Skip to content

Covid-19 : La généticienne Alexandra Henrion-Caude tombe le masque de la pandémie

Dernière mise à jour le 21/01/2021

Depuis que le Covid-19 est entré dans nos vies, on ne parle plus que de ça. Pour autant, beaucoup de questions restent aujourd’hui sans réponse. Parfois même, certaines ne peuvent être posées. Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, Alexandra Henrion-Caude parle librement. Le virus vient-il d’un animal ou d’une manipulation humaine d’un laboratoire ? Que faut-il penser de la vaccination expérimentée de plus en plus aux quatre coins du globe ? Les conflits d’intérêt ont-ils ôté la liberté de la science ? Avec une humanité qui transparaît à chaque mot, Alexandra Henrion-Caude tranche avec la langue de bois des pseudos spécialistes du comité scientifique et livre sans détour les certitudes et les questionnements qui ressortent de cette crise inédite.

LIRE AUSSI 🔖  Gattaca : Un nouveau test pour bébé à la carte promet des enfants en bonne santé
17 commentaire(s)
[…] juillet dernier, la généticienne Alexandra Henrion-Caude a accordé une interview à TVLibertés […]
Lame 27/08/2020
| | |
Ces derniers temps, on peut lire de plus en plus d'article pour ou contre "l'expertocratie". De fait, les politiciens se posent volontiers en "spécialiste de la politique" mais sont dépassés face à un problème qu'ils ne comprennent pas et contre lequel ils ne savent que faire. Ils ont donc adopté deux postures selon les circonstances: laisser des titulaires de diplômes médicaux leur dicter la marche à suivre ou se servir des consultations d'expert pour "habiller" médiatiquement des programmes qui privilégient différents objectifs sur la survie des populations.Nous sommes donc tombé dans une expertocratie de fait ou de forme, souvent un mélange des deux, sans aucune perspective claire de retour à une régime politique plus classique. Seulement, nous ne sommes pas au bout de nos peines parce qu'il apparaît que les experts sont avant tout … des diplômés catalogués comme tels. Parmi la floppée médecins et biologistes consultés ou interviewés, quels sont ceux qui ont effectivement reçu une formation académique sur la lutte contre les pandémies ou qui ont une expérience pratique de la lutte contre des maladies hautement contagieuses.Les "experts" sanitaires ne sont pas d'accord sur la marche à suivre, se contredisent parfois et font beaucoup penser aux économistes pendant les crises financières. En faisant abstraction de leur compétence dans la lutte contre un virus fraîchement apparu, il faut bien s'interroger sur leur impartialité. Ils ne sont jamais motivés par la recherche de notoriété ou des lobbyistes?
Matt 13/08/2020
| | |
Le nombre d'approximation et de non-sens dans cet interview est assez consternant. Il est à noter que cette généticienne s'octroie volontier la casquette d'infectiologue et de virologue ...
pascal chappuis 09/08/2020
| | |
C'est juste l'avis d'une généticienne de 3ème zone (ses travaux scientifiques sont très peu cités, h-index de 30 pour 103 publications, ce qui est très faible), et qui use insidieusement de démagogie scientifique pour faire passer ses convictions.
Philippe Hanotiaux 06/08/2020
| | |
Completement d'accord. Il est à remarquer qu'elle est beaucoup plus nuancée que les "pro" ou mes "anti". Par contre, elle ne declare pas son referentiel qui pointe quand elle dénonce que la PMA "risque" de passer à "pour toutes" vers "pour tous". Pour elke, manifestement, c'est une dérive. Pourquoi ? Parce que sa science sert les thèses catholiques (voir son interview à la télévision suisse). La question de l'influence de l'épigénétique est intéressante mais, il me semble, biaisée par sa foi. Étant moi-même croyant, je.pense que cet angle d'analyse devrait être formalisé pour rester intellectuellement honnête de bout en bout.
Fraquet 03/08/2020
| | |
Merci pour cette explication claire qui me permet d’ajouter une nouvelle pierre à ma réflexion. Très intéressante l’analyse sur le port du masque à l’extérieur un bouillon de culture .!!!notre société me semble anesthésiée .Marcherions nous à quatre pattes si on nous le demandait pour nous protéger de ce virus. ????Nous devons être capable de réfléchir •Qui se préoccupe de la loi bioéthique votée par uniquement cent parlementaires ? Qui s’inquiète des conséquences ? Une chose est sure je refuserai le vaccin de Moderna Merci infiniment
Duchêne 02/08/2020
| | |
Mille Mercis pour votre émission de clarté et de raison. Je suis restée 2 mois sans pouvoir me soigner d'une rage de dent. Depuis je ne veux plus aller chez mon médecin généraliste car je n'ai plus aucune confiance en rien de cette médecine de commerçants. Je fais désormais avec des moyens naturelles. Quand aux vaccins, il n'en n'est pas question. En bas âge, j'ai failli mourir de la vaccination de la variole. 65 ans, je n'ai plus eu aucun vaccin. Et puis mon corps n'appartient pas à la science et encore moins à un Etat. Mes chaleureux respects et salutations, Solène
Markus Schellenberg 02/08/2020
| | |
Pour une scientifique, Mme Henrion-Caude passe un peu vite à des conclusions. Intéressant, mais à digérer avec beaucoup de prudence.
Friederich 01/08/2020
| | |
Enthousiasmant! Merci pour ce propos des plus éclairants. Inquiet comme je suis des conséquences de l'instrumentalisation de l'épidémie et de l'avancement des programmes totalitaires, je ne saurais dire à quel point me rassure l'intelligence de cette opinion. Alexandre Friederich, écrivain.
Recommandé
Sont-ils devenus fous ? Avec Alexandra Caude-Henrion https://youtu.be/tH6qwnxk2lE https://youtu.be/QB1to2QPgU4  
Défiler vers le haut