Skip to content

Bilan de l’année 2021

L’année 2021 aura encore été marquée par le covid avec une vaccination qui s’avère inutile puisqu’il n’y a pas de différence sur le nombre de cas par rapport à l’an passé. Nous avions déjà publié l’année dernière que : “Le progrès consiste donc à proposer un vaccin qui n’immunise pas, ne protège pas, n’empêche pas de porter un masque et n’empêche pas la transmission du virus”.

On parle déjà de 4ème dose pour un virus de moins en moins pathogène.

La dose de rappel (3ème dose Pfizer/Moderna) pour Omicron n’est pas miraculeuse puisque 7 Allemands triplement vaccinés ont été infectés par #Omicron : 6 avaient reçu la dose de rappel Pfizer/BioNTech et 1 Moderna (Tagesspiegel). Et il y a un échappement vaccinal.

Le vaccin Pfizer a soudainement plus de 100 effets secondaires (Exxpress : Neue Daten: Pfizer-Impfstoff hat plötzlich doch mehr als 100 Nebenwirkungen). Dans le même temps, Pfizer propose 3 doses supplémentaires pour Omicron. A savoir 2 doses + 1 rappel + 3 doses pour Omicron, soit un total de 6 doses (même 7 doses ⇓). Mais le résultat sera le même puisque le vaccin n’empêche pas la transmission, et il y a un échappement vaccinal.

Selon une nouvelle étude sur les vaccinés 2 doses et 3 doses, Omicron compromet considérablement l’efficacité de tous les vaccins Covid, y compris les rappels, dans la prévention des infections. (Metro.co.uk 17 Dec 2021 (Omicron ‘greatly compromises’ all Covid vaccines including boosters in preventing infection: study)) Traduction ci-dessous :

Le nouveau variant du coronavirus Omicron “compromet fortement” la capacité des vaccins des quatre grandes marques – et des rappels – à prévenir l’infection.

Des chercheurs de l’université de Columbia ont testé le variant Omicron sur le sang de personnes ayant reçu deux doses de vaccins Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca, ainsi que des rappels des deux premières marques.

Ils ont constaté une baisse considérable (21 fois) des anticorps neutralisant Omicron dans les échantillons de personnes vaccinées avec deux doses de Pfizer, par rapport à la souche originale Covid-19. La baisse était de 8,6 fois dans les échantillons de personnes ayant reçu deux doses du vaccin Moderna.

Pire encore, les anticorps étaient si faibles dans les échantillons de personnes ayant reçu deux doses des vaccins Johnson & Johnson et AstraZeneca qu’ils n’ont pas pu être détectés, selon l’étude publiée mercredi. Cela signifie que ces vaccins n’offrent aucune protection contre le variant Omicron.

Les mutations “étendues” du variant Omicron peuvent “fortement compromettre” l’efficacité des quatre grands vaccins, selon l’étude de David Ho et de 20 autres chercheurs de l’université de New York.

Les patients qui ont reçu une injection de rappel ont présenté une baisse des taux d’anticorps qui était à 6,5 fois pour le variant Omicron par rapport à la souche originale. Selon l’étude, cela suggère que la souche Omicron “peut encore présenter un risque” pour les personnes qui ont reçu une injection de rappel.

Ces résultats sont conformes aux données cliniques émergentes sur le variant Omicron, qui montrent des taux plus élevés de réinfection et de percée du vaccin“, ont écrit les chercheurs. Même une troisième injection de rappel ne protège pas suffisamment contre l’infection par Omicron.

Il s’agit de l’une des dernières études à constater que le variant Omicron semble avoir la capacité de se propager rapidement et peut plus facilement surmonter la protection vaccinale, par rapport à la souche originale et au variant Delta qui est toujours dominant aux États-Unis.

Les chercheurs de Columbia ont averti que l’étude pouvait laisser entrevoir d’autres dangers futurs liés au variant Omicron.

Il n’est pas exagéré de penser que ce virus (Covid-19) n’est plus qu’à une ou deux mutations de devenir pan-résistante aux anticorps actuels”, ont écrit les scientifiques.

LIRE AUSSI 🔖  Guerre cognitive : Le cerveau sera le champ de bataille du 21e siècle

Le vaccin Covid de Valneva à virus inactivé sera mis sur le marché en avril 2022. L’entreprise nantaise a terminé la phase III de son essai clinique en novembre et a reçu des commandes de l’Union européenne et du Bahreïn. Ce vaccin pourra être utilisé en primovaccination et en dose de rappel.

“En matière d’efficacité, notre vaccin est très proche des meilleurs, avec une innocuité comparable aux autres vaccins inactivés. Il est très sûr et entraîne très peu d’effets secondaires. Ce sera l’un des meilleurs du marché en matière de tolérance”, a déclaré Franck Grimaud, directeur général de la société.

Valneva n’a reçu aucun soutien financier du gouvernement français.


