Skip to content

Le grand retour du #Rivotril Art53 du Décret du 16 octobre 2020

Dernière mise à jour le 29/10/2020

Décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Les soins palliatifs sont des soins qui ne visent qu’au confort du malade, souvent en phase de fin de vie. L’objectif des soins palliatifs est de prévenir et de soulager les douleurs physiques, les symptômes inconfortables ou encore la souffrance psychologique. Le Rivotril aggrave la détresse respiratoire, mais sera utilisé comme soins palliatif. Finalement, la commission d’enquête Covid-19 n’a servi à rien. La crise a révélé à quel point nos ainés sont négligés en France. Le tri des patients sera encore la solution.

Avec 20000 ou 30000 lits supplémentaires :
– L’hôpital pouvait accueillir nos aînés qu’on a laissé mourir dans les EHPAD
– Ne pas faire le tri des patients
– Ne pas reporter les opérations des patients atteints d’autres pathologies

A ne pas manquer !  HCQ est efficace pour la COVID-19 lorsqu'elle est utilisée tôt

Commission d’enquête Covid-19 et le « protocole palliatif covid » = Rivotril et GIR (groupes d’intervention rapide)

Compte rendu Mission d’information de la conférence des Présidents sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid 19 ⇒ PDF

Commission d’enquête Covid-19 : protocole Rivotril et GIR

A ne pas manquer !  Les études mondiales sur #HCQ #hydroxycloroquine

⇒A noter que « ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les situations suivantes : – insuffisance respiratoire sévère »

Avril 2020 : #Euthanasie #RIVOTRIL le Dr.Nicole Delépine explique le décret du 28 mars 2020

Coronavirus : Eric Ciotti juge qu’on a « laissé mourir les vieux » du Covid-19, 20minutes

Dr Joëlle de Monredon : « Avec le Rivotril™ associé à de la morphine, c’est le décès assuré par totale dépression respiratoire ». Le Rivotril™ a été « invité » dans le protocole de « soins » liés au coronavirusBoulevard Voltaire

Dr Serge Rader – « On achève nos personnes âgées dans les ehpad par sédation Rivotril »

4 Comments »

  1. Covid-19 : « On a abrégé les souffrances des gens, j’appelle ça l’euthanasie », s’indigne une médecin d’Ehpad public | @PacFTV

    « On nous demande de faire une euthanasie passive auprès de nos résidents en Ehpad. » Ce sont les mots d’une cadre de santé quand, en pleine pandémie de Covid-19, le gouvernement a autorisé le recours à des médicaments palliatifs habituellement interdits. « Pièces à conviction » a recueilli des témoignages de soignants révoltés par cette décision.

    En mars 2020, le Covid-19 s’est abattu sur des maisons de retraite démunies face à la virulence de l’épidémie. Des personnes âgées sont mortes par centaines dans les Ehpad, souvent à cause d’une insuffisance respiratoire, parfois dans de grandes souffrances.

    C’est pour atténuer ces souffrances que le 29 mars, le gouvernement a autorisé par décret le recours à des médicaments de soins palliatifs. Parmi eux, le Rivotril et le Midazolam, habituellement interdits en médecine de ville et dans les Ehpad. Cette décision a parfois été très mal vécue par le personnel soignant.

    « Ça nous a choqués, de se dire que là, on ne donnait aucune chance aux personnes âgées de s’en sortir ».

    « Quand on a reçu ces directives, ça nous a choqués, témoigne Sandra Rotureau, cadre de santé, de se dire que là, on ne donnait aucune chance aux personnes âgées de s’en sortir. Quand une personne âgée n’est pas hospitalisée [par manque de lits] et qu’ensuite, ce qu’on lui propose, c’est une sédation dès l’instant qu’elle va présenter une détresse respiratoire… ma première réaction, se rappelle-t-elle, ç’a été : on nous demande de faire une euthanasie passive auprès de nos résidents. »

    Alors qu’elle n’a « pas le droit de prescrire quelque chose [comme l’hydroxychloroquine ?] qui pourrait soigner les personnes si elles étaient atteintes », elle est « autorisée à les faire partir… en douceur ».

    « On a abrégé les souffrances des gens. Moi, j’appelle ça l’euthanasie, poursuit-elle, extrêmement choquée. Qu’on ait osé nous demander de piquer nos patients pour les faire partir plus vite, c’est insupportable. »

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/video-covid-19-on-a-abrege-les-souffrances-des-gens-j-appelle-ca-l-euthanasie-s-indigne-une-medecin-d-ehpad-public_4183593.html

  2. RECHERCHE PERSONNES TRAVAILLANT EN EHPAD POUR TÉMOIGNER DE CE QUI SE PASSE SUR PLACE : tests effectués et à quel moment, traitements utilisés en cas de maladie déclarée, critères pour établir les diagnostics COVID (Après tests uniquement, selon symptômes, ou autre ?), critères pour injecter le Rivotril, possibilité d’aller en réanimation, acceptation de la présence de proches pour un accompagnement de fin de vie ? https://www.facebook.com/magazine.nexus/posts/10164126190830244

  3. Le Rivotril incompatible avec les détresses respiratoires donc euthanasie
    Contraire au serment d’Hippocrate
    La France provoque la mort de nos vieux
    https://www.youtube.com/watch?v=ZCaJ_lqCM-A

    Rivotril – Aidez les personnes âgées ou les tuer ? Euthanasie
    https://www.youtube.com/watch?v=0EAwQI-jIgg

    Dr. Charbonier, sa position sur les décisions prises par le gouvernement contre le Covid – 19
    https://www.youtube.com/watch?v=2sK39ITBWvw&feature=emb_title

    Covid-19: l’avocat F. Di Vizio à l’origine de la perquisition des ministres explique tout ! LSP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
L'intelligence artificielle va-t-elle remplacer l'humanité ? Credit : https://upnorthfilm.no/film/ihuman/ Ce…
Défiler vers le haut