Compte à rebours pour les prédictions de la Singularité

Peter Diamandis a demandé aux gens les plus intelligents qu’il connaît leurs prédictions technologiques pour les 20 prochaines années (2018-2038). Quelles sont les avancées que nous pouvons espérer sur notre compte à rebours à la Singularité ?

2018 : Suprématie quantique atteinte : La première démonstration d’un calcul quantique qui ne peut être simulé avec des supercalculateurs classiques est annoncée.

2020 : Les opérations de voitures volantes décollent dans une douzaine de villes dans le monde. Le réseau 5G libère des vitesses de connexion de 10 à 100 gigabits pour les téléphones portables dans le monde entier.

2022 : Les robots sont monnaie courante dans la plupart des foyers à revenu moyen, capables de lire de manière fiable les lèvres et de reconnaître les gestes du visage, de la bouche et de la main. Tous les jouets sont “intelligents” avec un apprentissage automatique intégré.

2024 : Les premières missions humaines privées ont été lancées pour la surface de Mars. Les premiers accords «un cent par kilowatt-heure» pour l’énergie solaire et éolienne sont signés.

2026 : La possession de voiture est morte et les voitures autonomes dominent nos routes. 100 000 personnes se rendent chaque jour à bord de VTOL (aéronef à décollage et atterrissage verticaux) dans chacune des villes suivantes : Los Angeles, Tokyo, Sao Paulo et Londres.

2028 : Le solaire et le vent représentent près de 100% de la production d’électricité nouvelle. Les véhicules électriques autonomes représentent la moitié des kilomètres parcourus dans les grands centres urbains.

2030 : L’IA réussit le test de Turing, ce qui signifie qu’elle peut égaler (et dépasser) l’intelligence humaine dans tous les domaines. L’humanité a atteint la «vitesse d’évasion de la longévité» pour les plus riches.

2032 : Nanorobots médicaux démontrés chez l’homme sont capables d’étendre le système immunitaire. Les robots Avatar deviennent populaires, permettant à chacun de «téléporter» sa conscience dans des endroits éloignés du monde entier.

2034 : Des sociétés comme Kernel ont établi des liens significatifs et fiables entre le cortex humain et le Cloud. Les robots agissent comme domestiques, majordomes, infirmières et nounous, et deviennent des compagnons à part entière. Ils soutiennent l’autonomie des personnes âgées à la maison.

2036 : Les traitements de longévité sont couramment disponibles et couverts par des polices d’assurance-vie, prolongeant la durée de vie moyenne de l’homme de 30 à 40 ans.

2038 : La vie quotidienne est maintenant méconnaissable – incroyablement bonne et l’hyper VR et l’intelligence artificielle augmentent toutes les parties du monde et tous les aspects de la vie humaine quotidienne.

Un expert en robotique prédit que les enfants nés en 2017, ne conduiront jamais une voiture

Henrik Christensen, directeur de la Contextual Robotics Institute de l’University of California à San Diego, a publié une prophétie alarmante pour la prochaine génération : « Ma propre prédiction est que les enfants nés aujourd’hui n’auront jamais à conduire une voiture. »

Elon Musk : « Les voitures conduites par des humains seront un jour illégales »

→ En 2030-2035, on interdira les voitures conduites par des gens. La Google Car roulera 24 heures sur 24, associée au système Uber, qui permet de repérer la voiture la plus proche. Il sera possible de réguler les bouchons et de diminuer la pollution. On peut donc prévoir l’arrivée des voitures sans chauffeur. – Laurent Alexandre

Ses prévisions, qu’il a partagées dans une entrevue de décembre avec The San Diego Union-Tribune, est enracinée dans des signes montrant que l’industrie automobile est dans la course vers un avenir sans conducteur. « Les voitures autonomes et sans conducteur seront là d’ici 10 à 15 ans », a-t-il dit. « Tous les fabricants automobiles – Daimler, GM, Ford – disent que d’ici cinq ans, elles auront des voitures autonomes et sans conducteur sur la route. »

Mais la prédiction devrait susciter un certain scepticisme. D’une part, il suggère que la plupart des voitures non autonomes seront hors des routes dans les 15 ans à venir. C’est, pour le moins improbable. L’âge moyen d’un véhicule américain est de 11,5 ans. Avec 258 millions de véhicules légers sur la route, et 17 millions de nouveaux véhicules vendus chaque année, nous sommes peu susceptibles de voir un renouvellement de la flotte pendant des décennies. En attendant, les analystes s’attendent à ce que seulement 21 millions de véhicules autonomes dans le monde atteignent les routes d’ici 2035.

Malgré l’arrivée de kits pour transformer nos vieux tacots manuels en robots-chauffeurs, les États-Unis ne sont pas en mesure de gérer des centaines de millions de véhicules autonomes sur ses voies, rues et autoroutes à tout moment. Le ministère américain des Transports a publié des lignes directrices en novembre pour faciliter la transition, mais l’incertitude reste. Des États comme la Floride autorisent déjà des véhicules autonomes, et d’autres encore suivront sûrement, mais la technologie de conduite autonome qui se qualifie en vertu de ces lois, sans parler d’un cadre juridique national, est encore à des années voire des décennies.

Le 5 janvier, Gill Pratt, directeur à Toyota Research Institute, a déclaré au Consumer Electronics Show de Las Vegas : « aucun d’entre nous dans les industries de l’automobile ou de l’IT n’est près d’atteindre le véritable Niveau 5 d’autonomie. Nous n’en sommes même pas proches. »

Ce qui est plus probable, c’est que certains enfants nés aujourd’hui, dans certains endroits, n’auront jamais besoin de conduire une voiture. Cela est déjà vrai dans des endroits comme Manhattan, où les options de transports en commun ont permis depuis longtemps de vivre sans voiture, et où une foule de nouveaux services de voiture rendent encore plus facile l’abandon de la propriété automobile privée. (seulement, 23% des Manhattanites possédaient une voiture en 2013, comparativement à 92% à l’échelle nationale). Cette réalité pourrait s’étendre à d’autres zones urbaines où une densité plus faible et des infrastructures coûteuses rendent la possession d’une voiture plus prohibitive.

