Skip to content

Hydroxychloroquine une centaine de scientifiques remettent en cause l’étude du Lancet

Dans une lettre ouverte intitulé : Les préoccupations concernant l’analyse statistique et l’intégrité des données, une centaine de scientifiques remettent en cause la dernière étude du Lancet du 22 mai 2020.

« L’étude rétrospective et observationnelle de 96.032 patients hospitalisés pour COVID-19 sur six continents a révélé une augmentation substantielle de la mortalité (~30% de surmortalité) et de la fréquence des arythmies cardiaques associées à l’utilisation de l’hydroxychloroquine (HCQ) et de la chloroquine (CQ) (famille des 4-aminoquinoléines). Ces résultats ont eu un impact considérable sur la pratique et la recherche en matière de santé publique.

L’OMS a interrompu le recrutement pour le bras hydroxychloroquine dans son essai SOLIDARITY. L’organisme de réglementation britannique, la MHRA, a demandé l’arrêt temporaire du recrutement dans tous les essais d’hydroxychloroquine au Royaume-Uni (traitement et prévention), et la France a modifié sa recommandation nationale pour l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le traitement COVID-19 et a également arrêté les essais.

Les gros titres des médias qui ont suivi ont suscité une grande inquiétude chez les participants et les patients inscrits à des essais contrôlés randomisés (ECR) cherchant à caractériser les avantages et les risques potentiels de ces médicaments dans le traitement et la prévention des infections par COVID-19. Tout le monde s’accorde à dire que des ECR bien menés sont nécessaires pour informer les politiques et les pratiques.

Cet impact a conduit de nombreux chercheurs dans le monde entier à examiner en détail la publication en question. Cet examen a soulevé des préoccupations tant sur le plan méthodologique que sur celui de l’intégrité des données. Les principales préoccupations sont énumérées ci-après :

1. L’ajustement pour les facteurs de confusion connus et mesurés (gravité de la maladie, effets temporels, effets de site, dose utilisée) était inadéquat.
2. Les auteurs n’ont pas respecté les pratiques standard de la communauté de l’apprentissage machine et des statistiques. Ils n’ont pas publié leurs codes ou leurs données. Il n’y a pas de déclaration de partage de données/codes et de disponibilité dans le document. The Lancet a été parmi les nombreux signataires de la déclaration de Wellcome sur le partage des données pour les études COVID-19.
3. Il n’y a pas eu d’évaluation éthique.
4. Aucune mention n’a été faite des pays ou des hôpitaux qui ont contribué à la source de données et aucune reconnaissance de leurs contributions. Une demande d’informations sur les centres contributeurs a été refusée aux auteurs.
5. Les données de l’Australie ne sont pas compatibles avec les rapports du gouvernement (trop de cas pour seulement cinq hôpitaux, plus de décès à l’hôpital que dans l’ensemble du pays pendant la période d’étude). Entre-temps, Surgisphere (la société de données) a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur de classification d’un hôpital d’Asie. Cela indique la nécessité de procéder à une vérification supplémentaire des erreurs dans l’ensemble de la base de données.
6. Les données en provenance d’Afrique indiquent que près de 25 % de tous les cas de COVID-19 et 40 % de tous les décès sur le continent se sont produits dans des hôpitaux associés à des chirurgies qui disposaient d’un système électronique sophistiqué d’enregistrement des données des patients et d’un système de surveillance des patients capable de détecter et d’enregistrer « une tachycardie ventriculaire ou une fibrillation ventriculaire non soutenue [au moins 6 secondes] ou soutenue ». Le nombre de cas et de décès, ainsi que la collecte de données détaillées, semblent peu probables.
7. Des écarts inhabituellement faibles ont été signalés dans les variables de base, les interventions et les résultats entre les continents (tableau S3).
8. Doses quotidiennes moyennes d’hydroxychloroquine supérieures de 100 mg par rapport aux recommandations de la FDA, alors que 66% des données proviennent d’hôpitaux nord-américains.
9. Rapports invraisemblables entre l’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine sur certains continents
10. Les intervalles de confiance étroits de 95% signalés pour les rapports de danger sont peu probables. Par exemple, pour les données australiennes, il faudrait environ le double du nombre de décès enregistrés, comme indiqué dans le document.

