamenteuses de façon très ciblée.

Ces mains prennent la forme d’étoiles à six branches mesurant à peine quelques millimètres de diamètre lorsqu’elles sont ouvertes. Chacune des branches peut se replier vers le centre pour maintenir des molécules avant d’aller les délivrer ou de s’agripper aux tissus. C’est la température ambiante qui déclenche l’ouverture ou la fermeture de l’étoile, avec une température charnière fixée à 36°C.

lire la suite : source