Les véhicules autonomes, complétés par des services de voiture tels que Lyft et Uber, pourraient rendre préférable et plus abordable de rouler avec des robots plutôt que d’obtenir un permis de conduire. Cette tendance se dessine déjà dans des endroits tels que Beverly Hills, en Californie, qui prépare ses propres plans de transport en commun impliquant des flottes de véhicules autonomes.

Mais rappelez-vous : les tracteurs et les automobiles ont pris près de 50 ans pour remplacer le cheval dans les fermes et à travers les systèmes de livraison en Amérique du Nord. La technologie évolue beaucoup plus rapidement aujourd’hui, mais probablement pas les habitudes des êtres humains.

Traduction Thomas Jousse

Quartz

Les nouvelles prédictions de Ray Kurzweil : l’avenir d’ici 2099

2019 – Les fils et autres câbles pour les appareils individuels et périphériques disparaîtront dans tous les domaines.
2020 – Les ordinateurs personnels atteindront une puissance de traitement comparable au cerveau humain.
2021 – L’accès à l’internet sans fil couvrira 85% de la surface de la Terre.
2022 – Les USA et l’Europe adopteront des lois réglementant les relations entre les individus et les robots. L’activité des robots, leurs droits, devoirs et autres restrictions seront formalisés.
2024 – Les éléments d’intelligence informatique seront obligatoires dans les voitures. Il sera interdit aux individus de conduire une voiture qui ne sera pas équipée d’une assistance informatique.
2025 – L’apparition d’un grand marché de gadgets-implants.
2026 – Grâce au progrès scientifique, en une unité de temps nous prolongerons notre vie d’une durée supérieure à celle qui se sera déjà écoulée.
2027 – Un robot personnel capable d’accomplir des actions complexes en toute autonomie sera aussi anodin qu’un réfrigérateur ou une machine à café.
2028 – L’énergie solaire sera si bon marché et répandue qu’elle satisfera l’ensemble des besoins énergétiques de l’humanité.
2029 – L’ordinateur pourra passer le test de Turing pour prouver son intelligence dans le sens humain du terme, grâce à la simulation informatique du cerveau humain.
2030 – Les nanotechnologies vont fleurir dans l’industrie, ce qui entraînera une baisse significative de la fabrication de tous les produits.
2031 – Les imprimantes 3D seront utilisées dans tous les hôpitaux pour imprimer des organes humains.
2032 – Les nano-robots seront utilisés à des fins médicales. Ils pourront apporter des substances nutritives jusqu’aux cellules humaines et éliminer les déchets. Ils scanneront également le cerveau humain, ce qui permettra de comprendre les détails de son fonctionnement.
2033 – Les voitures sans conducteur circuleront sur les routes.
2034 – Le premier rendez-vous de l’homme avec l’intelligence artificielle. Le film Her en version plus moderne : la compagne virtuelle pourrait être équipée d’un “corps” en projetant une image dans la rétine de l’œil – par exemple, à l’aide de lentilles ou de lunettes virtuelles.
2035 – Le matériel spatial deviendra suffisamment développé pour assurer une protection permanente de la Terre contre les astéroïdes.
2036 – En utilisant une approche de la biologie comme de la programmation, l’humanité parviendra pour la première fois à reprogrammer les cellules pour guérir des maladies, et l’utilisation d’imprimantes 3D permettra de fabriquer de nouveaux tissus et organes.
2037 – Un progrès gigantesque sera enregistré dans la compréhension du secret du cerveau humain. Des centaines de sous-régions ayant des fonctions spécifiques seront découvertes. Certains algorithmes qui codent le développement de ces régions seront décryptés et intégrés aux réseaux neuronaux d’ordinateurs.
2038 – L’apparition de personnes robotisées et de produits de technologies transhumanistes. Ils seront dotés d’une intelligence supplémentaire (par exemple, orientée sur une sphère concrète de connaissances que le cerveau humain est incapable de couvrir entièrement) et de divers implants optionnels – des yeux-caméras aux bras-prothèses supplémentaires.
2039 – Les nano-véhicules seront implantés directement dans le cerveau et effectueront une entrée et une sortie arbitraire des signaux du cerveau. Cela conduira à une réalité virtuelle “à immersion totale”, qui ne demandera aucun équipement supplémentaire.
2040 – Les systèmes de recherche seront la base des gadgets introduits dans l’organisme humain. La recherche ne se fera pas uniquement par la voix, mais aussi par la pensée, et les résultats seront affichés sur les lentilles ou les lunettes.
2041 – Le débit internet maximal sera 500 millions de fois plus élevé qu’aujourd’hui.
2042 – La première réalisation potentielle de l’immortalité – grâce à une armée de nanorobots qui complétera le système immunitaire et “nettoiera” les maladies.
2043 – Le corps humain pourra prendre n’importe quelle forme grâce à un grand nombre de nanorobots. Les organes internes seront remplacés par des dispositifs cybernétiques de bien meilleure qualité.
2044 – L’intelligence non-biologique sera des milliards de fois plus intelligente que son homologue biologique.
2045 – Arrivée de la singularité technologique. La Terre se transformera en ordinateur gigantesque.
2099 – Le processus de singularité technologique s’étend sur tout l’Univers.

SingularityHub , Wikipedia Predictions made by Ray Kurzweil