Les données des patients ont été obtenues par le biais des dossiers électroniques des patients et sont détenues par la société américaine Surgisphere. En réponse à une demande de données, le professeur Mehra a répondu : « Nos accords de partage de données avec les différents gouvernements, pays et hôpitaux ne nous permettent malheureusement pas de partager les données ».

Dans un souci de transparence, nous demandons également à The Lancet de mettre à disposition les commentaires des pairs qui ont conduit à l’acceptation de ce manuscrit pour publication.

Cette lettre ouverte est signée par des cliniciens, des chercheurs médicaux, des statisticiens et des éthiciens du monde entier. »

Open Letter the statistical analysis and data integrity of Mehra et al_Final

A ne pas manquer !  L'hydroxychloroquine classée «thérapie la plus efficace» par les médecins pour le coronavirus : enquête mondiale

Dans le même temps, plusieurs pays continuent d’utiliser le protocole du Pr Raoult et témoignent de l’efficacité de l’hydroxychloroquine :

– McGill poursuit son essai clinique sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine : https://www.ledevoir.com/societe/science/579667/mcgill-poursuit-son-essai-clinique-sur-l-efficacite-de-l-hydroxychloroquine

– Les médecins italiens témoignent de l’efficacité de l’hydroxychloroquine, car il évite l’hospitalisation des patients : https://www.lastampa.it/alessandria/2020/05/27/news/i-medici-di-base-e-l-idrossiclorochina-il-farmaco-bocciato-da-lancet-ha-aiutato-molti-nostri-pazienti-1.38895204

– Aucun décès n’est lié à l’hydroxychloroquine au Sénégal : https://www.igfm.sn/aucun-deces-nest-lie-a-lhydroxychloroquine-au-senegal

– Le traitement avec l’hydroxychloroquine va continuer au Sénégal : https://www.igfm.sn/le-traitement-avec-lhydroxychloroquine-va-continuer-au-senegal

– Hydroxychloroquine et chloroquine: Le Maroc maintient son traitement : https://leconomiste.com/article/1062433-hydroxychloroquine-et-chloroquine-le-maroc-maintient-son-traitement#.Xs_k9o3l4ws.twitter

– L’Algérie ne compte pas renoncer à la chloroquine : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-l-algerie-ne-compte-pas-renoncer-la-chloroquine-6847007

Cinq études dont deux essais cliniques contrôlés ont démontré une efficacité importante du traitement ambulatoire Hydroxychloroquine + azithromycine. Ces médicaments doivent être largement disponibles et promus immédiatement pour que les médecins puissent les prescrire en début de maladie ambulatoire. Ce professeur d’épidémiologie de Yale recommande la généralisation du traitement Raoult aux Etats-Unis : Early Outpatient Treatment of Symptomatic, High-Risk Covid-19 Patients that Should be Ramped-Up Immediately as Key to the Pandemic Crisis, American Journal of Epidemiology, https://doi.org/10.1093/aje/kwaa093

Raoult publie sa propre étude : Diagnostic précoce et prise en charge des patients COVID-19 : une étude de cohorte en situation réelle sur 3 737 patients, Marseille, France. Early diagnosis and management of COVID-19 patients: a real-life cohort study of 3,737 patients, Marseille, France : https://www.mediterranee-infection.com/early-diagnosis-and-management-of-covid-19-patients-a-real-life-cohort-study-of-3737-patients-marseille-france/

Chloroquine : Raoult contre-attaque sur le fond à l’étude du Lancet (et il n’est pas le seul) https://www.huffingtonpost.fr/entry/chloroquine-raoult-contre-attaque-sur-le-fond-a-letude-du-lancet-et-il-nest-pas-le-seul_fr_5ed0cd03c5b611c4a8df6249

Concernant l’article du Lancet, Raoult déclare qu’il n’est pas possible qu’il y ait une telle homogénéité entre des patients de 5 continents différents. Il y a manipulation préalable, non mentionnée dans le matériel et méthodes, ou ces données sont faussées.

Philippe Douste-Blazy dénonce l’étude anti-chloroquine et lance un (énorme) pavé dans la mare ! https://www.bvoltaire.fr/philippe-douste-blazy-denonce-letude-anti-chloroquine-et-lance-un-enorme-pave-la-mare/

#LancetGate Une enquête dé-vas-ta-tri-ce de JamesTodaroMD sur la société Surgisphere, qui a fourni les données pour l’article du Lancet. A Study Out of Thin Air https://www.medicineuncensored.com/a-study-out-of-thin-air

Les Espagnols (Agence Espagnole du Médicament, AEMPS) et les Britanniques (comité de surveillance de l’essai Recovery) ne sont pas, eux non plus, convaincus par l’étude publiée dans le Lancet par Mehra et al.

