Skip to content

La biométrie dans le top 5 des technologies émergentes

La biométrie a gagné deux places sur la liste du « Top 10 des technologies émergentes pour 2020 » de la communauté des technologies émergentes de CompTIA, devançant la robotique et la blockchain pour prendre la cinquième place.

L’intelligence artificielle et la 5G seront les moteurs de la révolution technologique, selon le communiqué, et sont suivies par l’Internet des objets (IoT) et l’informatique sans serveur (ou serverless computing). La troisième édition présente les technologies émergentes qui offrent les possibilités les plus immédiates de nouvelles opportunités d’affaires et de revenus pour les entreprises technologiques.

« Des deux, l’IA va probablement avoir l’impact le plus important à court terme car elle est intégrée dans presque tous les systèmes logiciels et est utilisée dans l’automatisation des processus pour fabriquer des systèmes de plus en plus intelligents », déclare John Rice, président de Think Channel et membre du Conseil exécutif de CompTIA. « L’effet de la 5G prendra un peu plus de temps à se manifester, mais son impact ne sera pas moindre, car elle offre la vitesse accrue et la latence réduite nécessaires pour donner aux autres technologies les bases dont elles ont besoin pour atteindre leur potentiel ».

La reconnaissance faciale devrait atteindre 10 milliards de dollars d’ici 2025

Le marché global de la reconnaissance faciale devrait croître encore plus rapidement, avec un taux de croissance annuel moyen de 18,84 %, passant de 3,54 milliards de dollars en 2019 à 9,99 milliards de dollars en 2025, grâce aux systèmes de vidéosurveillance et de détection des crimes, selon l’étude de marché Valuates.

A ne pas manquer !  Visa annonce un projet pilote pour les cartes de paiement biométriques

Le rapport « Global Facial Recognition Software Market Report… » couvre l’impact de l’adoption de la biométrie faciale pour différentes applications, notamment les contrôles aux frontières, les implémentations de smartphones et les cas d’utilisation en entreprise. Il explore la répartition entre les systèmes 3D et 2D, ainsi que les marchés régionaux, dans lesquels l’Asie-Pacifique devrait connaître la plus forte croissance.

Selon un nouveau rapport de MarketsandMarkets, le taux de croissance du marché mondial de la reconnaissance faciale est de 17,1 % cette année. Les revenus passeront de 3,8 milliards de dollars en 2020 à 4,5 milliards l’année prochaine, selon le rapport « COVID-19 Impact on Facial Recognition Market…« .

La reconnaissance faciale basée sur le cloud devrait connaître les gains les plus importants, tandis que pour les projets gouvernementaux et de la défense, souvent liés au suivi COVID-19, la croissance sera la plus forte par rapport aux autres secteurs. Le rapport suggère que l’Asie-Pacifique connaîtra la plus forte croissance parmi les régions.

La reconnaissance des gestes est promise à une croissance énorme

Le rapport « Gesture Recognition in Consumer Electronics Market – Forecast (2020 – 2025) » d’IndustryARC prévoit un taux de croissance annuel moyen de 34,9 % entre 2018 et 2023, ce qui portera le marché à 4,85 milliards de dollars, les fabricants cherchant à améliorer l’ergonomie et la facilité d’utilisation de leurs produits.

Environ la moitié de cette croissance se situera dans la région Asie-Pacifique, et elle sera répartie entre les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables, les PC, les télévisions, les boîtiers décodeurs (settop box) et autres appareils. L’évolution des maisons intelligentes alimentées par des appareils connectés est considérée comme une opportunité de marché potentielle. Le rapport examine également les tendances du marché, les types de gestes, les types de capteurs et les leaders du marché.

A ne pas manquer !  Un système de reconnaissance d'Iris pouvant vous identifier "à distance"

Les capteurs d’empreintes digitales capacitifs et tactiles en tête du marché jusqu’en 2030

Un nouveau rapport de Prescient & Strategic Intelligence « Fingerprint Sensors Market Research Report…« , prévoit que le marché mondial des capteurs d’empreintes digitales connaîtra une forte croissance de 13,6 % entre 2020 et 2030, stimulée par la demande de projets du secteur public et de l’électronique grand public.

Comme pour la reconnaissance faciale, l’Asie-Pacifique devrait être la région avec le plus fort taux de croissance, bien que le marché américain devrait dépasser tous les marchés avec 2,4 milliards de dollars en 2030, sur la base d’un TCAC de 9,8 % sur la période de prévision.

Le secteur BFSI devrait connaître la croissance verticale la plus rapide du marché, en grande partie grâce à l’émergence des cartes de paiement biométriques et les capteurs de contact devraient continuer à générer des revenus plus élevés jusqu’en 2030, selon le rapport. Les capteurs capacitifs devraient également continuer à être le type de capteur le plus répandu.

