Skip to content

La soi-disant pénurie mondiale de masques

Émission « Les Grandes Gueules » du 27 avril 2020 présentées par Alain Marschall et Olivier Truchot sur RMC : « Masques en vente dans les pharmacies: va-t-on pouvoir en trouver?« . Écoutez le témoignage d’un importateur de masques (voir à 11:54 min) : « la pénurie de masques est uniquement en France et non dans les autres pays. »

⇒ Des masques, gants et gels disponibles dans des distributeurs automatiques dans les rues de Pologne : Huffingtonpost, CNews
⇒ Le pouvoir prend les Français pour des abrutis – Libération

« La pénurie des masques pendant l’épidémie du Covid 19 a été voulue, organisée et assumée. Tel est le sens de mon témoignage de chef d’entreprise à travers les nombreuses démarches, les mails reçus et échangés. La vidéo est longue, mais elle va vous permettre de comprendre ce qui s’est réellement passé » . François DUCROCQ.

A ne pas manquer !  Bernanos et la technique

3 Comments »

  1. Il est vrai qu’il y a eu une pénurie de masque en Europe occidentale pour deux raisons:
    a. Les productions locales avaient disparu en raison de la concurrence des producteurs asiatiques.
    b. Les confinements ont compliqué les livraisons.

    Cette pénurie va être résolue mais pour combien de temps? Comment va-t-on maintenir une production locale suffisante sans mesure protectionniste? Hors, il n’est pas évident que les institutions européennes acceptent de changer la donne. Leurs positions est ambiguë:

    – Le déconfinement n’est même pas achevé que la Commission clôture un nouvel accord de libre-échange avec le Mexique.

    A lire sur Euractiv // Un nouvel accord de libre-échange entre l’Europe et le Mexique passe mal
    (https://www.euractiv.fr/section/commerce-industrie/news/un-nouvel-accord-de-libre-echange-entre-leurope-et-le-mexique-passe-mal/)

    – De l’autre, les institutions communautaires commencent timidement à assumer les missions sociales qui vont de pair avec le contrôle d’un marché unique.

    A lire sur Touteleurope // L’Europe sociale en 3 minutes
    (https://www.touteleurope.eu/actualite/l-europe-sociale-en-3-minutes.html)

    A lire sur Euractiv // L’assurance-chômage européenne à l’agenda de l’Eurogroupe
    (https://www.euractiv.fr/section/avenir-de-l-ue/news/eurogroup-to-discuss-eu-wide-unemployment-reinsurance-scheme/)

    On peut supposer que les institutions communautaires, commission en tête, ont fait provisoirement le deuil d’un marché totalement privatisé sans sécurité sociale européenne. Elle s’oriente donc vers le modèle le plus proche: un marché de type américain, très privatisé et dérégulé, avec des sécurités sociales nationales soutenues par une sécurité sociale fédérale. Néanmoins, on peut aussi se demander si ce n’est pas une posture adoptée provisoirement par les eurocrates pour atténuer les critiques dont ils font l’objet. Sur base de l’expérience passée, on peut aussi se demander si l’idée n’est pas de profiter de l’occasion pour réduire la liberté d’action des Etats contre un service social symbolique.

    Une chose est certaine: Il est impossible de doter durablement un marché non protectionniste d’une sécurité sociale. Les institutions communautaires n’ont aucun pouvoir magique qui leur permettrait de contourner cet aspect de la nature.

    En attendant, les partisans du passage d’un Zollverein européen (organisation sui generi en eurospeak) à une véritable Etat (fédéral?) européen sont partagés sur la question:

    – A lire sur le Taurillon // « Coronabonds » : Eurobonds ? Augmentons plutôt la croissance potentielle grâce à l’épargne privée !
    (https://www.taurillon.org/coronabonds-eurobonds-augmentons-plutot-la-croissance-potentielle-grace-a-

    – A lire sur le Taurillon // Manifeste pour une Union fédérale et sociale
    (https://www.taurillon.org/manifeste-pour-une-union-federale-et-sociale)

    Les milieux d’affaire semblent également divisé. Si certains voient d’un bon œil la relocalisation de certaines productions (en leur faveur), d’autres veulent surtout que le monde de l’Après-Covid ne soit pas le monde d’hier…mais celui qu’ils tentent de créer dans le cadre de la Quatrième Révolution industrielle. Pour ceux-là, la pandémie ne doit être qu’une crise par la longue liste de celle engendrée par l’ultralibéralisme économique. Une simple contretemps dans la construction du Marché-monde.

  2. Les pharmaciens étaient autorisés à vendre des masques depuis fin mars et ne le savaient pas

    Les particuliers peuvent désormais acheter des masques à usage unique en pharmacie… mais ils auraient pu en acheter beaucoup plus tôt. Des pharmaciens ont découvert récemment qu’il n’y avait pas d’interdiction légale de vendre des masques issus de l’importation, contrairement à ce que l’administration avait laissé entendre. Francetvinfo

  3. Et bien j’habite en Allemagne : ici aussi les masques ne sont pas facile à trouver. Mais c’est une question de jours. Ils arrivent.

Répondre à Super Tof Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Alors que la pandémie de covid-19 fait rage, les technologues…
Défiler vers le haut