Pour finir, un aveu choquant de l’éditeur de The Lancet a été pratiquement ignoré par la grande presse et les médias dominants. Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses.

Horton a déclaré :

« Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. » Faisant état des choses autrement, Horton dit carrément que les grandes compagnies pharmaceutiques falsifient ou truquent les tests sur la santé, la sécurité et l’efficacité de leurs divers médicaments, en prenant des échantillons trop petits pour être statistiquement significatifs, ou bien, pour les essais, embauchent des laboratoires ou des scientifiques ayant des conflits d’intérêt flagrants, ils doivent plaire à la compagnie pharmaceutique pour obtenir d’autres subventions. Au moins la moitié de tous ces tests ne valent rien ou sont pires, affirme-t-il. Les médicaments ayant un effet majeur sur la santé de millions de consommateurs, ce trucage équivaut à un manquement criminel et à de la malversation.

Ce dont parle Horton, le financement par l’industrie d’études thérapeutiques afin de mettre au point des médicaments ou des vaccins commerciaux, soi-disant pour aider les gens, sert à former le personnel médical, les étudiants en médecine et autres.

Horton a écrit ses commentaires choquants après avoir assisté à un symposium au Wellcome Trust de Londres, sur la reproductibilité et la fiabilité de la recherche biomédicale. Il a constaté la confidentialité, ou règles de « Chatham House », faisant que les participants ne doivent pas révéler les noms. « Beaucoup de ce qui est publié est incorrect. » Je ne suis pas autorisé à dire qui a fait cette remarque car nous avons été invités à observer les règles de Chatham House. Il nous a aussi été demandé de ne prendre ni photos, ni diapositives. » (source : https://criigen.org/un-aveu-choquant-de-lediteur-de-the-lancet/)

Renaud Muselier adoube Didier Raoult : « Nobélisable, génial et exceptionnel » « Renvoyer les patients chez eux, c’est de la folie pure »

« Si vous avez des symptômes, vous restez chez vous et vous prenez du doliprane, au XXIe siècle, c’est totalement indigne »! #Covid19: « Je n’ai plus confiance en ce gouvernement pour la gestion de la crise sanitaire », Martine Wonner, députée LREM https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/covid19-je-n-ai-plus-confiance-ce-gouvernement-gestion-crise-sanitaire-martine-wonner-deputee-lrem-1823770.html

Un document de la COREB à destination des médecins de ville, concernant la prise en charge de patient atteint d’infection respiratoire aigüe en contexte d’épidémie CoVID-19 indique pourtant : « Recherche de diagnostic alternatif possible : grippe ou autre virose respiratoire, pneumonie bactérienne, autres infections… : débuter un éventuel traitement anti-infectieux probabiliste, oseltamivir, et/ou antibiotique (co-infections possibles).

Fervent défenseur du traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine, pour le Pr Christian Perronne la question de son efficacité ne se pose plus. Chef du service infectiologie de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches, il le constate tous les jours depuis le début de l’épidémie : le traitement du Pr Raoult soigne et réduit considérablement les passages en réanimation. Il nous raconte dans cette interview comment ses collègues et lui ont décidé d’appliquer ce protocole pour respecter leur serment d’Hippocrate, et il dresse un tableau stupéfiant de la situation politique et sanitaire que vit la France depuis plusieurs semaines.

4 Comments »

  1. Effet bénéfique de l’association Hydroxychloroquine-Azithromycine dans le traitement des patients âgés atteints de la covid-19: résultats d’une étude observationnelle / https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2211104220300771

    Covid-19 en Grèce : La Grèce l’un des pays d’Europe ayant le mieux résisté à la pandémie (175 décès). #Hydroxycloroquine et #azithromycine systématiquement administrés! « Les mesures parmi les plus proactives et les plus strictes d’Europe » : https://www.jim.fr/e-docs/covid_19_en_grece_les_mesures_parmi_les_plus_proactives_et_les_plus_strictes_d_europe__183190/document_actu_pro.phtml

