Skip to content

Les médecins de ville peuvent prescrire l’hydroxychloroquine

Maître Krikorian explique une décision du Conseil d’État du 22 avril 2020 (n° 439951) à l’origine d’une requête en référé suspension contre le décret du 23 mars 2020 sur la chloroquine. « Plus aucun doute n’est permis et aux fins que nul ne l’ignore : les médecins de ville peuvent prescrire l’hydroxychloroquine! ».

A ne pas manquer !  Ce que vous devez savoir sur CRISPR

8 Comments »

  1. La prescription d’hydroxychloroquine élargie ? Un arrêté a été pris le 10 juillet, publié au JO le 11 juillet, « prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé ». Caché au Chapitre 13 : « Mise en quarantaine et placement à l’isolement », on trouve un article 36 rédigé ainsi : « L’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire est abrogé. » https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/07/15/la-prescription-dhydroxychloroquine-elargie/ ; https://twitter.com/OSTERElizabeth1/status/1283927788739854336

    Me Fabrice Di Vizio : « les médecins retrouvent jusqu’à nouvel ordre la possibilité de prescrire hors amm, l’arrêté ministériel prenant fin avec la fin de l’éetat d’urgence sanitaire. En l’état aucun texte n’est venu le remplacer. Le combat continue néanmoins ! » https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1281556381611560962
    « tous les décrets pris en application de la loi d’urgence sanitaire sautent ou ont sauté » https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1282020981935153154

    Me Philippe Krikorian « Dans l’état actuel des choses, il n’existe, de mon point de vue, en accord avec l’ordonnance du juge des référés du Conseil d’Etat du 22 avril 2020, aucun obstacle légal qui empêcherait les médecins de prescrire ce médicament. » http://www.francesoir.fr/societe-sante/interview-les-medecins-peuvent-ils-prescrire-le-plaquenil-me-krikorian-repond

    • « Par conséquent, le ministre de la Santé était incompétent pour prendre l’arrêté restreignant la dispensation de PLAQUENIL. Mais il y a plus encore : on le voit, le Premier ministre est compétent pour mettre à disposition des médicaments, pas pour restreindre l’utilisation de certains d’entre eux, en les interdisant ! Or, l’effet de l’arrêté précité, reprenant en cela les décrets précédents, est précisément celui-ci : restreindre les conditions de prescription et de délivrance d’un médicament, ce qui est totalement illégal ! Et si on va plus loin, l’état d’urgence sanitaire ne permettait en aucun cas au Premier ministre et encore moins au ministre de la Santé de venir restreindre l’AMM du PLAQUENIL, puisque par définition, celui-ci, dès lors qu’il est prescrit dans son indication, ne vise pas à combattre l’épidémie. » Maître Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste des médecins libéraux https://www.caducee.net/actualite-medicale/14955/plaquenil-ce-que-personne-n-a-vu-ce-que-personne-n-a-dit.html

  2. Le Quotidien du médecin : Un traitement efficace contre Covid-19 existe ! Deux études vont clore la polémique Raoult, estime un microbiologiste

    À rebours de l’inquiétude ambiante, le Dr Claude Escarguel, microbiologiste, ancien collaborateur de Didier Raoult, qui fut responsable du laboratoire de l’Institut de pédiatrie de Marseille annonce « un déconfinement « sécurisé » ». Il tire cet optimisme des résultats de deux récentes études — chinoises et dans le Grand Est — sur l’association azithromycine-hydroxychloroquine et insiste sur l’intérêt de la première molécule pour prévenir les complications.

    Les médecins de ville seraient ils plus efficaces que les experts de « plateau télé » pour nous aider à trouver l’explication ? Deux études, sur près de 700 malades chacune, vont peut-être nous permettre dès le 1er juin de partir l’esprit serein en vacances. En effet, l’observation attentive de la dernière étude chinoise et de la compilation des résultats obtenus par 4 médecins* généralistes du grand Est sur une cohorte de 700 malades (le même nombre de patients que l’essai Discovery), va clore la polémique entretenue autour de Didier Raoult par ses persifleurs parisiens, et nous permettre d’avoir un traitement efficace à notre portée pour vivre un déconfinement « sécurisé »….

  3. Chers amis,

    Un nouvel outil collectif est mis en place dans le cadre du Covid-19 : l’Action Collective en Justice.

    Voir la présentation sur https://noublionsrien.fr

    Cela peut permettre de faire le poids face à des adversaires cyniques et tout-puissants.

    Bien à vous,

  4. Il faut absolument rétablir le texte précis de la décision qui énonce au §4 s’agissant du décret du 23
    Mars 2020 modifié « …il autorise, sous la responsabilité d’un
    médecin, la prescription, la dispensation et l’administration de l’hydroxychloroquine aux patients
    atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que,
    pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur
    initial, à domicile »
    Ce sont ces prémisses qui à la foi éclairent la décision et réduisent sa portée ; le Conseil valide l’administration de la chloroquine en ville sur autorisation du prescripteur initial et seulement pour la poursuite du traitement à domicile, après et seulement après une utilisation en hôpital sur avis d’un comité de médecins,
    Ce n’est pas exactement un blanc seing à tous les médecins de ville

    • L’avocat marseillais indique dans son communiqué la chose suivante : « Le juge des référés qui y indique très clairement, au vu notamment de l’article L. 5121-12-1, I du Code de la santé publique (CSP), expressément visé par ma requête, que l’hydroxychloroquine peut être actuellement prescrite par des « médecins de ville » (§7) et n’exclut pas, dans l’avenir, une prescription beaucoup plus large, sur le fondement de l’article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, de l’hydroxychloroquine aux patients atteints de covid-19. (§8) »

Répondre à Jaesa Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Émission "Les Grandes Gueules" du 27 avril 2020 présentées par…
Défiler vers le haut