Byram Bridle, docteur en immunologie virale, réfute l’idée que les masques protègent les gens du Covid, car il montre de manière indiscutable que des aérosols pénètrent dans 5 masques chirurgicaux. Les masques FFP2 (ou KN95, l’équivalent nord-américain) contiennent du graphène et ne doivent plus être utilisés.


Comme nous vous l’avons déjà annoncé l’année dernière, la quatrième révolution industrielle n’est rien d’autre que la mise en œuvre du transhumanisme au niveau mondial.

La technologie de reconnaissance faciale est hors de contrôle et les implications sont profondes. Votre visage sera votre carte d’embarquement. La pandémie de COVID-19 a été utilisée comme prétexte pour accélérer le développement de cette technologie pendant que les gens se concentraient, à juste titre, sur des questions graves telles que les fermetures, les obligations de vaccination, les effondrements sociétaux et la crise économique.

Nous nous dirigeons vers un bouleversement systémique du monde d’un Ancien Monde vers le monde nouveau du New Normal et de la surveillance de masse, provenant de la combinaison d’une nouvelle révolution techno-scientifique. Un monde digital, mondialisé, aux connexions ultras rapides. Les technologies qui sont d’un intérêt particulier pour les progressistes et transhumanistes comme l’intelligence artificielle, associées aux données et surveillance de masse (big data), la biométrie (reconnaissance faciale, reconnaissance de l’iris…), l’IoT/l’IoB, les nanotechnologies, la robotique, l’automatisation… préparent la quatrième révolution industrielle à l’aube du Grand Reset.

Politique sanitaire des candidats à l’élection présidentielle

À quelques mois de l’élection présidentielle, la campagne s’annonce très agréssive car cette élection va être décisive.

Florian Philippot clame depuis plusieurs mois son opposition totale au passe sanitaire et contre l’obligation vaccinale des adultes et des enfants. Il est aussi contre le masque à l’école et souhaite redonner le pouvoir aux médecins de prescrire ; il veut réintégrer les soignants suspendus. La même ligne est défendue par François Asselineau. Les deux candidats veulent sortir de l’Europe. Philippot veut aussi rendre le confinement “inconstitutionnel”. Il entend aussi fermer les agences régionales de santé (ARS), suspendre la participation de la France à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou encore dissoudre l’Ordre des médecins.

Nicolas Dupont-Aignan est contre l’obligation vaccinale et contre le passe sanitaire. Il veut laisser la liberté aux médecins de prescrire.

Marine Le Pen souhaite la levée de l’obligation vaccinale des soignants (et de quiconque) contre le Covid-19 et du passe sanitaire suggérant d’apprendre à vivre avec ce virus. Quant à la troisième dose de vaccin, elle a considéré que chacun doit être libre de la faire ou non et que c’est à chaque personne de déterminer le bénéfice-risque pour elle d’être vaccinée. Elle conclut que rien ne peut empêcher la circulation du virus, ni le vaccin ni le passe. Elle est pour la liberté de prescription pour les médecins. Marine Le Pen a aussi réaffirmé son opposition au retour des masques pour les enfants à l’école, contre productive d’un point de vue sanitaire et néfaste à l’épanouissement éducatif des enfants. Les masques en extérieur n’ont aucun intérêt.

Éric Zemmour estime que la gestion de l’épidémie n’est pas un sujet prioritaire, car il ne veut plus que ce sujet soit polarisé et gouverné par la peur. Il annonce qu’il supprimera le passe sanitaire et les ARS. La dose de rappel sera uniquement pour les gens de plus de 65 ans. Il est hostile à la vaccination des enfants et il est contre la vaccination obligatoire. Il ne s’est pas prononcé concernant les masques à l’école, mais nous pensons qu’ils seront retirés vu sa logique de vivre avec le virus.

François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon s’opposent au passe sanitaire. La position de Jean-Luc Mélenchon au sujet de la troisième dose vaccinale est également sans équivoque : “inciter oui, obliger non”. Il est opposé à l’obligation vaccinale, tout en étant pour autant hyper favorable à la promotion de la vaccination.

Valérie Pécresse s’est prononcée en faveur d’une obligation vaccinale pour tous dès qu’il y aura suffisamment de doses et envisage le reconfinement uniquement des non vaccinés en cas de progression de l’épidémie. Michel Barnier est aussi favorable à la vaccination obligatoire. Michel Barnier valide par ailleurs la décision du gouvernement de ne plus rembourser les tests pour celles et ceux qui ne sont pas vaccinés.

Sur la vaccination obligatoire, François Bayrou déclare que ce débat doit être ouvert, mais félicite chaque décision du gouvernement.

Anne Hidalgo est favorable à la vaccination obligatoire. Le passe sanitaire pourrait être prolongé pour contrôler l’épidémie et le risque de résurgence du virus.

Yannick Jadot, est favorable à la vaccination obligatoire et au passe sanitaire. Il juge acceptable un certificat sanitaire européen.