    Kamel Senhadji : « Des lobbys sont derrière la tentative d’arrêter le traitement à la chloroquine » : https://www.algerie-eco.com/2020/06/14/kamel-senhadji-des-lobbys-sont-derriere-la-tentative-darreter-le-traitement-a-la-chloroquine/

    Des médecins ayant juste essayé de trouver une solution pour leurs patients, se retrouvent devant le Conseil de l’Ordre. http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes-societe-sante/deux-medecins-qui-ont-soigne-et-gueri-leurs-patients-covid-sont

    Dr Gérard Maudrux, Chirurgien urologue : Covid 19 : des attitudes criminelles ? https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/06/12/covid-19-des-attitudes-criminelles/

    CovidPapers, Recovery : Incompétence, Mensonge, Manipulation et gros dollars : http://www.francesoir.fr/politique-monde/covidpapers-recovery-incompetence-mensonge-manipulation-et-gros-dollars

    « L’AZT a été choisi pour prévenir les complications bactériennes pulmonaires. Mais aussi pour ces activités antivirales bien connues. La synergie entre HCQ et AZT a été démontré des le début in vitro sur le covid-19 puis in vivo » : https://twitter.com/EChabriere/status/1272853596703461376 ; Les tests in vitro de l’association hydroxychloroquine et azithromycine sur le SARS-CoV-2 montrent un effet synergique : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0882401020305155

    Laurent Mucchielli, Sociologue, directeur de recherches au CNRS : La dangerosité de l’hydroxychloroquine: une fable politico-médiatique? https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/110520/la-dangerosite-de-l-hydroxychloroquine-une-fable-politico-mediatique?

    Pr Perronne : »Ceux qui critiquent le protocole Raoult malgré les preuves sont achetés par les labos » https://www.youtube.com/watch?v=crbITXQTo24&feature=youtu.be

    Si certains n’avaient pas encore compris, le rédac chef du Lancet, Richard Horton, qualifie l’étude rétractée sur HCQ de « fabrication » et de « fraude monumentale ». Le New York Times s’intéresse à la crise des journaux scientifiques révélée par la Covid. https://twitter.com/PBlanrue/status/1272558552201269250 ; https://www.nytimes.com/2020/06/14/health/virus-journals.html

    Coronavirus : l’Algérie critique l’OMS en l’accusant d’avoir « manipulé » les chiffres de la pandémie en Algérie. https://www.tsa-algerie.com/coronavirus-lalgerie-critique-loms/ Dans un rapport publié jeudi 11 juin, l’OMS a fait état d’une accélération des nouveaux cas d’infections au coronavirus en Algérie, l’Égypte, le Nigeria, l’Afrique du sud et le Soudan.

    Tests Covid-19 : révélations sur un nouveau scandale sanitaire. « Depuis 15 jours des gens peuvent en acheter sur internet, en pharmacie. Vous en avez testé 11 sur les 23, il n’y en n’a qu’un qui passe la barre des 98 et des 95? Oui, un seul. » https://www.lemediatv.fr/emissions/tout-peut-arriver/tests-covid-19-revelations-sur-un-nouveau-scandale-sanitaire-dEdPMI_qTcuDGwxrmVU7Sw

    A 2nd study posted today: Hospital in Spain, with a typical COVID-19 mortality rate of 13%, showed that out of 502 patients treated with Hydroxychloroquine, ZERO died. 0% mortality. All patients treated EARLY in illness cycle. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.10.20101105v1

    Influence des conflits d’intérêt dans les prises de position publiques à l’ère du COVID-19 : le cas de Gilead Sciences. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2052297520300627?via%3Dihub

    Surgisphere : The Guardian mène l’enquête et découvre un enchainement ahurissant d’impostures… https://www.theguardian.com/world/2020/jun/10/surgisphere-sapan-desai-lancet-study-hydroxychloroquine-mass-audit-scientific-papers

    Let me start by saying this chart is not perfect, but I was curious. It’s hard to know exactly how each country treats so this is based mainly on protocols, articles, tweets, etc…bias possible!! Mixed HCQ use means started late, available but not recommended, or interruptions https://twitter.com/gummibear737/status/1271429141888471040

    Analyse et résultats pour 3737 patients suivis à l’IHU.