La biométrie électronique grand public va doubler d’ici 2025

Selon un autre rapport, le marché de la biométrie grand public devrait approximativement doubler entre 2019 et 2025, passant de 4,17 à 8,27 milliards de dollars pour un TCAC de 12,08 %. Le rapport intitulé « Consumer Electronic Biometrics Market Research Report… » ventile le marché par capteur, application, utilisateur final et zone géographique, et détaille les principaux fournisseurs.

Un rapport de Mercator Advisory Group sur la biométrie : « Biometrics: Driven by Standardized Authentication, Adopted by Consumer » suggère entre-temps que la popularité croissante de l’authentification biométrique sur les appareils mobiles sera encouragée à se poursuivre par des réglementations telles que la directive PSD2 (Payment Services Directive 2 ou Directive sur les services de paiement DSP 2).

A ne pas manquer !  L'aéroport de Gatwick utilisera la reconnaissance faciale lors de l'embarquement

« L’authentification par la biométrie est rapidement adoptée par les consommateurs, parce que les fabricants ont permis son utilisation, et parce que la norme d’authentification créée par FIDO Alliance a augmenté la facilité avec laquelle les authentificateurs peuvent utiliser la biométrie mobile sur le web et diminuer les problèmes d’authentification pour les consommateurs », commente David Nelyubin, analyste de recherche et co-auteur du rapport.

Authentification biométrique via un smartphone

Le marché de l’authentification biométrique avec les smartphones est examiné dans un rapport d’AE Research, incluant l’effet du COVID-19. Le rapport « Biometric Authentication for Smartphone Market Report » prévoit une croissance du secteur jusqu’en 2025, décrit les moteurs du marché et les principaux défis, et examine le marché par région, par type de produit et d’application, ainsi que les principaux acteurs.

1 Comment »

  1. Le lecteur attentif relèvera que l’un des arguments en faveur de la 5G est l’amélioration des technologies de téléprésence. La 5G combiné aux progrès des robots humanoïdes téléopérés nous rapprocheraient des androïdes de téléprésence du film Surrogates

    A lire sur Franceinfo // Nouveau monde. Toyota dévoile un robot humanoïde télécommandé
    (https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/nouveau-monde/nouveau-monde-toyota-devoile-un-robot-humanoide-telecommande_2469942.html)

    A lire sur Trends Tendance // Toyota présente le T-HR3, son nouveau robot humanoïde (vidéo)
    (https://trends.levif.be/economie/high-tech/toyota-presente-le-t-hr3-son-nouveau-robot-humanoide-video/article-normal-763435.html?cookie_check=1592479165)

    La pandémie de Covid-19 a généré un regain d’intérêt pour ce type de drone qui peuvent bien sûr être employé à des fins non médicales. Toute la question est de savoir ce qu’un opérateur peut soulever et manier par le biais d’un tel engin.

    A lire sur LCI // Un soldat robot est-il capable de manier des armes à feu ?
    (https://www.lci.fr/insolite/video-un-soldat-robot-est-il-capable-de-manier-des-armes-a-feu-2136157.html)

    A lire sur Technologie du future // TrackingPoint, le fusil intelligent pour les nuls et les pros
    (http://technofuture.canalblog.com/archives/2014/03/11/29118769.html)

    Naturellement, le potentiel de ce type de drone ne peut que favoriser le développement de drones humanoïdes, lesquels peuvent s’en problème devenir des engins autonomes avec le bon programme. Les UAV militaires sont de plus en plus souvent télésupervisés plutôt que téléopéré: ils agissent de manière autonome jusqu’à ce qu’ils repèrent une cible potentiel et contacte le télésuperviseur. Celui se charge ensuite de téléopérer le drone et actionner son arsenal si nécessaire. On comprendra qu’un androïde de téléprésence peut fonctionner sur la même principe: robot humanoïde la plupart du temps, drone quand il est confronté à certaines situations. A ce stade, le téléopérateur pourrait délégué une partie de ses fonctions à un logiciel « copilote » doté d’une intelligence artificielle plus ou moins développé. De l’IA téléprésente au robot véritable, il n’y a qu’un pas.

    Un point de détail: un androïde de téléprésence peut intégrer certains des équipements mis en scène dans la littérature cyberpunk. Les augmentations qui ne peuvent être fournies par la biomécatronique peuvent facilement être installé sur une drone humanoïde.

    Sachant que la robotique de téléprésence est aussi populaire que la biomérie, une question s’impose: Comment concilier téléprésence et authentification biométrique?

Répondre à Lame Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Selon Le Parisien, BNP Paribas devrait lancer une nouvelle carte…
Défiler vers le haut