Skip to content

Le gouvernement français prévient Facebook : Libra n’est pas la bienvenue

Le ministre français de l’Economie et des Finances vient d’avertir que Libra, la crypto-monnaie controversée de Facebook, ne sera pas autorisée en France si elle est lancée comme prévu l’an prochain.

Le ministre, Bruno Le Maire, a protesté contre la Libra lors d’une conférence sur la crypto jeudi, selon Vice News. Il a déclaré qu’il ferait tout son possible pour empêcher non seulement le développement du Libra sur le sol français, mais également son utilisation dans le pays s’il est lancé.

Le Maire a déclaré que la Libra menaçait de miner l’euro et de déstabiliser l’ensemble de l’économie française. Il a également partagé les préoccupations selon lesquelles, si l’économie en pâtissait, les gens pourraient aggraver la situation en abandonnant les devises approuvées par le gouvernement au profit du Libra de Facebook, rapporte Vice.

“La souveraineté monétaire des pays est en jeu du fait d’une éventuelle privatisation de la monnaie par un acteur unique comptant plus de 2 milliards d’utilisateurs sur la planète”, a déclaré Le Maire, selon Vice News. “Toutes ces préoccupations autour du Libra sont sérieuses. Je tiens donc à dire ceci avec beaucoup de clarté : dans ces conditions, nous ne pouvons pas autoriser le développement du Libra sur le sol européen.”

Vice News, Yahoo

LIRE AUSSI 🔖  Facebook étudie la façon dont il peut utiliser la crypto-monnaie

1 Comment »

  1. Quand je vois les difficultés et les résultats de l’opposition du Gouvernement français au bitcoin, je me demande dans quelle mesure il pourra s’opposer au libra.

    Le problème essentiel est que toutes les entreprises de quelque importance émette leur monnaie numérique … sans que la France ne s’y oppose activement. Pour exemple, quelle opposition au ripple? On peut aussi se demander comment réagiront les autres pays européens, la Russie, la Chine, les USA…

    Finalement, la France pourrait être accusé de discriminer Facebook d’une façon ou d’une autre. J’ai l’intuition que cela se terminera comme avec AirB&B: l’Etat accordera une “indulgence” contre une “dîme”. Par exemple, l’acceptation de la “taxe GAFA”.

    En fin de compte, toute cette affaire tourne autour du fait que l’Etat doit faire des recettes. Pas d’Etat sans argent.

    C’est pour cette raison qu’il tente de préparer les Français à légalisation du cannabis. Et c’est pour cette raison qu’il acceptera le libra quand Facebook sera prêt à faire des concessions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Fabriquer des animaux mi-humains-mi-non-humains, avec leurs caractéristiques, semblait sortir de…