    L’AAPS poursuit la FDA pour mettre fin à ses restrictions arbitraires sur l’hydroxychloroquine : https://aapsonline.org/hcqsuit/

  2. Covid-19 en Grèce : La Grèce l’un des pays d’Europe ayant le mieux résisté à la pandémie (175 décès). #Hydroxycloroquine et #azithromycine systématiquement administrés! « Les mesures parmi les plus proactives et les plus strictes d’Europe » : https://www.jim.fr/e-docs/covid_19_en_grece_les_mesures_parmi_les_plus_proactives_et_les_plus_strictes_d_europe__183190/document_actu_pro.phtml

    Méta-analyse: 105 040 patients et 9 pays Études cliniques -> Résultats favorables pour le Traitement a L’#Hydroxychloroquine. Amélioration des résultats cliniques et virologiques mais, réduction de la mortalité d’un facteur 3 ! Clinical Efficacy of Chloroquine derivatives in COVID-19 Infection: Comparative meta-analysis between the Big data and the real world. En conclusion, une méta-analyse de rapports cliniques accessibles au public démontre que les dérivés de la chloroquine sont efficaces pour améliorer les résultats cliniques et virologiques mais, plus important encore, ils réduisent la mortalité d’un facteur 3 chez les patients infectés par le COVID-19. Les données importantes manquent de définitions de base des traitements et sont liées à des conflits d’intérêts. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2052297520300615?via%3Dihub

    N’oublions pas que le New England Journal of Medicine lui aussi avait accepté un article de Surgisphere, maintenant rétracté. Ce n’est pas le seul article douteux publié dans cette revue ces dernières semaines. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc2021225?
    https://twitter.com/raoult_didier/status/1268931408698970112

    « C’est surréaliste! »: sollicitées par l’Etat pour fabriquer des masques, des PME françaises abandonnées avec des millions de stocks : https://rmc.bfmtv.com/emission/c-est-surrealiste-sollicitees-par-l-etat-pour-fabriquer-des-masques-des-pme-francaises-abandonnees-avec-des-millions-de-stocks-1927457.html

    L’étude britannique Recovery sur l’hydroxychloroquine ne cesse de faire parler d’elle. Non seulement elle a été financée par la fondation Gates « Vaccine Hungry », mais elle a également donné aux patients âgés malades…. : 2 400 mg de HCQ le premier jour ! une dose TOXIQUE. https://twitter.com/LukeMor19529310/status/1269116606661058561
    https://twitter.com/ArtLeroux/status/1268918461931098115
    http://www.francesoir.fr/societe-sante/faits-divers-suicide-de-lessai-recovery-lhydroxychloroquine-soyons-serieux

    Annonce essai RECOVERY arrêt du bras #hydroxychloroquine: ALORS ON REPREND : pas de double aveugle, essai en phase tardive pour des patients hospitalisés avec atteinte pulmonaire, HCQ utilisée seule et à une dose curieuse. https://twitter.com/Laissonslespre1/status/1268954092254175232

    L’IHU Méditerranée Infection face à la crise du COVID-19. Témoignage du Pr Philippe Parola, directeur de service de soins et d’unité de recherche à l’IHU Méditerranée Infection. Ce que nous avons appris du COVID : des morts qui auraient pu être évitées ? Avec le Professeur Philippe Parola.

    Après le Lancetgate, Thierry Lardenois : « en guerre, on utilise tous ses canons et obus disponibles »

    L’IHU Méditerranée Infection face à la crise du COVID-19. Témoignage du Pr Jean-Christophe Lagier, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’IHU Méditerranée Infection. Prise en charge clinique des patients à l’IHU : ce que nous avons fait.

  3. Les gouvernements et l’OMS ont modifié la politique relative au Covid-19 sur des données suspectes provenant d’une petite entreprise américaine Surgisphere, dont les employés semblent inclure un auteur de science-fiction et un mannequin à contenu pour adultes, a fourni la base de données à l’origine des études sur l’hydroxychloroquine réalisées par Lancet et le New England Journal of Medicine ! Governments and WHO changed Covid-19 policy based on suspect data from tiny US company Surgisphere, whose employees appear to include a sci-fi writer and adult content model, provided database behind Lancet and New England Journal of Medicine hydroxychloroquine studies! https://www.theguardian.com/world/2020/jun/03/covid-19-surgisphere-who-world-health-organization-hydroxychloroquine

    Hydroxychloroquine : « The Lancet » met en garde contre une étude publiée dans ses colonnes via @lemondefr

Recommandé
La biométrie a gagné deux places sur la liste du…
Défiler vers le haut