Sources : FranceTVinfo, Ouest France, 20minutes, Egora, RTL, Nice matin, Le Figaro, Midi Libre, Sud Radio

Emmanuel Macron a estimé le choix de vacciner ou non les enfants de 5 à 11 ans revenait aux parents. Il n’y a pas d’obligation à vacciner les plus jeunes, a-t-il insisté, même si lui-même a jugé cette option “souhaitable”. S’il est réélu, on peut facilement envisager qu’elle deviendra obligatoire.

Sur le confinement des personnes non vaccinées, Olivier Véran déclare que “ce n’est pas le choix que nous avons fait”. Véran n’est pas convaincu par l’impact de cette mesure, mais pourrait être amené à réfléchir sur l’évolution du passe sanitaire en passe vaccinale, c’était le 15 décembre. Deux jours après, le gouvernement Macron annonce un projet de loi, qui sera présenté le 5 janvier 2022, pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal où seule la vaccination sera valable. Olivier Véran envisage d’imposer le Pass vaccinal en entreprise et le rappel est obligatoire pour les soignants et pompiers avant le 30 janvier 2022.

Emmanuel Macron a déclaré lors de la réunion annuelle de Davos début 2021 que le sujet des inégalités sociales va être encore plus prégnant avec des impacts en termes démocratiques qui seront massifs, dans une ère d’accélération de plusieurs révolutions technologiques.

Les faits marquants

L’année 2021 aura été marquée par le scandale des mails de Fauci obtenus en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA).

Le gouvernement canadien embrasse ouvertement le transhumanisme. Il s’agit de transhumanisme et de technocratie purs qui visent à “l’intégration physique complète des entités biologiques et numériques” afin de “modifier l’être humain – notre corps, notre esprit et notre comportement”.

2021 a vu naître une technologie mise au point par le DARPA, qui opère sous l’égide du Pentagone : une micro-puce sous-cutanée qui détecte le COVID. En Suède, les gens s’implantent maintenant (dans leur main ou n’importe où ailleurs sous la peau) des puces pour le passeport vaccinal covid.

Le pass sanitaire est 100% compatible avec le Grand Reset. La Grande Réinitialisation a un but précis. Il s’agit d’une prise de contrôle de la gouvernance mondiale par les entreprises, qui concerne notre alimentation, nos données et nos vaccins.

2021, c’est aussi le rapport du National Intelligence Council sur les tendances mondiales 2040.

La France a intégré la carte nationale d’identité électronique, CNIe, aux smartphones pour permettre aux citoyens français d’effectuer des transactions en ligne, grâce à une collaboration avec Idemia.

L’OTAN met au point un tout nouveau type de combat qu’elle a baptisé “guerre cognitive“. Décrite comme une “militarisation des sciences du cerveau”, cette nouvelle méthode consiste à “pirater l’individu” en exploitant “les vulnérabilités du cerveau humain” afin de mettre en œuvre une “ingénierie sociale” plus sophistiquée.

Transhumanisme – fusionner l’homme avec la machine : Neuralink sera prêt pour les implants humains en 2022.

Qu’est-ce que l’Internet des corps (IoB) ? Lorsque l’internet des objets se connecte à votre corps, le résultat est l’internet des corps. L’Internet des corps est une extension de l’IoT et connecte essentiellement le corps humain à un réseau par le biais de dispositifs ingérés, implantés ou connectés au corps d’une manière ou d’une autre. L’IoB est directement liée au transhumanisme, au biohacking et aux cyborgs. L’IoB ouvre donc la voie au Grand Reset et à la 4e révolution industrielle.

Bonne nouvelle, Bill Gates prédit que la phase aiguë de la pandémie prendra fin en 2022.

Une année 2021 assez chargée. Vous constatez que les événements s’accélèrent de plus en plus, avec de moins en moins de liberté ou une simulation de liberté ; une liberté conditionnelle soumise au passe sanitaire et prochainement au pass vaccinal mettant en place un goulag numérique dans une Fake Reality et un totalitarisme naissant. Nous vous suggérons de prendre du recul et de la hauteur.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Nous vous souhaitons tout de même un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année. Nos meilleurs vœux pour 2022.

bonne-annee-2022

1 Comment »

  1. Le Coronavirus étant en phase de devenir endémique, nous allons tous l’avoir. Préfèrez vous avoir les effets secondaires du vaccin et essayer de limiter la casse ou optez vous pour un bon Covid ?

    Les masques chirurgicaux sont fait pour protéger les autres de vos virus et pas l’inverse.

    Il y a plus de non vaccinés à l’hôpital et en soins intensif:
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/11/08/covid-19-les-non-vaccines-sont-douze-fois-plus-nombreux-que-les-vaccines-en-soins-critiques_6101397_4355770.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
En avril dernier, Philippe de Villiers avait déjà lancé la…