Skip to content

Surveillance biométrique

Reconnaissance biométrique / Biométrie

Reconnaissance automatisée d’individus sur la base de leurs caractéristiques biologiques et comportementales.

Les données biométriques sont des mesures et des calculs corporels liés aux caractéristiques humaines. L’authentification biométrique est utilisée en informatique comme une forme d’identification et de contrôle d’accès. Elle est également utilisée pour identifier des individus dans des groupes sous surveillance.

Les identificateurs biométriques sont les caractéristiques distinctives et mesurables utilisées pour étiqueter et décrire les individus. Les identificateurs biométriques sont souvent classés dans la catégorie des caractéristiques physiologiques, qui sont liées à la forme du corps. Les exemples incluent, sans s’y limiter, le mouvement de la souris, l’empreinte digitale, les veines de la paume, la reconnaissance faciale, l’ADN, l’empreinte palmaire, la géométrie de la main, la reconnaissance de l’iris, la rétine et l’odeur/le parfum. Les caractéristiques comportementales sont liées au modèle de comportement d’une personne, y compris, mais sans s’y limiter, le rythme de frappe, la démarche, la signature, le profilage comportemental et la voix. Certains chercheurs ont inventé le terme « comportementométrie » pour décrire cette dernière catégorie de biométrie.

Voici une selection des meilleurs articles sur le sujet : ⇓

La Chine crée le plus grand ensemble de données (publiques) de reconnaissance faciale à ce jour. WebFace260M vous permet de former des systèmes d’IA pour identifier des millions de personnes

Le Sénat plaide pour une expérimentation de la reconnaissance faciale. La Commission des lois du Sénat a publié un rapport contradictoire sur la biométrie, qui vise à la fois à garantir que la France ne devienne pas un pays de surveillance biométrique de masse et à recommander la mise en place d’un sandbox réglementaire de trois ans pour tester les systèmes biométriques de surveillance de masse. Une période qui engloberait les Jeux olympiques d’été de Paris 2024.

Fido : Apple, Google et Microsoft annoncent la fin des mots de passe. Google, Microsoft et Apple veulent mettre fin aux mots de passe. Aujourd’hui, ces entreprises annoncent, en collaboration avec l’Alliance Fido, une nouvelle étape importante dans cette direction.

Prüm II : Surveillance biométrique en Europe via la reconnaissance faciale. Les législateurs avancent des propositions visant à permettre aux forces de police de l’Union européenne de relier leurs bases de données photographiques, qui contiennent des millions de photos de visages, selon un rapport de Wired.

Le programme d’identité numérique du WEF jette les bases d’un système mondial de crédit social.
Le WEF propose de collecter des données sur de nombreux aspects de la « vie quotidienne » des personnes par le biais de leurs appareils, des réseaux de télécommunications et des fournisseurs de services tiers. Le WEF suggère que ce système de collecte de données permettrait à une carte d’identité numérique de recueillir des données sur le comportement en ligne des personnes, l’historique des achats, l’utilisation des réseaux, l’historique des crédits, les données biométriques, les noms, les numéros d’identité nationaux, les antécédents médicaux, les voyages, les comptes sociaux, les comptes d’administration en ligne, les comptes bancaires, la consommation d’énergie, les statistiques de santé, l’éducation, etc.

Le Crédit social en Chine et le totalitarisme numérique au quotidien
Crédit social, surveillance numérique, surveillance globale. Les devoirs avant les droits.

Surveillance biométrique et comportementale de masse : l’UE va-t-elle choisir le totalitarisme ?
Une étude sur l’utilisation de la surveillance biométrique et comportementale de masse, en particulier dans les espaces publics, examine si, généralement au nom de la sécurité, l’Union européenne se dirige au-delà de l’État de droit vers la fin de la démocratie libérale, les droits des citoyens étant ignorés au niveau des États membres et du bloc. Le document se veut être une étude objective, basée sur des évaluations d’impact sur la vie privée, visant à déterminer si l’État de droit et les droits de l’homme sont menacés par la biométrie et la surveillance comportementale de masse, « entendues comme des technologies qui incluent l’utilisation d’identifiants biométriques et sont susceptibles de permettre une surveillance de masse, même si elles ne sont pas mises en œuvre dans ce but particulier ».

Reconnaissance faciale : Votre visage sera votre carte d’embarquement

Tous surveillés – 7 milliards de suspects
Faut-il, pour stopper une pandémie ou éviter un attentat, accepter de renoncer à nos libertés individuelles ? A l’heure où de plus en plus d’États ont recours aux technologies de surveillance pour endiguer la propagation du coronavirus, cette enquête dresse un panorama mondial de l’obsession sécuritaire. Des caméras à reconnaissance faciale niçoises à la répression chinoise des Ouïghours, ce film dévoile la relation incestueuse entre les industriels de la sécurité et les grandes puissances, avec un constat glaçant : le totalitarisme numérique est pour demain.

Reconnaissance faciale : La crise de la vie privée
La technologie de reconnaissance faciale est hors de contrôle – et les implications sont profondes. Les autorités de réglementation doivent agir maintenant pour en réduire les effets néfastes.

France : Reconnaissance faciale dans des lieux publics

La France lance un programme national d’identification faciale à l’échelle nationale
La France est sur le point de devenir le premier pays européen à utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour donner aux citoyens une identité numérique sécurisée

Les JO de Paris 2024 utiliseront la reconnaissance faciale d’id3
La technologie de contrôle d’accès biométrique d’EASIMob (Environnement pour l’Accès Sécurisé par Identification, Mobile et Biométrique), un projet mené par id3 Technologies en partenariat avec Advanced Track & Trace (ATT) et le Grenoble Alpes Cybersecurity Institute (Cyber@Alps), a été présélectionnée pour la sécurité des Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024.

La Chine fera scanner les visages des citoyens pour s’inscrire à Internet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.