Skip to content

HOLD-UP le documentaire censuré en version intégrale

Dernière mise à jour le 13/11/2020

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

La censure n’a pas sa place ici, nous assumons de publier ce documentaire qui permet de s’interroger et de se poser les bonnes questions. Ce documentaire montre également les enjeux et ce qui se joue ici et maintenant : Quel sera le monde après la COVID-19 ? Dans quel monde voulez-vous vivre demain ?

Nous nous dirigeons vers un bouleversement systémique du monde d’un ancien monde vers un monde nouveau, provenant de la combinaison d’une nouvelle révolution techno-scientifique. Un monde digital, mondialisé, aux connexions ultra rapides. Les technologies qui sont d’un intérêt particulier pour les transhumanistes comme l’intelligence artificielle, associées aux données de masse (big data), la biométrie (reconnaissance de l’iris, reconnaissance vocale, reconnaissance du réseau veineux, reconnaissance faciale), l’IoT, les nanotechnologies, la robotique, la blockchain, la cryptomonnaie…. préparent la quatrième révolution industrielle à l’aube du Grand Reset.

A ne pas manquer !  Les 10 principales tendances technologiques pour 2020

Cela fera bientôt 6 ans que nous publions sur ces technologies perturbatrices. La plupart des gens le prennent à la légère puisqu’ils pensent que cela ne les affecte pas, mais la vérité est toute autre. Ces technologies anéantissent totalement les marchés existants et les remplacent par de nouveaux, plus avancés technologiquement. Les gens semblent encore être totalement inconscients des dangers qui les attendent. La technologie de reconnaissance faciale est hors de contrôle et les implications sont profondes. Vous pensez sérieusement que le cybercontrôle en Chine et l’omni-surveillance de sa population pour écraser la dissidence restera en Chine ?

La pandémie COVID-19 a redéfini et reconfiguré la nature et la condition humaine.

Klaus Schwab du WEF a promu le Great Reset comme un moyen de « maîtriser la quatrième révolution industrielle », un terme qu’il a inventé et qui, a-t-il déclaré en janvier 2016, « affectera l’essence même de notre expérience humaine ».

« The theme of the World Economic Forum Annual Meeting 2016 in Davos is Mastering the Fourth Industrial Revolution. The Fourth Industrial Revolution will bring change at a speed, scale and force unlike anything we’ve seen before. It will affect the very essence of our human experience ».

Schwab a alors décrit la quatrième révolution industrielle comme « une fusion des technologies qui brouille les lignes entre les sphères physique, numérique et biologique ».

Donc, on vous le rappelle, ces technologies comprennent le génie génétique comme l’édition du génome avec CRISPR, l’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets (IoT), l’impression 3D, l’informatique quantique…ect.

La quatrième révolution industrielle n’est rien d’autre que la mise en œuvre du transhumanisme au niveau mondial.

Il y a deux mois, nous avons publié le rapport Kaspersky qui visait à clarifier les points de vue des citoyens de plusieurs pays sur la perspective du biohacking (transhumanisme). Et l’année dernière, le rapport Gatner sur les 10 principales tendances technologiques pour 2020 comprenant l’augmentation humaine (le transhumanisme).

Nous sommes à la croisée des chemins.

Vous avez le droit de vous interroger. Vous avez le droit de vous posez des questions. Vous avez le droit d’être intelligent. Vous êtes à même de comprendre, ne remettez pas en cause votre propre capacité de compréhension. C’est ce que nous avons essayer de faire ici depuis 6 ans, en publiant une information accessible au plus grand nombre tout en fournissant plusieurs pistes de réflexion.

4 Comments »

  1. Bonsoir,
    C’ est ce que j’apprécie sur votre site: la liberté et la réflexion.
    Vous fournissez une matière de qualité, à chaque lecteur d’en profiter et de se forger en toute indépendance son opinion.
    Bravo pour le travail accompli depuis 6 ans et félicitations pour diffuser Hold-Up.

  2. « Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» – Alexis de Tocqueville

    Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

    D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe.

    Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

    Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

    « Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ». » – Christophe Cossé

    Dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak se sont engagés à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

    • Il est étrange de qualifier les mesures destinées à lutter contre la pandémie de liberticide. Le sont-elles plus que les dispositions de la loi martiale? Ou les régimes de crises mis en place lors des attentats?

      Le Gouvernement français n’a aucun intérêt à confiner les gens gratuitement, vu les dégâts causés à l’économie. Il y est contraint par la progression des contaminations. La question est de savoir si l’on veut se retrouver dans une situation où les services de réanimation seront incapables de soigner tout le monde. Que fera-t-on alors? On choisira entre donner les lits aux patients atteints du Covid ou, au contraire, de les en priver au profit des autres? Beaucoup de Français l’ont compris et regrette que le confinement ne soit pas plus poussé et appliqué avec plus de sévérité.

      On peut toutefois craindre pour nos libertés, c’est vrai. La menace n’est pas à chercher dans les régimes sanitaires (provisoire) mais dans l’hypersurveillance, certains monopoles privés.et la création de nouvelles infractions si vagues qu’elles permettent de sanctionner les membres de certaines communautés. Le problème se posait bien avant la pandémie; elle l’a occulté.

      On peut aussi se demander qu’elle sera notre avenir au terme de la Quatrième Révolution industrielle dont la marche semble à peine affecté par la pandémie. Pire que la privation de liberté, il y a la disruption. A quel traitement doit s’attendre des masses rendues inutiles par une automatisation massive de l’économie? Depuis le déclenchement de la pandémie, on n’en parle plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Fin 2018, le monde scientifique a été secoué par la…
Défiler vers le haut