Skip to content

Les interfaces cérébrales nous permettront de modifier nos sentiments

Le PDG de la société de jeux américaine Valve Corporation, Gabe Newell, déclare que son entreprise travaille sur un casque d’interface cerveau-ordinateur (BCI) qui pourrait rendre les jeux vidéo plus immersifs que jamais.

Dans une interview avec New Zealand 1 News, Newell a fait savoir que « l’expérience visuelle, la fidélité visuelle que nous serons capables de créer – le monde réel cessera d’être la métrique que nous appliquons à la meilleure fidélité visuelle possible – le monde réel semblera plat, incolore, flou par rapport aux expériences que vous pourrez créer dans le cerveau des gens. »

Valve collabore avec OpenBCI, une société spécialisée dans les biocapteurs, sur ce que Newell a appelé un “projet open source pour que tout le monde puisse disposer de technologies de lecture haute résolution [signal cérébral] intégrées dans les casques”.

« Là où ça devient bizarre, c’est quand ce que vous êtes devient modifiable via une interface neuronale directe”, a déclaré Newell. “Notre capacité à créer des expériences dans le cerveau des gens, qui ne sont pas transmises par leurs périphériques de chair, dépasseront tout ce qui est possible”.

La technologie pourrait permettre aux utilisateurs de modifier non seulement ce qu’ils voient, mais aussi leurs sentiments et leurs émotions. Par exemple, Newell a affirmé qu’un tel casque pourrait améliorer le sommeil. Plus tard, d’autres sentiments non désirés pourraient être supprimés ou totalement éliminés, une forme de thérapie digne de la science-fiction.

Pour finir, Newell ne pense pas que les BCI vont inonder le marché du jour au lendemain – notamment pour des raisons de sécurité – et il faudra encore de nombreuses années avant qu’un dispositif commercialisable n’émerge, même pour Valve.

LIRE AUSSI 🔖  Des fabricants utilisent la réalité augmentée pour concevoir des voitures

1 Comment »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Surveillance, répression et libertés Printemps 2020. Pour faire face au…