Skip to content

La Grande mutation de l’homme, de Christian Hortus

Individualisme, transhumanisme, biotechnologie et intelligence artificielle en effervescence

La Grande mutation de l'homme de Christian HortusDans cet essai, Christian Hortus tente de mieux faire comprendre l’évolution et le comportement de l’homme face aux révolutions sociétales, technologiques, biologiques et culturelles de notre temps. Il fait le point sur l’évolution de plusieurs disciplines fondamentales, en les croisant pour éclairer le monde qu’on nous prépare.

Au détour de thèmes actuels et controversés, La Grande mutation de l’homme suscite la réflexion de ses lecteurs. Fondé sur un individualisme plus vindicatif que jamais, où en est l’évolution de l’état d’esprit en France ? À cet individu, qui aspire à vivre mieux et plus longtemps, de la loi Clayes-Leonetti sur la fin de vie aux avancées de la recherche biomédicale quelles réponses apporte la société ? Voilà que le transhumanisme veut faire de l’individu un homme « augmenté » ! L’intelligence artificielle gagne du terrain dans la vie courante. Faut-il croire qu’elle remplacera nos cerveaux.

Plus encore, quelle politique en France et en Europe face à la surpuissance des GAFAM ? Comment protéger nos libertés individuelles ? Comment combler notre retard industriel ? L’auteur dresse un portrait alarmant sur la métamorphose que connaît notre société et ses conséquences.

Quel monde engendreront ces mutations ? Les rapports humains en seront-ils altérés ? Saurons-nous encore écouter la petite voix de l’humanisme ?

Découvrez un essai percutant sur l’homme et sa capacité à s’adapter dans un environnement en plein bouleversement.

Christian Hortus est Docteur en Droit (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), diplômé Sciences Po. Il a participé jadis à la conception, puis à la mise en œuvre du Schéma Directeur de la région parisienne, puis s’est converti en chef d’entreprise de l’immobilier dans l’ouest parisien, puis à Mandelieu où il vit son temps de retraite. Il a publié de nombreuses études et ouvrages juridiques et économiques, des ouvrages de poésies, une autobiographie.

A ne pas manquer !  Leurre et malheur du transhumanisme - Olivier Rey

1 Comment »

  1. Ce livre fait beaucoup penser à une variation de « L’intelligence artificielle ou l’enjeu du siècle » d’Eric Sadin à ceci prêt qu’au lieu de se plaindre de la mutation sous l’influence des technologies numériques, Christian Hortus met en cause toutes les nouvelles technologies et doctrines.

    Il est vrai que le changement n’est ni bon ou mauvais, en dépit de ce que prétendent certains technophiles. Découlant, il est tout à fait compréhensible de se plaindre d’une dégradation rapide de son espérance de vie et de son bien-être sous les coups de mutations techno-socio-économiques rapides et diffiles à appréhender. Néanmoins, le changement n’en reste pas moins un phénomène inévitable auquel il faut s’adapter. Les réponses non constructives au changement ne sont pas justifiées. Elles sont justes inappropriés en ce sens qu’elles engendreront votre perte.

    Les transhumanistes ne sont pas, rappelons-le, un mouvement unifié avec une idéologie unique. Si certains sont des extrémistes inexcusables, d’autres ont fait des choix stratégiques qui ne me semblent pas les plus pertinents en tant que non-transhumanistes mais qui ne sont pas pour autant des fautes/des dérives/des folies. Les différences d’opinion, les approches différentes de l’adaptation ne justifient aucunement la calomnie, la diffamation, les amalgames, les discriminations…ne serait-ce que parce que ces dérives compliquent une situation déjà difficiles pour tout le monde.

    Les transhumanistes du courant hyperhumaniste/technoprogressiste ne sont ni des extrémistes, ni des conspirateurs, ni des pseudophilosophes loufoques. Ce sont des gens qui ne se trompent pas sur tout et qui essayent de proposer une façon de s’adapter aux changements bien que certains puissent parfois énoncer des niaiseries; nul n’est parfait. Je relèverai leur tolérance, leur eudémonisme, leur sens de la mesure dans leur approche de la technologie qu’ils n’ont jamais présenté comme la panacée à tous les problèmes. Et Christian Hortus, lui, qu’a-t-il à proposer? Facile de ne pas commettre d’erreurs quand on reste dans la critique et les atermoiements…

    A lire sur France24 // Les techno-progressistes veulent une société transhumaniste oui, mais égalitaire
    (https://www.france24.com/fr/20171113-techno-progressistes-veulent-une-societe-transhumaniste-oui-mais-egalitaire)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recommandé
Après deux ans de secret, la start-up d'Elon Musk, Neuralink,…